7 décembre 2012, alerte météo sur le grand Est.

En quelques heures, les paysages lorrains se sont emmitouflés sous un douillet édredon neigeux.

Je déteste ces épisodes hivernaux quand il faut s'aventurer sur les routes enneigées.

J'aimerais bien voyager en troïka, mais où parquer les rennes ?

Au jardin, tout est calme, reposé, feutré et l'érable, qui ne s'est pas dépouillé de toutes ses feuilles, semble perdu, loin des berges, isolé comme une île au milieu d'une mer de neige. 

l'érable sous la neige

 

Délicieuse période de l'Avent où je m'amuse à confectionner les spritz et autres petits gâteaux de Noël. La chaleur et les parfums anisés, vanillés, mielleux qui sortent du four me tournent la tête. Voilà que je vois de la farine et du sucre partout dans le jardin. 

Voyez les miscanthus qui ont trempé leurs plumeaux dans le sucre glace. 

miscanthus

Taillées à ras du sol à la fin de l'hiver, ces herbes repoussent sans exigence à partir de juillet. En décembre, elles sont encore de toute beauté même si  leur couleur a pâli.

miscanthus1

 

Au rayon frais, les sedums nous proposent des cornets de glace, prêts à être dégustés.

sedums

Présentation originale de l'ice cream sur les inflorescences aplaties des orpins. (allez, on se laisse tenter !)

Même desséchées, les fleurs ne manquent pas d'intérêt en hiver. C'est pourquoi il est dommage de couper les fleurs fanées et de "trop" nettoyer le jardin à l'automne. Laissons faire, il sera toujours temps de faire le grand ménage au printemps ! 

sedums1

 

L'Eleagnus panaché limelight a lui aussi été roulé dans la farine. Le froid avive les jolies couleurs vertes et jaunes de cet arbuste persistant qui apporte une touche de lumière et de gaieté dans le jardin endormi.

eleagnus

 

Dans le parterre des plantes acidophiles, la bruyère est comme un bijou dans son écrin. Mais pour revenir aux gâteaux, elle me fait penser aux éclats de rose que je parsème sur les glaçages des cupcakes. Hum, ça croustille et c'est délicieux !

bruyère rose

 

Mais comme c'est étrange, cette tache orange au pied du Locinera Tatarica.

souci1

Petit souci est gélif, du grand froid il est craintif !

Son capitule enfariné ne pourra résister bien longtemps aux rigueurs météorologiques annoncées !

souci2

 

Par contre, le Pinus Watterari Nana est prévoyant. Pour se protéger du grand froid, il s'est emmitouflé de la tête aux pieds dans une doudoune légère et moelleuse.

le pin sous la niegeMajestueux et enguirlandé de neige, le thuya occidentalis Emeraude fait la fête au jardin. "Quand par l'hiver, bois et guérets sont dépouillés de leurs attraits", mon beau thuya, tu gardes ta parure. 

le thuya sous la neige

 

Pour résister au froid, le papillon et l'oiseau font la ronde autour du mirabellier en récitant cette poésie de Charles d'Orléans :

Hiver, vous n'êtes qu'un vilain.

Eté est plaisant et gentil : 

En témoignent Mai et Avril

Qui l'escortent soir et matin.

la mangeoire

 

Eté revêt champs, bois et fleurs

De son pavillon de verdure

Et de maintes autres couleurs

Par l'ordonnance de Nature.

 

Mais vous, Hiver, trop êtes plein

De neige, vent, pluie et grésil;

On vous doit bannir en exil!

Sans point vous flatter, je parle plain (*):

Hiver, vous n'êtes qu'un vilain.

 

(* plain) = juste