septembre

Dans la ronde des saisons,

l'été a tiré sa révérence pour laisser la vedette à l'automne.

Fin septembre,

le jardin a encore des couleurs grâce aux rudbékias en fleur depuis août.

J'aime bien ces fleurs qui tiennent longtemps en bouquet.

septembre6

 Toujours présents également, les cosmos.

Certains sont partis à l'assaut de la gloriette

et les plus hardis frôlent les deux mètres de hauteur.

septembre7

Il y a de la concurrence dans la haie champêtre.

Les asters ont de plus en plus de mal à s'épanouir entre les arbustres.

Les roses et violets sont fleuris

alors que la floraison des blancs est encore timide.

septembre16

Dernière nouveauté au jardin,

l'aster Vasterival.

Installé au printemps, il forme déjà une belle toquée vaporeuse.

Sur des tiges noires assez hautes, les petites fleurs s'ouvrent rose pour blanchir en vieillissant. 

 

septembre19

Toujours à l'honneur, l'hydrangéa vanille fraise est à son apogée en ce début d'automne.

septembre3

On n'y voyait plus grand chose dans les massifs de terre de bruyère.

Sous une météo très clémente, le nettoyage d'automne vient de commencer.

septembre18

Les cosmos qui s'étaient invités dans le voisinage des hydrangéas ont été arrachés.

Maintenant, on y voit plus clair dans les massifs.

Je vais ajouter quelques bruyères roses et des bulbes pour le printemps.

septembre2

En août, la question était " Mais où sont passés les oiseaux ?" 

Je n'ai pas la réponse mais en septembre,

les mésanges, chardonnerets, bergeronnettes

sont réapparus en animant le jardin par leurs chants et voltiges sur les tournesols.

Le rouge-gorge, invisible durant tout l'été, a refait son apparition aujourd'hui !

 Cette mésange scrute avec un regard noir l'appareil photo en se demandant

si elle doit attaquer le paparazzi du jardin ou le tournesol.

septembre9

Finalement, OUF! l'attaque portera sur les dernières graines séchées du soleil.

septembre10

Avec l'automne, revoilà les champignons dans le gazon et sous les arbustes.

Les coprins chevelus ont mis leur habit de parade pour leur grand retour.

L'an dernier, il y a en avait partout dans le jardin. (c'est ici et ici)

septembre12Mais la fête est très éphémère.

Très vite, le champignon noircit puis se liquéfie jusqu'à disparaître totalement

ne laissant qu'un pied dressé.

septembre13

Les couleurs d'automne sont toujours magiques.

J'adore la forêt d'érables en bonzaï

 sous les rayons du soleil automnal.

septembre11

On les entend parfois arriver...

les chevaux du centre équestre qui hennissent.

septembre14

Et c'est toujours un plaisir de les voir passer, 

le matin quand ils vont au parc à l'entrée du village,

septembre15

et le soir quand ils rentrent au bercail.

septembre17

 J'aime ces petits bonheurs de la vie à la campagne.