Nous avons choisi début juin pour aller visiter des jardins remarquables dans la région du Val de Loire.

Pourquoi cette période ? Parce que fin mai début juin -selon les années et la météo-

est l'époque idéale pour profiter de la floraison de la reine des fleurs,

LA  ROSE. 

43

Pourquoi le Val de Loire ? Parce que cette région, jardin de la France,

a vu pousser sur ses terres fertiles de nombreux jardins.

Voici un aperçu de notre périple dans une jolie région où la douceur de vivre est renommée.

(Je détaillerai les jardins plus tard dans d'autres billets.)

 Nous avons eu des petites inquiétudes avant de partir, non pas à cause de cette satanée météo,

mais à cause des grèves et des pénuries d'essence

et surtout à cause des inondations à Paris et sur l'autoroute A10.

42Pour éviter d'être bloqués sur la route, nous avons contourné Paris par le Nord. 

Ce petit aléa  nous a conduit dans l'Orne dans un des plus beaux villages de France,

44 à Saint Généri Le Gérei, petit village "de caractère".

45Et à quelques pas de ce charmant village, nous avons débuté notre périple

en visitant les JARDINS DE LA MANSONIERE (60)

1Neuf espaces clos tous aussi charmants les uns que les autres se succèdent

et l'endroit très soigné dégage beaucoup de douceur.

La plupart des rosiers étaient parfumés et c'était un délice de déambuler

 dans les allées embaumées par les fragances de roses et de chèvrefeuilles.

46Les jardins de la Mansonière sont des jardins remarquables

où nous avons fait une pause délassante et reposante.

2  3

Chaque année, le temps d'un week-end début juin,

les "Rendez-vous aux jardins" sont l'occasion d'accéder à des jardins habituellement fermés au public.

Nous avions programmé la visite d'un jardin bien sympathique ouvert à cette occasion,

 le JARDIN DES VIGNEAUX à (72) Souligné-Flacé.

Si visiter un jardin est un plaisir, rencontrer les propriétaires est la cerise sur le gâteau.

C'est toujours très plaisant de discuter avec les jardiniers et de constater la passion qui les anime.

Parce qu'il en faut de la passion et du courage -aussi- 

pour s'occuper d'un jardin quand on est encore en activité.

Mais quand on aime, on ne compte pas et on peut dire "BRAVO" à Catherine et à Eric

parce que leur jardin est très joli et très interessant.

Dès l'entrée, le jardin sur le devant de la maison donne le ton avec ses couleurs et la décoration.

L'accueil est chaleureux, coloré et très soigné,

il y a comme un petit fouillis très organisé que j'adore.

4Les vieilles pierres sont des atouts pour mettre en place un jardin

et créer une atmosphère à partir de bâtiments qui ont du vécu.

Ici la maison et le pigeonnier ont beaucoup de charme 

et sont le point de départ du jardin.

5Avec les années, le jardin s'est progressivement étendu 

permettant de nouvelles scènes végétales originales.

Pour en savoir plus sur ce jardin remarquable, cf le blog de Catherine et Eric :

DUO POUR UN JARDIN 

7 Après le jardin du Vigneaux, nous sommes allés visiter un jardin ouvert toute l'année au public,

le JARDIN D'ATMOSPHERES DU PETIT BORDEAUX  (72) Saint-Biez-En-Belin.

10Le jardin est intégré dans un paysage boisé qui paraît très naturel alors que tout a été créé.

On ne découvre le jardin qu'en s'avancant progressivement sur les petits chemins.

La découverte de ce jardin est très agréable car le rendu fait oublier le travail du jardinier.

47D'une superficie de 1,5 ha, ce jardin a reçu plusieurs prix (Prix Bonplan en 2002,

jardin remarquable et 1° prix top des parcs en 2007)

12Quelquefois certains jardins nous surprennent car

ils sont encore plus intéressants que la publicité qui en est faite.

C'est le cas du JARDIN DU CHÂTEAU DU PIN (49) CHAMPTOCE SUR LOIRE

1358 ifs taillés géométriquement sont plantés autour d'un bassin,

devant une collection d'agrumes sortis de l'orangerie à la belle saison.

Aux abords de la douve, le jardin des senteurs entoure un bassin où coassent des grenouilles.

Plus bas, des plantes courent le long d'un petit canal.

Ce jardin me fait penser aux jardins anglais qui s'évadent dans la campagne environnante.

14  Une partie du jardin est consacrée aux roses et à un potager 

où sont cultivés des légumes anciens et des vivaces.

Début juin, nous avons pu admirer les roses et de magnifiques pivoines.

48  16

 DOUE LA FONTAINE (49) est le domaine de la rose.

Nous avons visité deux jardins consacrés à la rose dans cette petite ville.

La roseraie TERRE DE ROSE (49)

Dans une ancienne ferme restaurée, 3 000 rosiers colorent le jardin dont 80 espèces différentes.

19 7 juin 2016, la floraison avait du retard et certains boutons n'étaient pas encore ouverts.

Seules les fleurs Pierre de Ronsard commençaient à flétrir.

17  18

Nous avons continué la visite avec LES CHEMINS DE LA ROSE (49)

Le style du jardin est différent, c'est un parc floral de 4 ha avec une collection de 13 000 rosiers

et 1 200 variétés de rosiers botaniques.

20

J'ai bien aimé les associations des roses avec des vivaces,

chèvrefeuilles, clématites, géraniums vivaces, iris, kniphofias, oenotheras...

et une plante que je ne connaissais pas et qui se marie très bien avec les roses:

sisyrinchium striatum (il y en avait en abondance dans le parc)

21

 Le parc est ombragé et la promenade dans les chemins fleuris est très agréable. 

22

 LE PARC ORIENTAL DE MAULEVRIER (49)

Bon, celui-là est hyper connu et c'est une visite incontournable pour les amoureux des jardins.

23Les rhododendrons et azalées étaient pratiquement tous fanés

et excepté le pont rouge, les couleurs se dégradaient dans les tons verts.

Dommage pour les rhodo et azalées, mais le spectacle verdoyant était apaisant.

24 La conception du jardin est basée sur 4 grands principes :

1) l'eau est l'élément principal de la conception,

2) la circulation de l'eau doit traverser le jardin d'est en ouest,

(elle symbolise la course du soleil mais aussi la vie de l'homme, de sa naissance à sa mort)

3) la pièce d'eau est le coeur du jardin,

4) 2 îles sont situées sur la pièce d'eau, ce sont les îles du Paradis

25

LES JARDINS DU CHATEAU DE RIVAU (37)

C'est la bonne surprise de notre balade.

Au départ, nous pensions aller visiter le jardin d'Elsie à Chinon (37).

Mais la propriétaire, Elsie de Raedt, écrivain-paysagiste flamande,

nous a répondu qu'elle avait cédé son jardin début 2016

et qu'elle était repartie à Anvers, sa région natale.

Donc c'est un peu par hasard que nous nous sommes rabattus sur les jardins du château du Rivau.

Ma crainte était que le jardin soit principalement aménagé pour les enfants

au détriment d'un intérêt horticole.

Mais non mais non, grands et petits y trouvent leur compte et nous avons été enchantés par les jardins.

26L'endroit est féérique car 14 jardins évoquent et font revivre l'atmosphère des contes de fées.

Nous avons admiré le conservatoire d'environ 500 roses parfumées en pleine floraison.

Chose appréciable : tous les rosiers et les nombreuses vivaces sont étiquetés.

27Dans la cour du château, le potager de Gargantua propose des légumes de la région centre.

Nous avons été envoûtés par ces jardins et y avons passé cinq heures très agréables

(Il faisait beau et on n'a pas vu le temps passer !)

28LES JARDINS DE VILLANDRY (37)

On reconnaît tout de suite le jardin d'ornement et le potager.

C'est la 3° fois que nous visitons ces jardins avec toujours le même plaisir.

29Le dernier-né des jardins, le jardin du soleil, est le jardin que je préfère.

C'est un jardin à l'anglaise avec un fouillis ordonné de vivaces et d'arbustes.

La chambre des nuages a des tons bleutés et blancs, celle du soleil rayonne dans des tons oranges et jaunes.

30Le potager de la Renaissance est composé de neuf carrés de taille identique

mais à l'intérieur desquels les motifs géométriques sont différents.

Ces carrés sont plantés de légumes dont les couleurs alternent entre elles

pour donner l'illusion d'un damier multicolore.

31

Après avoir traversé l'Orne, la Sarthe, le Maine-et-Loire et l'Indre-et-Loire,

nous avons profité d'une éclaircie sur le chemin du retour pour visiter dans le Loiret 

LES JARDINS DE ROQUELIN (45)

35

C'est un jardin à l'anglaise avec beaucoup de rosiers liane et de nombreuses vivaces.

Même si les rosiers ont souffert des nombreuses averses, le jardin dégage beaucoup de charme.

L'ambiance est un peu médiévale avec les plessis de châtaigniers.

36Nous n'étions pas les seuls à visiter le jardin.

Au détour des belles allées engazonnées nous avons rencontré les animaux de la basse cour:

poules, coqs, paons, oies et le petit chien des propriétaires.

37Notre petit périple floral est terminé.

Nous avons fait le plein de fragances de roses et de chèvrefeuilles

et sommes revenus à la maison avec des images de beaux jardins plein la tête.

Pendant notre balade, notre jardin a pris beaucoup de liberté,

alors c'est le sécateur en mains -entre deux averses- que nous allons finir nos vacances.

49