Il était une fois un beau château surnommé le château des lumières.

1En 1702, le Duc de Lorraine Léopold 1er, s'éloignant de sa capitale Nancy occupée par les Français,

choisit Lunéville pour s'y installer avec sa cour.

Il y fait construire par Germain Boffrand, élève de Jules Hardouin-Mansart,

un somptueux château, inspiré du château de Versailles.

De style sobre, mais élégant, le château va devenir la résidence de Léopold, puis de son successeur,

Stanislas Leszczynski, devenu duc de Lorraine par la grâce de son gendre Louis XV.

15Père de la reine Marie Leszczynska,

Stanislas Leszczysnki  a en effet été installé en 1737 à la tête des duchés de Lorraine et de Bar

par son gendre, le roi Louis XV qui était soucieux de contrôler ces territoires stratégiques.

4On dit que Stanislas est le plus important duc de Lorraine parce que ce fut le dernier :

un souverain sans pouvoir, un homme qui préférait les arts aux armes,

les petits plats aux grandes manoeuvres. 

Un roi gourmand et raffiné.

2Pendant ses 3 décennies de règne, le "philosophe bienfaisant" quittait peu sa province.

Il allait seulement une fois l'an à Versailles voir sa fille et embrasser ses petits-enfants.

12A défaut de pouvoir réel, Stanislas disposait de revenus confortables.

Son objectif fut de hisser la Lorraine parmi le monde culturel et artistique des cours européennes

en protégeant artistes et gens de lettres.

19Stanilas était un amoureux de la nature et

ce qui l'intéressait surtout à Lunéville, c'étaient les jardins qu'il souhaitait embellir.

A son arrivée, les jardins formaient un ensemble de plusieurs parterres à la française

 dessinés avec une rigueur géométrique.

Une longue allée centrale était bordée de parterres, de pelouses et de fleurs

qui s'ordonnaient régulièrement autour de bassins.

Stanislas décida d'embellir les bois bordant le parc

en y faisant construire des « folies » comme le Kiosque turc, le Trèfle chinois, ou encore la Chartreuse.

14Des jets d'eau et le fameux jardin des bosquets ont embelli les 17 hectares du parc.

8Voltaire, qui fréquentait avec Diderot, Saint Lambert et Montesquieu,

le petit "Versailles lorrain" a écrit :

"On ne croyait presque pas avoir changé de lieu quand on passait de Versailles à Lunéville"

6Stanislas eut aussi des initiatives sociales en avance sur son temps :

écoles, hôpitaux, bibliothèques publiques, greniers collectifs, secours aux plus démunis.

17L’une des œuvres les plus connues à l’actif de Stanislas Leszczynski

 est à Nancy la place Stanislas construite par l’architecte Emmanuel Héré.

Elle réunit la vieille ville à la ville neuve

et des immeubles et des grilles dorées, œuvres de Jean Lamour, l’entourent.

10Une statue de Louis XV a trôné au centre de la place jusqu’à la Révolution

et en 1831, la ville a installé à l’emplacement laissé vide une statue de Stanislas.

La "place Stan" est classée aujourd'hui au patrimoine mondial de l’Unesco.

9Le 23 février 1766, Stanislas Leszcynski, dernier duc de Lorraine,

meurt à 88 ans des suites de graves brûlures.

C'est en s'approchant trop près d'une cheminée que sa robe de chambre a pris feu.

Le bienfaiteur de la Lorraine ne se remettra jamais de ses blessures 

et mourra quinze jours plus tard.

18Dès le lendemain de la mort du duc de Lorraine,

un édit royal  annonce la réunion de la Lorraine dans le royaume de France :

toutes les propriétés du duché de Lorraine reviennent au roi Louis XV, gendre de Stanislas.

11Après de fastueuses cérémonies,

le roi Louis XV s'empresse de se débarrasser des symboles de l'indépendance de la Lorraine :

le château de Lunéville (54) devient une caserne, celui de la Malgrange (54 ) fut en partie détruit,

et le château de Commercy (55) fut laissé à l'abandon.

16Depuis sa construction au XVIII siècle, le château de Lunéville a été victime de plusieurs incendies.

Le dernier remonte à la nuit du 2 au 3 janvier 2003 où un feu a pris dans la charpente de la chapelle.

Avant qu'interviennent les pompiers, un vent violent s'est levé et a poussé les flammes 

vers les autres parties du château.

12L'émotion suscitée par cet incendie s'est transformée en un vaste mouvement de mobilisation.

2016, les travaux de reconstruction du château ont bien avancé

et la fin de la restauration est programmée pour 2023, soit 20 ans après l'incendie.

20Aujourd'hui si les folies et décors qui l'ornaient ont disparu,

le jardin a conservé du XVIIIème siècle ses bassins, proportions et perspectives.

Les parterres ont retrouvé les grandes lignes du tracé originel lors d'importants travaux en 1946,

puis leur état d'origine en septembre 2003 avec la restauration des broderies de buis.

Le parc ne possède pas d'essences remarquables, cependant les marronniers,

vieux de plus de 150 ans, ont une vraie valeur patrimoniale.

24De nombreuses sculptures étaient présentes à l'origine,

mais une grande partie a été vendue à la disparition de Stanislas.

Ne restent que quatre sculptures de Barthelemy Guibal, dont Flore (ci-dessous)

72016 marque l'anniversaire de la réunion de la Lorraine à la France 

et de l'événement à l'origine de ce tournant politique : la mort du bon roi Stanislas.

De nombreuses manifestations sont organisées en Lorraine pour fêter l'événement.

La visite du château de Lunéville et de ses jardins est une belle idée balade.