Destination le Périgord Noir et ses jardins remarquables.

Si la région tire parti de ses paysages, de son histoire et de sa gastronomie,

elle ravit également les amateurs de jardins.

Certains jardins du Périgord Noir sont très connus, d'autres moins, 

certains sont arrosés pour satisfaire les visiteurs (les plus connus)

d'autres subisssent la sécheresse de l'été 2016 en attendant les pluies.

On a découvert des jardins différents les uns des autres,

mais petits et grands nous ont charmés et je vous propose de les survoler 

avant de détailler les visites dans d'autres billets à venir.

Nore visite commence à (62) Terrasson - Lavilledieu avec les Jardins de l'Imaginaire.

41Ces jardins ont été créés en 1996 à la suite d'un concours international lancé par la mairie.

La visite contée nous emmène dans un parcours retraçant en 13 tableaux évocateurs

les mythes et légendes liés à l'histoire des jardins.

Nous traversons le bois sacré aux vagues bleues et blanches, les forêts d'elfes

mais aussi le tunnel végétal, les terrasses, la roseraie, le chemin des fontaines...

Ces jardins contemporains font surtout référence à l'eau.

Omniprésente, elle symbolise le temps qui s'écoule,

parfois rapide comme de petits torrents, parfois plus calme et régulier.

40Les 6 ha de jardins en terrasses dominent la ville de Terrasson et la vallée de Vézère. 

42Plus au sud, nous découvrons les Jardins de Marqueyssac (24) 

1Surplombant la vallée de la Dordogne, les jardins de Marqueyssac couvrent 22 ha

où serpentent allées et sentiers bordés de buis.

 Voici un rébus proposé aux enfants dans les jardins de Marqueyssac :

Mon 1° est le mâle de l'oie,

Mon 2° est tacheté de blanc et de la famille du cerf,

Mon 3° vient après le chiffre I.

Mon 4° est de la couleur de l'herbe,

Mon dernier est le contraire de mou

Mon tout qualifie ce type de jardin.

Ici très peu de fleurs, on appelle ce type de jardin :

un ________   __    ____________  * (réponse à la fin du billet)

Regardez le chemin en pisé entre les petites haies de romarin et les vagues de santoline. 

2La balade dans la forêt de chênes verts est très agréable

et de nombreux tableaux jalonnent les sentiers renseignant sur la faune, la flore et l'histoire.

6Les jardins de Marqueyssac offrent un panorama exceptionnel sur les villages et châteaux environnants. 

Nous pouvons apercevoir la Roque-Gageac au pied des falaises.

C'est notre prochaine destination.

7Le Jardin exotique de La Roque Gageac (24)

Bien protégé par la falaise, ce petit village pittoresque et charmant possède un jardin exotique.

Mais il faut grimper pour le découvrir et la montée est sportive.          

 12  13

Une exposition plein sud, la chaleur de la journée renvoyée la nuit par les falaises 

et la proximité de la Dordogne ont permis l'aménagement de ce jardin. 

14De part et d'autre d'une ruelle se développent

palmiers, bananiers, bougainvillers, orangers, citronniers et lauriers roses,

8et la jolie erythrine.

11Les Jardins du manoir d'Eyrignac (24)

15Ce sont certainement les jardins les plus connus du Périgord

et ceux qui m'ont le plus épatée.

16Les jardins à la française forment des allées de verdure

où la nature adopte des formes géométriques.

49Le jardin blanc avec ses roses blanches est magnifique

et le tori rouge offre une belle perspective sur la campagne environnante.

17Les jardins s'étendent sur de nouvelles scènes comme ce jardin sculpté,

 le jardin fruitier, la basse-cour des topiaires, les prés fleuris, le jardin des sources...

18En cette fin d'été, les dahlias colorent le potager.

19Les Jardins du Château de Losse (24)

Des bordures de buis encadrent des parterres de boules de lavande.

43Les jardins en terrasse sont plantés dans l'esprit des chambres de verdure du XVIe siècle.

Des fenêtres dans les charmilles permettent de remarquer les lavandes,

spirées enserrées dans les parterres de buis.

47Les Jardins de la Daille (24) à Florimont-Gaumier

Grâce au GPS, nous sommes arrivés sans difficulté dans ces jardins isolés dans la campagne quercynoise.

21Les jardins ont été créés autour d'un ensemble de bâtiments de ferme datant de 1810

 aux belles façades orangées.

Le 4 septembre dernier, le jardin était en souffrance.  L'herbe était sèche et jaunie,

les sedums, asters, graminées et oreilles d'ours tiraient la langue et fleurissaient timidement.

Il faut dire que l'été a été particulièrement chaud et sec, il n'a pas plu en juillet et en août !

24Contrairement aux jardins tels que Marqueyssac et Eyrignac bichonnés par une équipe de jardiniers,

les jardins entretenus par des particuliers sont plus exposés aux aléas météorologiques 

et à la disponibilité des propriétaires.

Avec l'âge, les propriétaires des Jardins de la Daille

ne peuvent plus gérer les chambres d'hôtes et le salon de thé. Dommage...

La propriétaire, une personne très sympatique, nous a fait visiter ses jardins

en nous assurant que le jardin reprenait rapidement vie dès qu'il pleut.

J'espère que la pluie de fin septembre a fait du bien à ces jardins.

Nous avons apprécié le calme et la beauté de la campagne environnante

25Les Jardins de Cadiot (24)

C'est en 1983 qu'Anne-Marie et Bernard s'installent dans une modeste maison périgourdine,

en plein coeur d'une forêt de chênes verts. Tout dans la proprété était en friches.

Après avoir restauré la maison, ils ont aménagé les parcelles autour de l'habitation 

puis les terrains de l'autre côté de la petite route en bas de leur propriété.

Dans les "jardins bas", nous découvrons le potager, le verger ornemental,

la pivoineraie, la roseraie, le jardin de poésie, le labyrinthe de charmes.

275 septembre 2016, les hydrangéas dans la partie ombragée du jardin étaient en pleine floraison.

26Dans les "jardins haut", après avoir traversé le jardin sauvage, 

nous arrivons dans le jardin de buis d'inspiration toscane.

29Les Jardins de l'Albarède (24)

Terrain très sec, pauvre, caillouteux et calcaire, étés très secs et chauds, hivers froids et rigoureux,

il en a fallu du courage pour s'aventurer dans l'aménagement des jardins.

Partant du principe qu'autrefois des gens avaient vécu sur cette terre

et en avaient tiré quelques récoltes pour vivre, les propriétaires ont créé les jardins de l'Albarède

en s'alliant avec la nature au lieu de la combattre.

Ici pas d'engrais chimiques, pas de pesticides, les jardins biologiques

sont dédiées aux plantes rustiques, aux insectes et aux oiseaux.

Dans le jardin à l'anglaise, des bordures de lavande rappellent qu'autrefois la colline

était plantée de lavandin récolté pour la distillerie.

339 septembre 2016, les graminées et les asters forment un heureux mariage.

35Dans le potager fleuri, les légumes sont toujours associés à des fleurs pour plusieurs raisons.

Tout d'abord pour le plaisir et pour rester dans l'esprit des jardins de campagne.

Ensuite car l'association avec certaines fleurs aide les légumes à combattre les maladies et nuisibles. 

Du bon sens en quelque sorte !

48Après avoir traversé le verger planté uniquement de pommiers 

dont la floraison tardive résiste aux dernières gelées,

nous découvrons le jardin de buis sauvages taillés et scupltés au gré de l'imagination du propriétaire.

34Les Jardins panoramiques de Limeuil (24)

Autrefois parc à l'anglaise avec de grands espaces ouverts sur le paysage 

et des espaces plus intimes ouverts sur l'intérieur du parc, les Jardins du Limeuil

sont aujourd'hui le fruit d'un travail paysager réalisé depuis plusieurs années

dans le respect de l'essence du site avec l'ajout de touches contemporaines.

Le jardin des couleurs est composé de plantes aux vertus colorantes :

mélisse, camomille des teinturiers, soucis, fusains d'Europe...

31Deux bassins et deux cascades forment le jardin d'eau.

L'eau y circule en circuit fermé :

les animaux et végétaux présents dans les bassins permettent d'assainir, filtrer et oxygénéer l'eau.

Des joncs, des sagittaires, du plantain d'eau, des iris des marais et des nymphéas 

agrèmentent la scène.

32Le jardin serpente vers un magnifique point de vue sur le confluent des rivières 

de la Dordogne et de la Vézère.

30Les Jardins d'eau de Carjac Aillac  (24)

Il a fait très chaud et sec la semaine du 3 au 10 septembre 2016 en Dordogne.

Alors nous avons apprécié la visite des jardins d'eau de Carjac Aillac

qui surplombent la rivière Dordogne.

36Au gré de la balade, on découvre 35 variétés de nénuphars et lotus géants.

Un itinéraire de 550 mètres de passerelles forme un labyrinthe aquatique

au centre de 3 000 m² de végétaux lacustres précieux et délicats.

37Les nymphéas s'ouvrent dans la journée aux heures les plus ensoleillées

et leur durée de vie est très courte.

J'ai bien aimé ces jardins d'eau originaux et rafraîchissants.

38Je détaillerai plus tard les jardins du Périgord Noir.

Mon prochain billet sera consacré à un jardin très connu qui est une pure merveille. 

Nous avons en effet profité de notre escapade dans le Périgord

pour faire une halte dans le CHER dans le charmant petit village médiéval d'Apremont sur Allier

pour visiter le Parc floral. Ouahhhh, qu'il est beau!

La visite vaut le détour et je vous propose d'attendre mon prochain billet

pour aller visiter ensemble ce magnifique jardin.

A bientôt

46

(*) rébus des jardins de Marqueyssas  : "un jardin de verdure"