Ce sont des jardins perdus dans la nature,

blottis dans un petit vallon du Périgord noir entre Sarlat et Souillac.

A l'abri des regards dans une forêt de chênes, 

les jardins de Cadiot sont un hâvre de paix qui sentent bon la Toscane.

375 septembre 2016, le mercure affiche 28 degrés,

la fin d'été est chaude et assoiffée.

Dans les jardins du "bas", 

les hydrangéas ne semblent pas souffrir de la sécheresse.

Leur emplacement en lisière de forêt, l'épais paillis de feuilles

et l'arrosage régulier leur assurent un beau feuillage sain et une floraison généreuse.

6En cette fin d'été, nous découvrons au fond du verger ombragé une collection d'hydrangéas.

Le coin est magnifique avec toutes ces inflorescences vaporeuses blanches et rosées.

34

La plupart des fleurs sont encore blanches et n'ont pas encore commencé à virer au rouge.

5D'autres fleurs sont plates et dévoilent seulement leur floraison.

4Le verger est original car il est dessiné comme un jardin de cloître.

2Des arbres en espalier et des ifs structurent les parterres en carrés.

Les couleurs sont douces, la santoline forme de belles bordures au ton gris.

35Au centre un bassin invite à la méditation.

21Les nénuphars se prélassent au soleil.

20Le verger accueille des plantes de couleur mauve,

 ce sont les asters qui assurent le dernier spectacle jusqu'à l'automne.

23

22La lavande et la santoline bordent les chemins du verger. 

Avec les poteries, il y a comme un air de provence dans ce jardin.

43Plusieurs jardins au style différent se succèdent, voici le labyrinthe de charmes. 

46Dans la roseraie, les rosiers sont au repos,

 ils ont laissé la place aux massifs de graminées généreux et dorés.

8Tiens un banc, on fait une pause ?

Pour faire des pauses dans d'autres jardins, c'est ICI

36 Les propriétaires ne sont pas seulement férus de botanique,

ils sont également des artistes dont les oeuvres, sculptures et poteries jalonnent les allées.

50Dans le jardin de poésie, des poteries sont le support à des petites pensées philosophiques.

47  48

Découvrons le jardin "du haut" de l'autre côté de la petite rue.

51Une large allée engazonnée est bordée de mixed-borders, 

nous sommes dans le jardin anglais.

9Ici, il y a une explosion de plantes aux tonalités dorées et lumineuses.

18

55Le silphium perfolatum éclaire les coins sombres.

16Dans les jardins "du haut", les plantes doivent supporter le calcaire, 

la sécheresse et la chaleur.

27Cest donc tout naturellement que les propriétaires ont aménagé un jardin toscan 

avec des ifs et des poteries.

Il n'y a pas plus de 30 cms de terre arable dans cette partie du jardin.

Le buis bien adapté aux difficultés de l'endroit n'est pas malade.

28S'il ne demande pratiquement jamais d'arrosage, sa seule contrainte est la taille

et celle-ci n'est pas des moindres !

14En septembre, les agapanthes apportent leur touche bleue à ces jardins méditerranéens.

13Et puis nous arrivons à un endroit bien sympathique.

Aménagé entre les murs écroulés de granges anciennes,

le patio bleu attend les visiteurs pour une pause gourmande.

Nous nous sommes régalés avec les pâtisseries et jus de sirop faits maison.

Hum c'était bon !

26Nous avons passé un moment très agréable dans ces jardins 

où la biodiversité est un enjeu majeur.

54Ainsi toutes les plantes sont cultivées sans produits chimiques

et sont choisies pour attirer les insectes pollinisateurs.

15Nous quittons ces jardins par le potager habillé

 de belles couleurs chaudes en cette fin d'été.

Les capucines recouvrent tout un talus.

10L'amarante paniculée dresse ses épis bordeaux.

39

"Travailler le jardin ouvre des portes, sur la biodiversité, les insectes et les plantes médicinales."