30Les photos ne sont pas très réusssies et ne mettent pas les jardins en valeur.

Mais tant pis !

Il me tient à coeur d'évoquer ces jardins nés du pari

d'un jardinier paysagiste et d'une journaliste de jardin

de redonner vie à une friche stérile.

Il en faut de la passion et du courage pour se lancer dans une telle aventure.

Aujourd'hui le résultat est là.

33Sur cette terre très sèche, pauvre et aride et sans apport de terre arable,

ce sont des jardins cultivés sans aucune substance chimique, sans pesticide et sans désherbant

qui s'épanouissent naturellement, parfaitement intégrés dans la nature environnante.

12Il faut grimper un petit chemin pour accèder aux jardins de l'Albarède.

Dans ces jardins, les vielles pierres du Périgord se mêlent aux plantations.

19Ci-dessous, une sculpture Khmère.

18 9 septembre 2016, les jardins souffrent de la sécheresse.

23Le jardin anglais est champêtre avec comme fond de décor la forêt qui court sur la colline.

Les vedettes à cette époque de l'année sont les graminées, les asters, les gauras.. 

13

22Pour lutter contre la sécheresse, les sols sont généreusement paillés

et les végétaux sont arrosés... à l'arrosoir, s'il vous plaît !

Des cornouillers [boules] sont plantés en rangées régulières pour rappeler les haies champêtres

des terres des Causses où les bergères cueillaient les cornouilles en gardant les troupeaux.

14Pourquoi le potager marie-t-il légumes et fleurs annuelles ?

31Tout d'abord pour le plaisir parce qu'un potager fleuri est joli.

26Ensuite parce que l'association avec certaines fleurs aide les légumes à combattre insectes et maladies.

11La présence de fleurs mellifères attire de nombreux insectes auxiliaires et pollinisateurs.

29Pour profiter pleinement des jardins et les découvrir aux différentes lumières du jour,

il est possible de louer les maisons d'hôtes construites en pierres sèches dans le jardin à l'anglaise.

32Les graminées donnent beaucoup de mouvement au jardin en cette fin d'été.

25La terre n'est jamais laissée à nu pour éviter le lessivage et le dessèchement.

10Pour compenser l'absence de terre arable,

 le sol est nourri avec du compost, des engrais verts, des purins de consoude et d'orties. 

5Autour du bassin, c'est un jardin clos dédié à l'été.

6Les gauras apportent beaucoup de légèreté aux massifs.

A la place du bleu azur, j'aurais bien vu un bassin naturel avec des plantes épuratives et oxygénantes.

1Des aromatiques et de la lavande sont installées entre galets, pisés et dallages.

2 L'endroit est tranquille et il doit être agréable de faire une pause pour écouter les oiseaux.

24 L'onagre se ressème dans le jardin au gré des semis naturels.

9Malgré la sécheresse et l'aridité du sol, les asters fleurissent généreusement.

21Le verger est planté uniquement de pommiers

car ce sont les seuls arbres fruitiers dont la floraison tardive résistent aux dernières gelées.

Le pied des arbres est planté d'aromatiques, d'onagres et de plantes sauvages.

Ces plantes assurent un brouillage olfactif pour éloigner les insectes nuisibles

tandis qu'elles fidélisent les auxiliaires et les insectes pollinisateurs

16Les pommiers sont tous d'anciennes variétés locales.

(Saint Jean, reinettes, pomme de moisson...)

20Nous découvrons un jardin de buis sauvages

taillés par le propriétaire au gré de son imagination.

Ces buis communs montrent leur résistance à la sécheresse. 

17Sur les hauteurs, le panorama domine la vallée du Céou.

Le long du sentier, des arbustes sont modelés en vagues

pour évoquer les collines environnantes.

27

28Les jardins de l'Albarède ont un aspect très naturel, avec une beauté simple et authentique

qui rappellent les jardins de nos grands-mères cultivés avec le bon sens d'autrefois.

" S'allier à la nature à la place de la combattre "