19Après avoir visité "Les chemins de la rose " dans le billet précédent, ICI

nous restons aujourd'hui à Doué-La-Fontaine, capitale de la rose,

pour découvrir "TERRE DE ROSE", une roseraie dans une ancienne ferme restaurée.

27Dans ce lieu parfumé, on peut admirer 3 000 rosiers dont 80 espèces différentes.

8

Tout au long du parcours,

des affiches donnent des explications intéressantes sur les roses.

30La rose est la fleur la plus cultivée au monde

mais on oublie souvent que les rosiers sont aussi des plantes sauvages 

(le plus connu en Europe est l'églantier) aux fleurs simples à cinq pétales.

13Dans la nature, les rosiers poussent sans l'aide de l'homme

et s'adaptent à leur milieu d'origine.

2Pour faire éclore de belles roses, le rosier doit y mettre toute son énergie, toute sa sève.

28C'est du sol que le rosier tire sa sève nourrissante

et la fait monter par tige jusqu'à la fleur supérieure.

29Pour avoir de belles roses, il faut penser à enlever 2 choses :

5

1) les fleurs fanées, pas seulement pour faire beau, mais aussi pour

éviter que le rosier ne fasse grossir son fruit, le cynorrhodon.

142) les drageons, les petites pousses qui apparaissent

sur les rosiers en dessous de la greffe

et qui empêchent la bonne croissance du reste du rosier.

6Il n'y a pas que la roseraie qui est intéressante à TERRE DE ROSE,

il y a aussi la ferme et d'autres thèmes à découvrir.

11Dans la ferme restaurée, on y trouve, pour la plus grande joie des petits et des grands,

des petits animaux, lapins, chèvres, cochons...mais aussi des ânes.

10Un éco-musée présente des outils anciens, des vieux tracteurs, des charettes...

32Le jardin potager est planté de légumes, 

plantes aromatiques, médicinales...

Il suffit de froisser les feuilles pour sentir toutes sortes de parfums

qui nous rappellent les jardins de grands-mères !

31Ce jardin qui sent bon est un paradis pour les insectes et les papillons.

DSC_1590Au bout de la roseraie se trouve la distillerie d'eau de rose,

toujours distillée à l'ancienne sur place.

20Pour obtenir 2 à 4 000 litres d'eau de rose par saison,

il faut se lever tôt avant le lever du soleil, quand la rosée recouvre encore les pétales.

18La cueillette se fait à la main de la mi-juin à la mi-août

dans les champs de roses autour de Doué-La-Fontaine chez les rosiéristes.

12100 à 300 kgs de pétales sont ramassés par jour pour la distillation

sur 30 variétés de rosiers différentes sélectionnées pour leurs propriétés.

 

DSC_1559      23

Pour recueillir les huiles esssentielles des pétales,

la distillation se fait dans des alambics en inox alimentés par une chaudière vapeur

 basse pression 0,2 bar. (103°).

26Après la distillation de trois heures,

40 % du poids des fleurs est récupérée en eau florale

et 0.00025 % en huile essentielle de rose.

4 L'eau de rose, 100% naturelle, riche en huiles essentielles

contribue à lutter contre les allergies et boutons.

15Le site TERRE DE ROSE propose la visite d'une cave troglodytique

avec un habitat rural habité jusque dans les années 1930.

33On peut visiter le musée de la rose

où sont exposés des objets insolites sur la rose.

DSC_1584La nature est bien faîte.

Savez-vous à quoi servent les épines ?

7Les épines forment une sorte d'armure pour protéger les rosiers

des animaux trop gloutons qui s'y piqueraient la langue.

16Nous avons visité TERRE DE ROSE le 7 juin 2016

et la plupart des roses était en fleurs.

Juin est la période idéale pour visiter les roseraies.

1Nous avons passé une journée très agréable à Doué-La-Fontaine.

Nous avons contemplé des milliers de roses

les unes plus belles que les autres.

0