0 Il faut profiter de la manifestation  "Rendez-vous aux jardins"

pour visiter des jardins privés qui ne sont ouverts au public qu'à cette occasion.

Les prochains "Rendez-vous aux jardins" auront lieu partout en France les 2, 3 et 4 juin 2017.

Pour en savoir plus, c'est ICI

18L'an dernier, nous avons profité de cette manifestation pour découvrir le jardin des Vigneaux

créé et bichonné par Catherine et Eric Bouteloup-Provost.

Dès l'entrée, le ton est donné et on sait qu'on va se régaler dans ce jardin si accueillant

à l'image de ses propriétaires.

Le jardin est toujours le reflet de ceux qui le travaillent !

1La première impression est un joyeux méli-mélo de couleurs douces 

qui ressort bien dans la grisaille de cette matinée du 4 juin 2016.

2Les parterres sont généreux et se marient à la façade de la vieille bâtisse.

3Une auge qui accueille des papyrus,

des potées contre la façade couleur ocre, j'adore.

50Dans cette partie du jardin autour de la maison, les feuillages sont à l'honneur.

J'aime beaucoup le mariage des fougères, des hostas, des lierres et des buis...

Des hortensias apporteront de la couleur en été avec leurs panicules roses, blancs ou bleus.

4Le dégradé de vert crée une ambiance apaisante et certains feuillages sont lumineux.

5

6Le spectacle continue à l'arrière de la maison.

Le jeu des différentes verticalités est époustouflant !

7Le pigeonnier est l'élément phare du jardin.

Il date du XVIème siècle.

8L'aspect des tableaux est naturel mais il cache un travail minutieux

qui rend le mariage des plantes si harmonieux.

Il en faut des années pour faire oublier le travail du jardinier dans les parterres, 

mais quand on y arrive, c'est le paradis !

9La couleur bronze des heuchères tranche sur le camaieu de verts.

10J'imagine le bonheur de prendre son thé ou son café 

devant un tel spectacle à l'abri dans la véranda,

13ou dans le jardin au milieu des plantes.

11C'est toujours un plaisir de visiter des jardins privés

et de rencontrer ces passionnés du jardinage qui dévoilent exceptionnellement leur jardin secret.

12Tous vous diront qu'ils se vident la tête quand ils sont au jardin.

14Le jardinage apprend la patience, l'humilité, le partage.

Et la nature est tellement magique !

Regardez la tendresse de ce tableau avec les pavots roses au coeur noir.

15Comme cette fleur est jolie !

16Début juin, les rosiers commencent à fleurir.

17Rosiers, digitales, aulx violets, pavots, ancolies ...

c'est juin et son cortège de fleurs romantiques.

24Passons sous l'arche pour découvrir d'autres espaces.

54Nous découvrons un dédale d'arbustes taillés en transparence.

Cette technique de taille a été mise au point par la Princesse Sturdza

dans son jardin du Vasterival.

25Le but de la taille en transparence est de voir au travers ce qui se passe derrière,

elle donne une impression d'espace au jardin.

Les arbres laissent passer le regard et invitent à aller voir plus loin.

26Des bruyères, des heuchères, de la potentille rouge,

des graminées Red baron dans une potée..

un héron au long bec emmanché d'un long cou se promène dans le jardin japonisant.

51Le printemps 2016 a été très pluvieux.

Rappelez-vous, que d'eau, que d'eau de fin mai à juin !

La Loire avait débordé et l'autoroute A 10 entre Tours et Meung-Sur-Loire

avait du être coupée en raison des inondations !

Catherine, la jardinière, était désolée mais les allées engazonnées étaient tellement humides

qu'elle a du interdire l'accès d'une partie du jardin au public.

47Nous arrivons dans un espace où poussent des rosiers et des graminées. 

32

31Voilà une idée originale :

Des buis taillés à la verticale et des cupressus dorés maintenus à l'horizontale

créent une jolie fontaine végétale.

Ne manque que le bruit du clapotis de l'eau.

30Des fétuques, ces petites graminées bleues, des potées, une table et des chaises bleues,

des géraniums vivaces bleus, des hostas au feuillage bleu et des éleagnus au feuillage bleuté,

c'est facile à deviner, nous sommes dans le jardin bleu.

49Des heuchères au feuillage caramel ont été plantées au centre du massif

pour réchauffer le massif à la couleur froide.

37Des pintades courent entre les conifères de la prairie.

42Des euonymus dorés serpentent dans la clairière d'or.

Ils apportent de la lumière au pied des érables taillés en transparence.

44Au fond du jardin, les divinités champêtres sont les gardiens des lieux.

52Ils n'ont pas à s'inquiéter, le jardin est un enchantement.

Il faut être passionné pour imaginer, créer toutes ces scènes végétales 

et entretenir cet espace d'un hectare.

CHAPEAU à Catherine et à Eric.

53Si vous en avez l'occasion, profitez du weekend prochain,

les 2, 3 et 4 juin pour aller visiter des jardins privés.

Des passionnés seront heureux de vous faire découvrir leur jardin. 

29