1C'est sur la côte nord de la Bretagne, au fond de l'anse de Pellinec, 

que nous allons visiter un jardin remarquable. 

2Les 7 hectares de jardins créés de toutes pièces par Jean GERARD

dans les années 1980 sont aménagés en plusieurs thèmes en fonction des différences de sols.

39Nous avons visité le jardin le dimanche 4 juin 2017

à l'occasion des "Rendez-vous aux jardins"

et il y avait beaucoup de monde intéressé par la visite.

3La visite commence par le jardin exotique aménagé dans l'ancien potager du manoir

qui nous transporte à l'autre bout du monde.

4La végétation est luxuriante et exubérante.

33Il faisait 18 °C et les photos font ressortir le temps nuageux

et le ciel menacant. Mais loin de nous l'idée qu'il allait pleuvoir pendant la visite !

5Pourtant la visite à peine commencée, le ciel sans crier gare a eu comme une envie pressante

de vider et d'essorer tous les nuages au-dessus du jardin.

On s'est pris une douche mes amis !

Eh oui il ne faut pas oublier que nous sommes en Bretagne.

Pas étonnant que le gazon est si dru

et que tout est vert et coloré dans les massifs !

il pleutHeureusement l'arrosage n'a pas duré longtemps. Nous avons pu continuer la visite

et admirer des phormiums ou lin de Nouvelle Zélande,

cette plante aux feuilles vertes et raides,

14des Callistemon, ces rince-bouteille roses et blancs,

15  16

 des phlomix jaunes,

11  6

des agaves et des trachycarpus, ces palmiers-chanvre. 

9Admirez l'harmonie des couleurs, les jardiniers sont des peintres 

qui forment de belles peintures végatales vivantes.

23On quitte la luxuriance exotique pour retrouver une ligne parfaitement maîtrisée.

Une haie taillée forme une séparation originale entre les jardins.

13Dans la grisaille ambiante, les kniphofias jaunes sont comme des cierges lumineux.

plantes2Ici, le contraste du clair-obscur est original

avec les ophiopogons noirs

et les Hakonechloa, ces graminées au feuillage panaché vert et jaune.

19Des iris d'eau se profilent sur les feuillages imposants des Gunnera

et qu'aperçoit-on en arrière plan?

25Oui c'est la mer qui est toute proche,

il faut reconnaître que le cadre est très sympathique.

24 En continuant la balade,

nous découvrons l'étang aux nympheas inspiré par le jardin de Monnet.

26L'endroit est reposant et nous fait ralentir le pas.

27Les feuilles des gunneras  (rhubarbe géante) commencent à prendre de l'ampleur.

37Elles peuvent atteindre un diamètre de deux mètres en fin d'été.

plantes1Un peu plus loin, nous restons dans un univers aquatique avec le jardin d'iris du Japon.

28J'aime bien l'aménagement de ce jardin avec le chemin sur pilotis.

Les lattes de bois ont une belle couleur dorée et la plantation des iris

dans les carrés est originale.

29Les jardins sont vivants et ils doivent se visiter aux quatre saisons.

pontDébut juin, nous avons raté la floraison des rhododendrons et des azalées

déjà fanés dans le jardin anglais. Tant pis !

30Si l'occasion se représente, on reviendra courant mai pour profiter des rhodos.

40Le jardin austral s'articule autour d'un rond point.

En rejetant la nuit toute la chaleur emmagasinée le jour, 

 les pavés créent un micro-climat favorable aux plantes.

J austral

41J'aime bien les fougères arborescentes.

36En 2013, le jardin du Pellinec a été sélectionné pour représenter la Bretagne

à l'émission " Le jardin préféré des Français ". Il a terminé 4ème. 

plantesOn termine la visite devant le manoir

avec son jardin à la française aux lignes bien dessinées.

38C'est le jeu des couleurs, la profusion des plantes et l'harmonie des massifs

qui m'ont le plus frappée dans ces jardins.

Pas étonnant quand on sait que le propriétaire était photographe.

Le jardin du Pellinec mérite bien son qualificatif de jardin remarquable.

On quitte Pellinec pour continuer notre balade.

Il y a tant de beaux jardins à visiter dans les Côtes d'Armor.

1Notre prochaine halte se fera à (22) PLOUBALAY

pour la visite du parc paysager de la Ravillais.

0A bientôt