J médiéval5Le domaine de la Roche Jagu -en breton, le rocher qui pleure-

est situé à Ploëzal entre Paimpol et Pontrieux. 

Il reste peu de chose du château de la Roche Jagu.

Aujourd'hui se dresse une forteresse militaire du XVème siècle rénovée,

l'ancienne conciergerie et les annexes ont été transformées en lieux de réception.

Après la tempête de 1989, le domaine a été réaménagé en tenant compte des vestiges médiévaux

et en préservant l'intégrité visuelle et écologique du domaine. 

Le domaine de la Roche Jagu est un parc au profil médiéval.

chateau Nous avons commencé la visite au rez-de-chaussée du château 

par une exposition sur la vie au Moyen-Age.

Le premier étage accueille des expositions temporaires. 

cour du château2Le domaine de la Roche Jagu s'étend sur 74 hectares.

cour du château3Début juin est l'époque idéale pour profiter de la floraison des rosiers.

Au coeur du jardin médiéval figurait toujours un rosier gallique.

rose gallicaIl symbolisait le sang du christ avec le rose soutenu presque rouge de ses fleurs.

La rose qui embaumait les jardins du Moyen-Age avait une floraison unique mais abondante.

Il faudra attendre les croisades pour que l'Europe cultive ses premières roses aux floraisons remontantes.

cour du château

cour du château1Lundi matin 5 juin 2017, il faisait frisquet et un grand vent était annoncé pour la fin d'après-midi.

A cause du mauvais temps, nous avons écourté la visite et raté une partie des jardins.

Notre gîte n'étant pas loin du parc, nous sommes revenus le 9 juin sous un beau soleil

pour découvrir le jardin médiéval, le potager et le verger.

J médiévalCe sont les barrières en bois, les palissades en osier qui attirent l'oeil en arrivant dans ce jardin médiéval.

Les palissades ont été doublées de conteneurs en fer 

qui les protègent et facilitent l'entretien et le renouvellement des cultures.

J médiéval1Les plates-bandes surélevées du potager mélangent fleurs sauvages et légumes.

Début juin fleurissent les oeillets et les digitales.

J médiéval12

J médiéval8Le jardin bouquetier cultive des fleurs sur des parterres bordés de buis.

Ce jardin clos est entouré de pommiers en cordons et de cerisiers.

J médiéval9Au Moyen-Age, les fleurs permettaient de fleurir les autels,

tresser des couronnes et joncher les allées lors des fêtes religieuses. 

valerianeLes valérianes forment de belles vagues roses.

valeriane1

valeriane2Passons le portillon en bois.

Au Moyen-Age, les jardins étaient clos afin de les protéger des animaux domestiques.

"celui qui ne pose pas de clôture, sème pour rien"

J médiéval7Des statues en fer forgé sont parsemées dans les jardins.

Ici dans une chambre de verdure entourée de rosiers trône une dame de fer.

J médiéval4Au Moyen-Age peu de plantes ornementales étaient cultivées hormis les roses, lys et iris..

J médiéval6Les rosiers lianes ne fleurissent qu'une fois mais quelle floraison !

Les branches du rosier courent sur la perfola en formant de belles guirlandes fleuries.

J médiéval3Il y a de jolies palissades avec des oculus.

déco1

deco  oculus2

Voir sans être vu

oculus

oculus1Le potager du Moyen-Age ne connaît pas les tomates, piments, pommes de terre et les haricots.

Il faudra attendre la découverte de l'Amérique pour connaître ces légumes.

Le potager médiéval ou "hortus" se subdivise en pothermes (plantes consommées après cuisson),

racines, légumes, condiments et aromates et cucurbitacées.

potager médiévalA la fin du Moyen-Age, le jardin est devenu un espace de plaisir

où dames et seigneurs se détendent, jouent et content fleurette.

roses1Tonnelles et treillis fleurissent pour former de véritables cabinets d'amour

où se retrouvent les acteurs de l'amour courtois évoquant

les illustres amours de Tristan et Yseult ou d'Héloïse et Abélard.

Rien de tel qu'un banc sous la tonnelle de roses pour méditer ou se reposer.

roses3Les hôtes à insectes dans le jardin sont surtout là pour sensibiliser les visiteurs.

Dans le domaine, les tas de pierres sèches, les fagots de bois sont des abris naturels

pour les insectes et les batraciens.

hotel à insectesLes zones enherbées sont gérées de manière différenciées dans le verger 

avec des zones de fauche et une partie sauvage.

En toute saison, les amphibiens et les rongeurs trouvent des recoins touffus pour déambuler

et se mettre à l'abri. Cela favorise la biodiversité.

vergerOn peut faire une pause dans ces fauteuils taille XXL.

chaises en boisUne pie surveille je n'sais quoi.

Il est encore tôt pour picorer la reinette de Pontrieux, cette variété de pomme ancienne et locale.

la pie Le jardin des simples est consacré aux plantes aromatiques, condimentaires et médicinales.

le potager1Le terme de "simple" désigne le remède obtenu avec une plante unique

par opposé aux préparations composées dites "magistrales" des apothicaires.

le potager L'achillée est la reine de la cicatrisation.

achilléeLa rue a une odeur peu plaisante. Elle était utilisée pour repousser insectes et rats des maisons,

servait de vermifuge et passait pour améliorer la vue.

rueLa sauge stimule le foie et l'estomac, atténue les maux de gorge et lutte contre la dépression..

sauge Le millepertuis androsème est traditionnellement reconnu pour ses propriétés antiseptiques,

diurétiques et sédatives.

androsèmeEncore une jolie silhouette en fer forgé.

le potager2En s'éloignant du château pour aller dans la forêt, 

on longe un bassin aux chevaux, l'une des plus grandes réserves d'eau du domaine.

Des haies de houx forment des garde-corps efficaces:

on s'y frotte une fois mais pas deux !

bassin aux chevauxLes sentiers de la forêt traverse une végétation exubérante.

La gestion écologique du parc laisse s'exprimer la flore indigène et notamment

celles surnommées les mauvaises herbes : ortie, digitale, herbe à Robert (géranium)...

Ces plantes participent à la diversification des hôtes qui colonisent le parc

(mammifères, insectes, batraciens, invertébrés...)

La démarche écologique pratiquée par le domaine permet de préserver l'habitat naturel 

et contribue à sa bonne évolution.

allée dans le boisPartout dans le domaine mais aussi dans les autres jardins des côtes d'Armor

pousse une plante qui semble être invasive.

allee aux umbilicusDes feuilles rondes, une tige avec des épis jaunes pâles,

il s'agit du nombril de Vénus, hé oui rien que ça (Umbilicus)

Aussi appelé "herbe aux cors", la plante soignait les brûlures et les panaris.

umbilicusAu cours de la promenade nous sommes surpris de découvrir une palmeraie

qui abrite palmiers, oliviers, cystes, fougères arborescentes...

Exposé sud-sud-ouest, c'est l'endroit le plus chaud du domaine.

Bizarre un tel jardin dans la forêt ? Non, 

la palmeraie est un hommage aux marins d'autrefois qui rapportaient de leurs voyages

des graines, des arbustes et des plantes exotiques.

J méditerranéenL'eau est omniprésente dans le domaine et en descendant vers le vallon,

on aperçoit la source naturelle du Stanko qui signifie "étang" en breton.

source du StancoL'eau descend un escalier d'eau.

Voici la vue d'en haut

l'escalier d'eauet la vue d'en bas.

la saulaieIls sont amusants ces sièges en fer forgé.

déco2Des "fascines", ces barrières vivantes d'osier, bordent les sentiers

et rappellent l'histoire du domaine.

Le château-sentinelle contrôlait au Moyen-Age la navigation sur le Trieux.

la saulaie1En contrebas du chemin, nous découvrons camouflés parmi les fougères et les digitales

de drôles de bassins couleur chlorophylle. 

L'eau n'est pas ragoutante, quésako?

bassins de rouissageHé non ce ne sont pas les bassins de chewing-gum du film "Rabbi Jacob" avec Louis de Funes.

Ce sont des bassins de rouissage qui rappellent que la culture et le commerce

des plantes textiles étaient prospères dans la région de la fin du Moyen-Age jusqu'au XXe siècle. 

Le rouissage est la macération que l'on fait subir aux plantes textiles (le lin, chanvre..)

pour faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse d'avec la tige.

bassin de rouissage1L'un des postulats du projet d'aménagement du domaine était de déterminer

les chemins en fonction des pentes naturelles du terrain.

La balade est sportive mais tellement agréable dans ce cadre naturel.

escaliers vers J méditerannéenAu cours de la promenade, nous sommes passés sous plusieurs pergolas

mais aucune n'était fleurie début juin.

pergola  pergola1

La situation du château permet d'avoir un point de vue exceptionnel sur le Trieux

et les espaces boisés environnants.

promontoireLaisser la campagne respirer en donnant toute sa place à la végétation naturelle,

le concept pédagogique du domaine du château de la Roche Jagu est intéressant et parfaitement réussi.