banc sous les arbresNous avons fait une belle pause au fond du jardin et on n'a pas vu le temps passer.

C'est le moment de reprendre la visite.

Allez zou, on se dégourdit un peu les jambes et on va découvrir l'aile gauche de la propriété.

apollonOn admire le bel Apollon sans s'attarder car celui-ci nous invite gentiment à continuer notre chemin.

statue du fondEt notre chemin va prendre des allures différentes toutes très agréables.

Ici on se promène à l'ombre de grands arbres entre d'impressionnantes étendues de lierre.

allée forêtPar là, on s'aventure sur une allée engazonnée tracée par des buis moutonnants.

La douceur de ces formes rondes et ondulantes contraste avec l'énergie dégagée par 

tous les arbres retenus de chaque côté de l'allée.

allée de buis1Par contre ici fini les rondeurs, c'est  rectiligne, la taille est tracée au cordeau.

allée verger

allée de buis2Allure champêtre dans cette allée avec les héléniums qui font écho à la bordure tressée.

bordure tresséePlantées en masse, ces fleurs illuminent les massifs d'une floraison flamboyante.

echinacéesjpgL'allée pavée sous la tonnelle est le "coin d'Eugénie".

le coin d'EugénieIl y a aussi ces mixed-borders, ces parterres généreux inspirés des jardins anglais. 

allée fleuriesEt qu'avons-nous vu dans ces jardins?

Derrière un portail en bois, on a vu des moutons et des poneys.

barrière

mouton poney

On a vu aussi un tableau aux formes géométriques.

Au premier plan, quatre massifs carrés avec au centre un arbuste sur tige taillé en demi-cercle.

Au fond, une toiture en trapèze encadrée par de grands cônes.

Une haie taillée au cordeau ferme ce petit jardin.

Seuls les 2 hydrangéas ont une allure un peu désarticulée.

préauOn a vu de beaux érables bouleaux au tronc blanc, [merci Philippe pour la correction]

bouleauxle "verger de Lucie".

vergerOn a traversé un jardin de topiaires.

Vous constaterez que le soleil brille et que rien n'annonce un changement de temps.

J de topiairesPourtant à peine arrivés près du pigeonnier,

on s'est fait surprendre par une pluie abondante et soudaine qui heureusement n'a pas duré longtemps.

On s'est réfugiés le temps de l'averse dans le pigeonnier

et on a pu admirer les graminées et les héléniums

qui ondulaient entre les topiaires très structurées.

pigeonnier5

pigeonnier  pigeonnier1

pigeonnier2Il faudra revenir au printemps pour admirer les iris lorsqu'ils animent les massifs gravillonés.

pigeonnier12 iris

Une petite terrasse permet de se reposer.

pigeonnier6Une rigole plantée d'ophiopogons verts et noirs marque le centre de ce petit jardin.

pediluve

pediluve1Le soleil est revenu et éclaire le bassin du cloître.

cloîtreC'est un jardin sur galets où poussent des érigérons, des stipas, ces cheveux d'ange

qui apportent beaucoup de légéreté au décor.

cloître1Regardez les fenêtres taillées dans la haie qui évoquent la galerie du cloître.

J du cloîtreOn peut s'arrêter sur la terrasse ombragée.

terrasseEn nous rapprochant du château, il faut admirer le sous-bois.

Imaginez au printemps des millers de bulbes qui annoncent les beaux jours !

vue sur sous-bois vue sur sous bois1

Admirez ce camaïeu de verts, la vue est apaisante !

vue sur sous bois2En septembre, les hydrangéas dévoilent toute leur beauté et sont irremplacables pour animer les massifs.

vue sur sous bois3Qu'il fait bon se promener dans les jardins de Maizicourt!

L'endroit dégage beaucoup de sérénité, de quiétude

et on se sent tout petit face à cette nature exubérante.

Nous avons passé plus de 2 heures 30 à nous promener tranquillement dans ces jardins 

et nous en sommes ressortis tout revigorés.

Pour revoir la 1° partie de la visite, c'est ici.

vue sur sous boisNous resterons dans les Hauts de France pour la prochaine balade.

Nous irons découvrir un autre beau jardin, celui du Mont des Récollets à CASSEL [59 670] 

Alors à bientôt.