sous ma gloriette

30 novembre 2018

GERBEROY (60 380) un des plus beaux villages de France

gerberoy1Gerberoy, "un des plus beaux villages de France" se trouve dans l'Oise, au coeur de la Picardie,

au centre d'un triangle formé par Amiens, Beauvais et Rouen.

gerberoy2Nous avons profité de la belle arrière-saison

pour aller dans cette région visiter des jardins les 15 et 16 septembre 2018.

gerberoyDans les billets précédents, nous avons visité le jardin du Clos joli à  Brecy (02 210)

et celui du peintre Van Beek à Saint Paul (60 650)

gerberoy3

Nous allons nous arrêter aujourd'hui à Gerberoy pour visiter deux jardins. 

GERBEROY25Celui du peintre Henri Le Sidaner et le jardin des ifs.

gerberoy5Avant d'aller découvrir ces jardins, je vous propose une promenade dans ce petit village sympathique.

gerberoy7Ses ruelles pavées, ses maisons en bois et torchis font de ce village une belle promenade touristique.

gerberoy18En cette fin d'été, ce sont les hortensias qui s'épanouissent le long des façades.

Il y a encore quelques roses en fleur, des roses trémières et des dahlias.

gerberoy4En 1901, le peintre impressionniste Henri Le Sidaner s'installe à Gerberoy.

Il loue une maison adossée à la collégiale Saint Pierre

et achète au fil des années diverses parcelles sur les ruines du château-fort.

gerberoy26Il crée trois jardins monochromes qui s'ordonnent sur trois niveaux:

le jardin blanc, la roseraie et le jardin jaune et bleu.

jardins Le Sidaner

Il incite aussi les habitants à fleurir les rues et à planter des fleurs devant leur maison.

gerberoy13  gerberoy17

gerberoy27C'est ainsi que depuis 1928, tous les ans le village fête la rose le 3° week-end de juin.

gerberoy12Gerberoy est surnommé aussi "le village aux mille rosiers".

gerberoy11  gerberoy14

Pas étonnant que ce village pittoresque soit un beau décor cinématographique.

gerberoy8Il a accueilli le tournage des films "Le cas de Mme Luneau", 

 le "rosier de Mme Husson" de Maupassant

gerberoy10ainsi qu'un "amour de sorcière" avec Vanessa Paradis.

gerberoy15Nous avons découvert ce village le week-end des journées du patrimoine.

gerberoy29Dans la collégiale Saint Pierre du XVe siècle, nous avons pu admirer la nef voutée en bois,

des tapisseries d'Aubusson de la fin du XVIIe siècle, 

les bancs des fidèles en petites stalles fermées..

gerberoy23Nous avons fait une pause déjeuner à "l'atelier gourmand de Sarah"

pour déguster de délicieuses tourtes salées aux légumes du jardin.

C'était beau et bon, humm !

gerberoy22Maintenant qu'on est rassasiés, on est prêts pour reprendre la route.

gerberoy30Alors rendez-vous à très bientôt dans les jardins d'Henri Le Sidaner. 

Posté par sylvie jardine à 19:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


04 novembre 2018

Jardin du Clos joli à (02) BRECY en Picardie

dahlias2Le week end des 15 et 16 septembre 2018, nous sommes allés dans l'Aisne et l'Oise visiter des jardins.

Nous avons fait une 1° halte à BRECY, un petit village près de CHATEAU-THIERRY

pour découvrir le Jardin du Clos joli.

La météo 2018 marquée par une sécheresse exceptionnelle a assoiffé sols et plantes

rendant les jardins moins colorés avec des pelouses jaunies.

Si le jardin du clos joli n'a pas été épargné par le déficit en pluviométrie,

il n'en demeure pas moins qu'il porte bien son nom

car il révèle le travail d'une artiste qui a modelé son jardin comme une succession de tableaux champêtres.

Quand on entre dans le jardin du clos joli, le regard est tout de suite attiré par une belle demeure

de style balnéaire aux balustrades en bois blanc datant de la fin du XIXe siècle.

maisonNous avons été reçus par la propriétaire des lieux, 

Françoise RADET-MANNERKORPI, artiste peintre qui nous a fait visiter son jardin.

C'est toujours le même bonheur de discuter avec les personnes qui ont imaginé, façonné,

retravaillé leur jardin et qui passent des heures à entretenir leur coin de paradis.

Devant la maison, une terrasse de verdure est bordée d'un rideau de tilleuls, marroniers et d'ifs centenaires.

Les buis atteints par la pyrale du buis ont tous été arrachés.

Des potées d'hostas évoquent un petit air d'Italie.

devantRegardez le visage expressif de cette dame à la couronne de fleurs,

son regard clair et son sourire manifestent le bonheur d'être au jardin.

devant1  devant2   

chaises  devant3

Le parterre central est dédié au printemps avec des hostas, tulipes, primevères...

devant4Sur le côté, des arrosoirs, des pots 

pots2et une flopée de succulentes prennent le soleil. 

pots1

pots

pot sur la tableUne terrasse gravillonnée a été aménagée derrière la maison.

Baigné de soleil, l'endroit est apaisant.

terrasse gravillonnée2jpg

terrasse gravillonnée1Des asters poussent dans les trous trous de la table et c'est marrant.

terrasse gravillonéeOn continue la visite dans le jardin paysage qui s'étale jusqu'au fond du jardin.

C'est un jardin à l'anglaise avec des mixed-borders aux lignes sinueuses, des chaises et des tables.

Regardez le gazon tout jauni !

allee derrière la maisonContrairement aux tableaux qui ne bougent pas, sauf ceux de l'artiste Bansky, 

le jardin est vivant et il réagit aux conditions météorologiques.

Imaginez la même scène avec une pelouse verte et des massifs arrosés par une bonne pluie,

le décor serait plus coloré.

allee derrière la maison1Il faut accepter de ne pas tout maîtriser en matière de jardinage,

c'est ce qui rend l'activité si intéressante et si difficile.

Selon Françoise RADET-MANNERKORPI, qui est artiste peintre,

le jardinage est l'art le plus difficile qui soit.

Le travail en extérieur, les aléas climatiques, des plantes qui crèvent

ou qui se ressèment où on ne les attend pas, c'est un travail sans fin qui réserve bien des surprises.

C'est aussi l'apprentissage de l'humilité.

alléeS'il y a des plantes qui supportent bien la sécheresse, ce sont les sedums ou orpins.

sedum2Ils résistent au gel et à la sécheresse grâce à leurs feuilles grasses. 

sedumLes sedums sont multiples, au port rampant ou tapissant ou érigé à grandes tiges...

mais tous ont un feuillage charnu. 

sedum1On a passé 2 heures et demie dans le jardin avec Françoise RADET-MANNERKORPI 

qui nous a commenté les massifs en nous expliquant le choix des plantes, l'harmonie des couleurs...

Rien n'est laissé au hasard et les moindres détails sont étudiés. Quelle classe !

Avec Roland on ne s'est pas lassés d'écouter la jardinière raconter sa vie et l'histoire de son jardin.

La visite aurait pu durer plus longtemps encore 

 mais nous avions un programme bien rempli avec d'autres jardins à découvrir.

asters dahlias

fond du JFrançoise est une artiste et des sculptures sont intégrées partout dans le jardin.

Le jardin accueille régulièrement des expositions temporaires. 

graminées Une haie d'ifs doublée d'une haie de tilleuls clôturent le jardin.

déco6  déco2

déco5Ce n'est pas une légende, il existe réellement.

Regardez, nous avons réussi à prendre en photo Nessie le gentil monstre du clos joli.

déco4 Moins impressionnants, deux lièvres sont prêts à se sauver dans le jardin.

D'autres statues en bronze, (oies, poules, canards) sont éparpillés dans le jardin 

mais aussi des poteries italiennes d'Impruneta, des vases en fonte, des bustes, des boulets en pierre...

lapinset aussi des petites serres anglaises 

mini serreIl y a aussi une cabane au fond du jardin.

brouetteDans le cadre "des jardins en scène", le jardin du Clos joli accueille des spectacles.

C'est ainsi que des pièces de théâtre, de concerts sont organisés sous le vieux thuya

 dont les branches basses ont été coupées.  

théatre1Lors de la réfection de la toiture, les tuiles ont été récupérées pour couvrir l'allée dans le sous-bois

allee de tuiles3et c'est joli !

allée de tuiles2Ce chemin de tuiles longe le mur surmonté de rosiers, clématites et chèvrefeuilles.

Il faudra revenir en juin pour profiter de toutes les fragances.

Plus de 400 variétés de roses fleurissent le jardin.

allee de tuiles1 Ils n'ont pas souffert de la chaleur, les hydrangéas forment une haie touffue qui s'adosse le long du mur.

hydrangéasLes hortensias profitent de l'ombre du sous-bois.

hortensiasAvant d'entrer dans le jardin à la française, faisons une pause devant la fontaine

agrémentée de pierres, sculptures, plantes aquatiques et graminées.

fontaineMaintenant  nous allons découvrir le jardin clos.

En 1994, Françoise voulait créer un potager à la française.

J côtéElle a d'abord tracé un rond face à l'église et des allées pour former une étoile.

L'allée centrale est orientée vers l'église du village du XIIème siècle et 

c'est le soir venu que la magie s'opére quand le soleil couchant illumine les vitraux.

égliseFrançoise voulait un jardin à la française, avec le temps c'est devenu un champ fleuri. 

Sur la droite des tilleuls centenaires. 

église1Une fontaine marque le centre du jardin et le croisement des sept allées.

J de cote8Un angelot 

J de cote5   J de cote7

J de cotéEn cette fin d'été fleurissent les dahlias, asters, graminées..

J de cote11

dahlias1J'ai pris beaucoup de plaisir à visiter ce jardin avec sa propriétaire, Françoise RADET-MANNERKORPI.

Jardinière passionnée, elle sait partager sa passion et c'est avec une grande gentillesse

qu'elle nous a offert spontanément des boutures de sauge, des graines d'echinops bleus et d'autres plantes 

dont je ne sais plus le nom, on aura la surprise quand elles pousseront!

dahliasSelon elle, les jardiniers ont, comme les enfants, la capacité de s'émerveiller.

Oui mais avec un guide comme Françoise RADET-MANNERKORPI, 

on ne peut qu'être émerveillés dans le jardin du Clos joli.

Nous avons d'autant plus apprécié la visite qu'elle nous a informés qu'elle avait mis la propriété en vente...

J de cote2

Posté par sylvie jardine à 14:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2018

15e jardin éphémère sur la place Stanislas à (54) NANCY

vue panoramiqueTous les ans, la place Stanislas s'habille de fleurs et d'arbres.

2018 célèbre le 45° anniversaire du jumelage entre Nancy et la ville japonaise de Kanazawa.

Les jardiniers ont puisé dans les traditions japonaises pour faconner quinze scènes végétales modernes.

Dès l'entrée le ton est donné.

0On entre dans le jardin par un portail traditionnel japonais, le TORI, 

 fait d'un assemblage de bois de sapin des Vosges.

toriBIBLIO GINGKO 

Il faut souligner que le jardin est essentiellement composé de plantes récupérées des éditions précédentes

ainsi que des décorations végétales de la manifestation "du Livre sur la place",

comme cet arbre à livres urbain.

Admirez au passage les dorures du balcon de l'hôtel de ville !

biblio ginkgoAprès le jardin éphémère,

cet empilement de fines tôles d'acier sera installé définitivement dans le parc Sainte Marie à Nancy.

biblio ginkgo1En regardant de plus près, on peut admirer l'harmonieuse composition de chrysanthèmes,

fougères, graminées Red Baron, feuilles d'heuchères rouges.

Au centre, des représentations de feuilles de Ginkgo.

biblioi ginkgo2GINGKO HIROSHIMA

On retrouve le Gingko Biloba, l'arbre au quarante écus, un peu perdu

dans un jardin de sable soigneusement ratissé.

Au premier abord, on se demande pourquoi l'arbre est si petit.

C'est parce qu'il symbolise la renaissance après Hiroshima.

Le sable est l'image du vide après le bombardement atomique du 6 août 1945.

ginkgo hiroshimaMiraculé d'Hiroshima, le Ginkgo Biloba, est un magnifique symbole de résistance.

Les 6 Gingkos Biloba situés à proximité de l'épicentre ont été les premiers 

et seuls éléments vivants à reprendre vie en développant des bourgeons au printemps 1946.

De nombreuses études ont démontré que cet arbre est très résistant 

à tout élément toxique ou nocif provenant de l'extérieur.

Le Gingko est l'arbre le plus vieux du monde,

il n'a pas changé depuis plus de 200 millions d'années.

Il est l'arbre sacré d'Asie, symbole de vie, de renouveau et porteur d'espoir.

ginkgo hiroshima1LOTUS RENVERSANT

Symbole de renouveau pour les japonais,

 un lotus s'ouvre en forme de coupe.

lotus renverséDans la religion boudhiste, le lotus est assimilé à la pureté

car il s'extirpe des eaux stagnantes.

Quelle belle composition minutieuse et tout en douceur !

lotus inverséAutour du lotus, des pots sont posés sur l'eau comme cette belle Pétasite du Japon.

lotus renversé1LE DUC ECHAFAUDE

stanislas6 Stanislas Leszcynski, dernier duc de Lorraine,

trône au centre d'un échafaudage asiatique, entrelacs de bambous.

stanislas2A ses pieds, un robot jardinier sème, repique, désherbe et récolte.

La révolution numérique chamboule les habitudes.

Dans les hauteurs, l'eau se déverse et ruisselle sur le potager, les chrysanthèmes

stanislas1et les bonsaïs.

stanislas5SONS GRIMPANTS

Derrière Stanislas le Magnifique, deux auditoriums-navires-coquilles

diffusent de la musique nippone. 

sons grimpantsLANTERNE PERCHEE

Autre élément caractéristique des jardins japonais, le toro, 

lanterne traditionnelle en bois, en pierre ou en métal, suspendue ou pas.

lanterne

lanterne1Au jardin éphémère, perchée à six mètres de hauteur, la lanterne surplombe la table des partages

où se déroulent des lectures et des rencontres.

Voici une des tables des partages.

En Occident, les notions d'intérieurs et d'extérieurs sont bien différenciées

alors qu'au Japon, elles sont plus perméables, plus souples.

Voici quelques modèles de tables et de chaises.

intérieurs perméables1Au centre de la table, le végétal apporte de la vie et de la douceur.

intérieurs perméables2J'aime beaucoup les chaises revêtues de gazon.

intérieurs perméables7330 places assises sont dispersées dans le jardin éphémère et c'est très agréable !

intérieurs perméables3Intégrés dans la table, des rouleaux rappellent les rouleaux narratifs peints japonais.

intérieurs perméablesIci des plantes sont insérées dans la table en lattes de bois.

intérieurs perméables6Dissimulés derrière les graminées et les bambous,

la pause est agréable sous le soleil de fin septembre.

intérieurs perméables5HUTTE HAUBANEE

Regardez les cordes qui entourent les sapins.

C'est la technique du yukisuri.

interieur permeables11Pour rendre les branches des arbres plus résistantes au poids de la neige,

les japonais les maintiennent avec de hautes structures coniques en bambou et en cordes

à la manière d'un chapiteau.

pont1Le bambou est indissociable du Japon.

Son esthétique, son élégance expliquent sa popularité que ce soit à l'état naturel 

bambousou en tant que matériau.

Il est utilisé en barrière ou en échafaudage autour du duc Stanislas.

bordures1  bordures

Il sert d'écran à d'autres plantes : fatsia japonica, chrysanthème et bruyère.

chrysanthèmesLes couleurs sont douces et chaleureuses.

chrysanthèmes1FANTOMES DEPOLIS

De beaux arbres japonais sont installés devant des écrans de tissu.

En contournant les gabions chargés de roches volcaniques,

on découvre les silhouettes fantômes.

fantômes dépolisLe parterre jaune est lumineux.

jaune1

jauneLES HAIKUS sont des poèmes très courts écrits de façon instantanée.

On en découvre dans le jardin éphémère.

DSC_7793

DSC_7803Voici d'autres vues du jardin éphémère

intérieurs perméables8

intérieurs perméables 10La place Stanislas est un bel écrin pour accueillir le jardin.

Au fond, une grille de Jean Lamour.

ingérieurs perméables

pensées blanchesNous avons attendu l'ouverture de la mairie à 14 heures pour voir le jardin

des balcons du salon carré de l'Hôtel de ville. (magnifique salon)

Sur le fronton, les armes du roi de Pologne, aigle, cavalier et buffle.

1Dimanche 30 septembre, il y avait beaucoup de monde venu découvrir le jardin. 

horloge

jardin éphémère2Le jardin Japonica restera en place jusqu'au 11 novembre prochain.

Belle idée de balade !

 

Posté par sylvie jardine à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2018

Jardin du Peintre André Van Beek [60650 SAINT PAUL]

pont et barqueJe ne vous raconte pas comment je me suis escagassée avec le blog la semaine dernière !

Impossible d'insérer des photos dans le billet. Qu'est-ce-que c'est énervant quand ça ne marche pas !

Finalement tout est rentré dans l'ordre dans la semaine, patience est mère de toutes les vertus.

Profitons que ça fonctionne pour aller découvrir un très beau jardin

qui révèle toute sa beauté sous le soleil de septembre :

le jardin du Peintre André Van Beek à Saint Paul près de Beauvais.

Pure coïncidence, un reportage est passé dimanche dernier sur la RTBF 1

sur ce jardin remarquable dans l'émission "Jardins et Loisirs".

entrée5 Dès l'entrée du jardin,  j'ai été éblouie par l'harmonie et la profusion des couleurs.

C'était tellement beau que j'ai du marquer un temps d'arrêt pour embrasser du regard le spectacle.

alleAndré Van Beek est un peintre mondialement connu, notamment aux USA et au Japon.

Voici un des tableaux du peintre exposés dans la boutique à l'entrée du jardin :

DSC_7412Ce qui est extraordinaire dans ce jardin, c'est l'impression d'entrer dans le tableau du peintre.

C'est magique comme dans le film de Marie Poppins quand la nurse et les enfants se retrouvent 

dans le paysage de campagne dessiné à la craie sur le trottoir en sautant dedans à pieds joints !

pont12Le jardin d'une superficie de 1,5 hectare

faisait partie d'une ancienne scierie acquise il y a une trentaine d'années par le peintre.

allee1Le 16 septembre dernier, nous avons découvert le jardin sous un beau soleil 

à la période idéale pour admirer les fleurs de la fin d'été.

alleDans ce jardin remarquable, il y a plusieurs bassins.

Le premier a été créé en 2000 suivi dans les années suivantes par plusieurs autres plans d'eau.

André Van Beek a mis en scène son jardin comme une toile de peinture. 

Ainsi les bassins sont exposés est-ouest de façon à bénéficier

des lumières matinales et des couchers du soleil.

pont7Les cascades donnent un mouvement à l'eau.

cascade1J'aime beaucoup les fougères autour des escaliers d'eau.

cascade3Qui dit bassin dit ponts, barques, nénuphars et canards...

pont3 Et des ponts il y en a dans le jardin.

pont2

pont8Les canards barbotent entre les nénuphars sans se soucier des visiteurs.

CANARDLa couleur bleue est omniprésente. 

pont6Il y a des bancs bleus qui permettent de prendre le temps de se poser pour admirer l'endroit.

banc

banc2Il y a aussi les chaises et les tables bleues.

chaises

chaises4Et voici un joli mariage bleu mauve d'asters et de perovskias.

ton bleusOn change de palette de couleurs avec la barque rose et verte

qui se fond dans les massifs de dahlias.

barque

barque1

barque3

barque7Les couleurs et la beauté des lieux rappellent le jardin de Claude Monet à Giverny.

Les variétés de nénuphars des deux jardins 

 proviennent du même fournisseur, à savoir Latour-Marliac (47110 LOT ET GARONNE).

Sinon chacun des jardins a sa personnalité

et le jardin du peintre Van Beek n'est pas une copie de celui de Giverny.

nenuphar1Si toutes les saisons apportent leur palette de couleurs au jardin,

 rien de tel que septembre pour profiter de la floraison des 1 400 pieds de dahlias plantés dans le jardin.

dahlias bdx2

dahlias oranges

dahlias oranges2Tous les dahlias sont hauts sur tige et la masse des massifs impressionne.

L'effet crée de hautes bordures qui animent les allées et cassent les perspectives.

dahlias roses6Rouges, bordeaux, oranges ou blancs,

tous les dahlias sont déterrés à l'automne et replantés dans un endroit différent du jardin au printemps.

Quel boulot !

dahlias blancs 1

dahlias oranges1  dahlias5Avec les dahlias, on découvre les autres classiques qui fleuriront jusqu'à la Toussaint :

les hydrangées et leurs belles inflorescences.

hydrangea

hydrangea2

hydrangea1Les hortensias qui croulent sous le poids des fleurs.

hortensiaLes anémones du Japon au coeur jaune.

anemone du JLes persicaires (polygonums) ou renouée du Japon roses

persicaires1ou blanches.

persicairesLes graminées apportent beaucoup de légèreté dans les massifs.

graminee4

graminee1jpgLes echinacées ou rudbéckias avec leur gros coeur jaune.

echinacee2

echinaceeUn genre de marguerite.

echinacee1La gaura incontournable dans les massifs

gauraEt puis bien sûr les champions, les fidèles asters.

aster

aster1 Pour parfaire le tableau, les asters sont des plantes mellifères qui attirent les papillons.

papillonIl y a aussi de beaux arbres comme ce petit arbre décoratif et rustique que je ne connaissais pas :

l'heptacodium à la floraison blanche et parfumée en cette fin d'été.

heptacodiumSon feuillage prend des teintes rouges à l'automne 

et tombe tardivement dans la saison.

heptacodium1Par contre on connait tous le saule pleureur

avec son port retombant au charme romantique.

saule pleureur1Il y a aussi ce bel arbre rougeoyant dont je ne connais pas le nom

arbre rougeet cet érable au feuillage lumineux.

érableDes pommiers et des pêchers sont chargés de fruits.

pommesQuel plaisir de se promener dans le jardin du peintre Van Beek !

Un bon moment de détente et de sérénité.

dahlias rouges et pont

Posté par sylvie jardine à 13:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

08 septembre 2018

La plus belle fleur de l'été

Après cet été caniculaire qui m'a rendue léthargique, toute ramollo,

je retrouve enfin de la vitalité pour me remuer et reprendre le blog.

Si 2018 a grillé le jardin et a crevassé le gazon,

c'est une année exceptionnelle en Lorraine pour la récolte des mirabelles.

Nous avons deux mirabelliers dans le jardin, une varieté de Metz et une de Nancy.

Plantés il y a dix ans, c'est la première année qu'ils croulent sous les fruits.

Les branches étaient tellement chargées qu'il a fallu les soutenir avec des tuteurs.

Huumm, on en a dégusté des tartes à la mirabelle

et on a fait le plein de pots de confiture et de bocaux de fruits en sirop !

C'est exceptionnel aussi qu'il y ait encore des mirabelles dans les arbres le 8 septembre !

mirabelle

Mais ce qui est extraordinaire, c'est la belle fleur que j'ai découverte cet été 2018.

Je vais vous laisser deviner le nom de cette fleur exceptionnelle à mon sens.

La première lettre de chacune des 7 fleurs en photo

qui vont suivre correspond à une lettre du nom de cette fleur.

Non non, elles ne sont pas dans le bon ordre, sinon autant vous donner le nom tout de suite.

Je reconnais que certaines fleurs sont faciles à deviner, d'autres un peu moins

car on les connaît parfois sous leur nom commun ou scientifique.

Allez on commence.

ECHINACEE  hydrangéa

    lavande1  iris1

oenethera

soleil1  eschscholzia

Vous avez une idée du nom de cette fleur ?

Pour vous aider, voici maintenant les lettres dans le bon ordre.

H

echinacee1

lupin1

orchidée1

IRIS

souci et sedum

erigeron1Vous avez certainement deviné.

On va nommer ensemble une à une les lettres de cette fleur :

Muet ou aspiré, la 1ère lettre est le H

Comme l'héllébore, le nom peut s'écrire avec ou sans H.

Personnellement je préfére avec le H.

Il y a aussi l'hydrangéa qui commence à prendre de belles couleurs en août.

H2ème lettre, le E

La fleur orange est l'eschscholtzia, sa voisine est une echinacee,

en bas l'erigeron et une autre echinacee.

H (1)La lettre L est facile à deviner :

lys, lilas, lavande et lupin

H (2)Tout en rondeur, c'est le O :

orchidée, oeillet et oenethera (pas facile à trouver)

H (5)Droit comme un I, c'est l'iris.

Tapissantes, ce sont l'immortelle et l'impatience.

H (4)S comme le sedum, le souci et le soleil

H (6)On finit pas le E :

erigeron, echinacee, euphorbe, 

H (7)Cette jolie fleur née à Metz le 25 août pendant la fête de la mirabelle 

s'appelle Héloïse.

C'est ma petite fille qui est venue agrandir la famille pour le plus grand bonheur de tous.

 Mathilde, la plus jolie fleur du printemps, [c'est ICI,]

est impatiente de pouvoir jouer avec sa petite soeur.

Pour finir, je vous invite à écouter la très belle chanson "Héloïse" de Renaud.

Pour écouter, cliquez ici  :  CHANSON RENAUD

Héloïse

Posté par sylvie jardine à 13:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


08 juillet 2018

L'Atelier Jardin [39 270 CRESSIA] FRANCHE COMTE

paln d'eau3Si on n'est pas jurassien, on ne va pas visiter l'Atelier Jardin par hasard.

Le jardin est niché dans un tout petit village de Franche-Comté au sud de Lons-Le-Saunier. 

On avait projeté de le visiter samedi 2 septembre 2017

alors qu'on allait en vacances à Baumes-Les-Messieurs.

Mais il a tellement plu ce jour-là qu'une fois arrivés devant le jardin, 

on n'est même pas sortis de la voiture. (Il tombait des trombes d'eau!)

Après avoir attendu en vain une accalmie,

on a continué notre route, un peu déçus, en se promettant de revenir.

C'est ce qu'on a fait cette année au retour de nos vacances passées en Provence.

Samedi 16 juin 2018, il faisait beau et chaud et nous avons pu visiter l'Atelier Jardin.

Bon, pour les photos, il y avait un peu trop de lumière mais on n'allait pas commencé à râler !

La météo était estivale, 24°C et ça nous changeait de l'année passée!

DSC_6192Ce n'est pas la taille du jardin qui fait sa beauté et son intérêt.

Un beau jardin est comme un tableau, il émerveille nos sens par l'harmonie des couleurs,

l'aménagement des massifs et des allées, les perspectives sur les jardins.

L'Atelier Jardin est un "petit" jardin d'environ 30 ares (c'est déjà une belle surface) mais c'est un vrai bijou.

Commençons la visite par le jardin blanc.

Ce cloître ceint d'une haie de charmille s'articule autour d'une fontaine.

L'allée est couverte de petits gravillons gris clair,

des buis minutieusement taillés délimitent quatre massifs.

fontaineDébut juin, les hydrangéas Annabelle portent déjà de belles inflorescences

qui vont progressivement virer au blanc.

Sur la margelle de la fontaine, des pots de Phalangère font face aux quatre cygnes blancs.

fontaines2Le second jardin est arabo-andalou.

patio andalou

Patio andalou1Des plantes grasses dans des pots profitent du soleil.

patio andalou3L'espace est structuré en figures géométriques :

au sol des carrés avec un damier de gazon et de dalles pavées,

au centre un bassin rectangulaire surligné de petites plantes au feuillage rouge,

de chaque côté des haies taillées en gros cubes.

Au fond, la perspective sur la porte taillée dans la haie agrandit le jardin.

patio andalou2Dernière forme géométrique, le rond caladé en étoiles.

patio andalou4On quitte les lignes géométriques pour nous promener sur de belles allées engazonnées.

La démarcation entre la pelouse et les massifs est nette et bien tranchée.

Ici c'est le flou savamment orchestré : les arbustes créent de la verticalité

tandis qu'une profusion de plantes bordent les allées.

alle boisee2Dans le jardin, les insectes pollinisateurs ont de quoi butiner.

abeilleAu détour d'une allée, on découvre un autre endroit tout à fait charmant

et un banc nous attend pour nous permettre de prendre le temps de profiter du tableau. 

plan d eau6Un héron majestueux n'est pas timide et se laisse approcher.

plan d'eau1L'endroit est ombragé et plaît à ces grosses feuilles rondes luxuriantes

et aux astilbes roses et blancs.

paln d'eau2

astilbesRegardez ce joli tableau romantique avec les roses en cascade qui se penchent vers les nénuphars.

plan deauUn peu plus loin, une allée de traverses de bois et de pierres grises nous guide vers le jardin anglais.

vers le J anglaisLes mixed-borders sont généreusement fleuris.

Début juin voit la floraison des achillées jaunes, des aulx décoratifs, des eremurus oranges,

des géraniums vivaces, des phlomis...

J anglais2  J anglais1jpg

J anglais5N'oublions pas les oeillets qui embaument le mois de juin

oeilletet les campanules qui attirent les abeilles.

campanuleCes persicaires ont de beaux épis couleur pourpre.

J anglais4Pas de pause sur les transats, on est impatients de découvrir la suite du jardin !

transatMarc BERNARD, le propriétaire du jardin, est sculpteur

et nous découvrons certaines de ses réalisations au cours de la promenade.

sculpture

sculpture1Un portillon en bois donne accès sur la campagne jurassienne.

De beaux rosiers encadrent la porte avec des heuchères à leurs pieds.

barrièreUn cabanon peint en bleu attire les regards.

allee J anglaisIl y en a des ustensiles accrochés sur les façades :

des poêles, des sabots, des outils..

des arrosoirs, des bassines ...sont posés par terre.

A droite du cabanon, un lit en fer forgé est noyé sous la végétation.

cabaneComme dans beaucoup de jardins, il y a un hôtel à insectes

mais l'originalité ici tient à la petite toiture végétalisée.

hotel insectesDevant le cabanon bleu, une petite table ronde avec un pot rond...c'est tout mignon !

tableVoilà une idée très originale.

Nous arrivons à "Aromathéâtre", le théâtre de simples. 

(plantes médicinales et aromatiques)

theatre2Des volets en bois, des rideaux et le théâtre est monté,

voilà du côté des artistes.

theatreCôté spectateurs, tout est prévu.

theatre1Pour écouter des contes ou de la musique, 

les spectateurs peuvent s'asseoir sur des pots couverts de gazon synthétique, original non ?

siègesLa visite se poursuit par le jardin d'inspiration japonaise.

rosier blanc2Tout y est, la maison de thé,

cabane a the1une mer de graviers ratissés en sillons,

gravier1des îlots au milieu de la mer,

gravier4

gravier3

gravier2 un bassin avec des nénuphars,

nenuphar1des carpes Khoï,

carpe koi

eau  nenuphar

des arbres taillés en nuages,

J japonaisune lanterne,

lanterneNous pouvons refaire le tour du jardin en empruntant une allée sinueuse.

allee boisée1

alle boisée J'aime bien les cotinus appelés aussi "arbres à perruque"

en  raison de leurs fleurs qui se transforment en bouquets plumeux et vaporeux.

cotynus

allée boisée3

deco miroirDébut juin, nous avons pu admirer les rosiers en pleine floraison.

rosiers rosesRegardez la vigueur du rosier liane blanc.

rosier blanc1Labellisé "Jardin remarquable" depuis 2010, l'Atelier Jardin a représenté la Franche-Comté

dans l'émission "Les jardins préférés des Français" en septembre 2013 sur France 2.

rosier orangeL'Atelier Jardin est un bijou.

J'ai beaucoup aimé la diversité des chambres de verdure où tous les détails sont minutieusement soignés.

Posté par sylvie jardine à 13:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

07 juin 2018

Les roses du jardin de Jean-Marie PELT [54] NANCY

arceauxLe jardin Jean-Marie PELT à (54) Villers Les Nancy est l'un des plus grands jardins botaniques de France

avec un parc de 35 hectares et 2 500 m² de serres tropicales.

ROSIERS8Appelé autrefois jardin du Montet, il a été renommé en avril 2016 "jardin botanique de Jean Marie PELT"

en hommage au botaniste lorrain disparu en décembre 2015.

rosiers1Une vingtaine de collections thématiques peuvent être admirées dans ce parc :

roseraie, alpinum, collection systématique, patrimoine horticole lorrain, plantes médicinales,

arboretum, pinetum, terre de bruyère, potager, etc.

Le 26 mai 2018, nous avons pu admirer les pivoines.

pivoines

pivoines3Depuis notre dernière visite dans ce jardin en 2014, nous avons découvert un parc métamorphosé

à l'allure plus décontractée et plus sauvage.

Mais c'est la roseraie qui nous a le plus surpris.

nestorEn 2014, les massifs de rosiers étaient épurés pour mettre en valeur la reine des fleurs.

Aujourd'hui les massifs sont - pour notre plus grand plaisir - de joyeux méli-mélos de roses et de vivaces.

ROSIERS3Les rosiers s'associent facilement avec les plantes vivaces

pour former d'heureux mariages comme nous allons le voir.

rosiers5C'est le géranium vivace qui est facile à vivre et qui peut accompagner 

en toute simplicité tous les rosiers, quelle que soit leur couleur.

rosiers2La belle couleur jaune d'oeuf du rosier Persiana

s'accorde à merveille avec des géraniums discrets blancs et roses pales.

persiana

persiana1Voici deux rosiers liane :  Easla' s Golden Rambler (jaune) et Mme Solvay (rose)

easla s golden rambler      madame solvay

A leurs pieds des géraniums violets forment des beaux tapis

easla s golden rambler1

madame solvay1Il faut quelquefois oser certains mariages de couleur

comme ici le bleu avec le rouge du rosier Raymond Chenault.

Raymond Chenault

Raymond Chenault1Regardez ce joli rosier ancien flammé

rosa gallica versicolorAvec ses couleurs de carnaval, il n'a pas besoin de faire valoir pour être mis en valeur.

versicolor1N'empêche qu'il se marie à merveille avec les géraniums violets

versicolortout comme le rosier Sally Holmes qui fleurit de mai aux gelées.

Ses fleurs simples et ses étamines jaunes lui donnent beaucoup de fraîcheur.

Sally HolmesOn a le choix avec les géraniums vivaces.

Ils se déclinent sous toutes les nuances de bleu, violet et rose

et s'adapent à n'importe quelle situation.

Ici le Geranium cantabrigiense "Roseline"

geranium cantabrigiense roseline1Geranium macrorrhizum "lohfelden" et Geranium cantabrigiense "biokovo"

geranium maccrorhizum lohfelden  geraunium cantabrigiense biokovo

L'autre compagnon de route des rosiers est l'iris.

IRIS2Sa verticalité est intéressante dans un massif.

Le rosier Eugénie Guinoisseau a une belle couleur rouge cerise

et ce sont des iris et des géraniums qui l'accompagnent.

Eugénie Guinoisseau

geraniums et irisLes iris offrent une diversité de couleurs incroyable !

Chaque année, le jardin Jean-Marie Pelt expose des collections d'iris

et il est difficile d'élire son préféré tant ils sont tous beaux.

iris5

 

iris  iris1IRIS6  IRIS7

Si les géraniums vivaces et les iris sont les vedettes pour accompagner les rosiers,

il y a d'autres vivaces qui sont intéressantes pour animer les massifs.

Regardez les coreopsis.

Avec leurs petites fleurs jaunes, ils apportent du peps tout l'été dans les massifs.

coreopsis1

coreopsis2J'aime bien le vert jaune des euphorbes car il illumine les massifs.

euphorbeLe polygonum affine Superba avec ses épis roses

est aussi une plante couvre-sol idéale.

polygonum superbePour habiller les pieds des rosiers et apporter de la douceur,

rien de tel que le Stachys byzantina ou oreille d'ours

dont le feuillage gris lumineux se marie avec toutes les couleurs.

Raymond GonellaIl est charmant avec ses fleurs blanches et ses étamines dorées,

le rosier HEBE 'S LIP se dresse devant des graminées HOLCUS mollis Albovariegatus.

hebe's Lip

hebe 's Lip1 et holcus mollis

holcus mollis variegatusLes pavots apportent de la gaîeté avec leurs teintes éclatantes

pavot

pavot1Et voici le Geum coccinum ou autrement dit la benoîte coccinelle

à côté des belles feuilles des bergenias.

geum chilosense Feueuball1Les fleurs simples et orangées sont élégantes.

geum chiloense FeuerballL'Aegopodium ou herbe aux goutteux est un couvre-sol

qu'il faut maîtriser pour éviter qu'il n'envahisse les parterres.

Mais il est du plus bel effet quand il est en fleurs.

Les fleurs rappellent celles de la carotte.

aegodopodium

scheewergL'aegodopodium a un joli feuillage vert, panaché de crème,

il enveloppe gracieusemsent le rosier rugosa Scheewerg de ses fleurs blanches.

aegodopodium1Le Baptisia ou lupin indigo a de belles fleurs couleur bleu indigo.

baptisia australiaJe pensais que la plante tapissante jaune était un sedum

mais c'est un lysimaque numularia "Goldilocks" ou herbe aux écus.

sedum jauneSa couleur acidulée illumine les bordures des allées.

lysimaqueLe rosier devant les lysimaques est très joli.

On dirait des oeufs sur le plat ! 

ROSIERS7Les tapis de petites fleurs blanches, peut-être des phlox mousse,

forment comme une rivière devant le rosier souvenir A de Lavallée.

souvenir ALa couleur pourpre des heuchères contraste bien avec les rosiers

et les asters fleuriront d'août jusqu'à l'automne. 

heuchère et asterL'eriogonum ovalifolium est interessant avec son feuillage persistant

et ses petites fleurs couleur crème en pompon.

eriogonum ovalifoliumEt n'oublions pas les coussins d'oeillets pour parfumer encore plus le jardin.

oeilletsAujourd'hui les roses s'associent avec la fantaisie de nombreuses fleurs vivaces, de grimpantes,

de graminées et d'arbustes pour composer une ambiance naturelle et décontractée.

Le spectacle est enchanteur et on l'applaudit !

paul noel

Posté par sylvie jardine à 08:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mai 2018

Le jardin botanique de Haute Bretagne [35 133 LE CHATELLIER]

 

ExplorestheWorldLes 24 jardins aménagés dans le jardin botanique de Haute Bretagne évoquent les trois saisons de la vie :

le printemps, l'été et l'automne. 

Si chaque saison dévoile ses atouts, le printemps est exubérant

et c'est un festival de couleurs qui nous a accueillis le 2 juin 2017.

On commence la visite en empruntant un couloir étroit et ombragé. 

Le jardin des mille et une nuits est inspiré par les jardins d'eau islamiques,

"lieux de délice", représentations du paradis.

La végétation est luxuriante et méditerranéenne : 

lavandes, romarin, cyste... Des jets d'eau animent et rafraîchissent l'espace. 

jardin d'eauQuand on sort de ce tunnel végétal,

on débouche sur un grand espace où les 25°C nous tombent dessus d'un coup.

La cité antique est ceinturée par des plates bandes de vivaces

adossées à des murs de pierres.

1 jardinDébut juin, on peut admirer des alstroemères,

alstroemère

alstoremère1des valérianes et des roses,

valerianedes bleuets et des roses,

bleuetsdes roses... et des roses...

roses2

roses1du chèvrefeuille,

chèvrefeuille

roses  mixed border

de la glycine et des pivoines

pivoine

pivoine1Les différents jardins assurent une floraison échelonnée tout au long de l'année.

C'est pour cela qu'il est intéressant de visiter les jardins en toutes saisons.

Début juin si les gradins d'iris sont déjà défleuris,

un autre massif au coeur jaune citron assure le spectacle.

1jardin1Dans le potager, la famille nounours est en train de déjeuner.

potagerA y regarder de plus près, on dirait plutôt qu'ils ont fini de manger et qu'ils font la sieste.

Chut, laissons les digérer et continuons notre balade.

potager1La gloriette est chapeautée de jolies roses.

gloriette2

gloriette1Le jardin secret, inspiré de la Renaissance italienne, est composé de deux terrasses.

La première est formée de quatre carrés de topiaires, 

jardin2la deuxième est occupée par un bassin qui donne l'illusion d'un bassin d'eau.

Le poisson, les nénuphars, la surface colorée de mousse

donnent l'impression d'un plan d'eau.

L'illusion est parfaite mais c'est un trompe l'oeil. 

poisson eauRegardez l'arcade de verdure surmontée d'un fronton triangulaire.

C'est incroyable ce qu'on peut réaliser avec des haies taillées.

2J2Voici un petit air de Toscane.

Avec leur port colonnaire, les cyprès ont fière allure.

cyprès3

cyprèsjpg  cyprès1

Admirez le contraste entre la verticalité des cyprès

et le vaporeux des kalmias latifolia, des rosiers moschata et des pivoines herbacées.

Nous sommes dans le jardin du reposoir de l'harmonie du soir,

que c'est bien dit !

cyprès4On connaît les rosiers et les pivoines, mais les kalmias, késaquo?

kalmias4Le kalmia, appelé aussi laurier des montagnes,

 est originaire d'Amérique du Nord.

kalmias5De la famille des Ericacées, donc proche des bruyères,

cet arbuste au feuillage persistant doit être planté en sol acide et frais.

C'est à la mi-ombre que sa floraison est la mieux valorisée.

kamiasAttention, toutes les parties de la plante sont toxiques par ingestion.  

kalmias1  kalmias2

Mais qu'est-ce qui amuse ce bel apollon ?

statueC'est la tondeuse robot qui se promène toute seule sur la pelouse.

C'est la première fois que je vois un robot dans un jardin botanique !

le robot tondeuseEncore un joli massif avec des rosiers au centre, puis des sedums

et une belle bordure tapissante violette.

massifLe jardin fait 25 hectares alors il est appréciable de s'asseoir sur un banc

pour prendre le temps de s'arrêter pour admirer le jardin.

bancUn pont rouge qui se détache dans la végétation,

nous arrivons dans le jardin du soleil levant.

pontUne lanterne en granit,

coin japonais2  étang1

un plan d'eau,

étang

coin japonaisdes iris, des fougères, des galets...

iris1Le jardin du soleil levant est une douce combinaison du végétal, de l'aquatique et du minéral.

coin japonais1

coin japonais4La sieste est finie et les enfants nounours font de l'escalade

sur le chêne quadricentenaire d'une circonférence de 5,42 mètres.

L'estimation de son âge est de 430 ans.

nounoursSauf erreur de ma part,

ces arbustes à l'impressionnante floraison bleue de toute beauté sont des ceanothes.

ceanotheC'est en 1994 qu'Alain Jouno commence l'aménagement du domaine de 45 ha

qui entoure le château de la Foltière, à 10 kms au nord de la jolie cité médiévale de Fougères.

chateau3Il crée 12 jardins à thèmes et ouvre le parc floral de haute-Bretagne en 1996.

Aujourd'hui le parc comprend 24 jardins et continue de s'agrandir.

château

chateau2Autre style avec le jardin du soleil couchant

dernierJ3Des buis de bordure dessinent des arabesques sur la pelouse.

dernierJ2 Dans le jardin de l'Olympe, 4 cercles ont été dessinés sur la pelouse.

Ils évoquent les 12 dieux et déesses du Mont Olympe, les 12 heures qui gardent les portes de l'Olympe,

les 9 muses qui président les arts et enfin les 3 grâces qui incarnent les désirs de l'homme.

arbres taillésLe jardin de l'amour est constitué de quatre massifs dont chacun évoque une saison.

Il offre la possibilité aux visiteurs de fêter leurs 20, 40, 60 ou 80 ans

en avançant les yeux masqués pour toucher l'arbre de Judée, l'arbre de l'amour ! 

Attention le chemin est semé d'embûches pour les ...40 ans !

J de l'amour Comme toujours, l'aménagement actuel de ce parc botanique est l'oeuvre d'un passionné

de voyages et de beaux jardins.

"" J’arpentais les rues de Paris...et, par hasard, devant un kiosque,

mon regard  se posa sur la couverture d’une revue.

Je la saisissais et tournais sans réfléchir la quatrième de couverture.

Immédiatement, je fus intrigué par une annonce : elle présentait une propriété à vendre en Bretagne;

le lieu n’était pas précisé, mais il ne m’était pas inconnu.

Je devinais ... le château de la Foltière près duquel nous avions randonné en famille.  

        Le 24 mai 1994, lors d’une courte visite se réanima la passion de mes quinze ans.

J’ai compris que le cours de ma vie pouvait changer.

Mon esprit vagabondait, des images de jardins se succédaient...

J’entrevoyais un parcours de visite dans un vaste parc botanique,

bien que la propriété fût partiellement abandonnée aux ronces et aux herbes folles. 

Je m’empressais de communiquer mon enthousiasme pour ce projet à mon épouse. ""

Quand un rêve devient réalité... chapeau Monsieur Jouno !

dernier JC'est avec le parc botanique de Haute-Bretagne que je termine mon reportage 

sur les merveilleux jardins bretons visités en juin 2017.

2018 nous emmenera dans d'autres jardins extraordinaires.

Les prochaines visites sont programmées dans le Grand Est, en Alsace. 

Alors à bientôt pour de nouvelles balades fleuries.

portail

Posté par sylvie jardine à 19:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mai 2018

Bréhat, l'île aux fleurs

la mer2C'est la deuxième fois que nous visitons l'île de Bréhat.

L'an dernier, 7 juin 2017, les températures à 16°C étaient agréables.

îlots L'archipel de Bréhat est constitué de l'île principale et de 86 îlots et récifs.

Rejoindre l'île est rapide car la traversée ne dure même pas dix minutes.

la mer3Longue de 3,5 kms sur 1,5 km de large, la visite de l'île se fait à pied ou à bicyclette.

Son point culminant est à 33 m à la chapelle St Michel dans le centre de l'île.

Cet endroit offre une belle vue sur les îlots et le littoral.

église st michelL'île est parcourue de petites routes étroites où seuls les vélos et les tracteurs peuvent circuler.

En juin, il y a des touristes [de joyeux tamalous] mais ne n'est pas encore la cohue estivale.

Il est facile de trouver une place sur les terrasses du bourg pour faire une pause.

A pied on a le temps de découvrir toute la beauté de l'île

et de se rendre compte de la diversité des fleurs qui poussent dans les jardins et les chemins.

maison4Ce n'est pas sans raison que l'île porte le nom de l'ile aux fleurs.

Toute l'année, l'archipel profite de l'influence du Gulf Stream

qui lui assure un climat particulièrement doux en hiver.

maison5  maison

Si la fleur qui symbolise l'île de Bréhat est l'agapanthe,

de nombreuses plantes exotiques rappellent les navigations lointaines des marins bréhatins.

Je suis intriguée par les fleurs blanches derrière la maison.

maison2En nous approchant, nous découvrons un parterre de dimorphotécas.

Importées d'Afrique du Sud, ces fleurs sont aussi appelées " marguerite du Cap" .

maison3Blancs, oranges, roses ou mauves ,

les dimorphotecas forment de beaux tapis fleuris de juin à octobre.

dimorphoteca2 porteL'eschscholtzia est un genre de la famille des Papaveraceae tout comme le pavot de Californie.

Originaire de Californie, cette plante aime les murets, les terrains plutôt secs et arides.

dimorphotecaElle nous vient d'Amérique du Sud, la capucine pousse bien dans la rocaille

et dans les sols pauvres.

capucineOriginaires des forêts tropicales humides d'Amérique occidentale,

les fuschias sont de petits arbustes élégants qui ne supportent pas les gelées.

fleurs3 Qu'il est agéable de se promener sur ces petites routes bordées de murets joliment fleuris.

fleurs21

fleurs2Jolie sud américaine, l'alstroemere est appelée lys du Pérou.

fleurs16Elle lui ressemble, l'hémérocalle pousse partout et fleurit de juin à septembre. 

fleurs

hemerocalles" J'ai descendu dans mon jardin pour y cueillir du romarin,

Gentil coquelicot Mesdames, gentil coquelicot nouveau."

coquelicotLe coquelicot égaye, pour notre plus grand bonheur,

les bords des chemins de ses pétales rouge écarlate.

coquelicot2 La plante qu'on voit partout est l'érigéron.

erigeron4Cette petite marguerite qui se plaît dans les anfractuosités des roches 

orne à merveille les escaliers en pierre et les murets.

erigeron3C'est dans les sols pauvres et secs et dans les terrains rocailleux

que la pâquerettes des murailles croît le plus aisément.

erigeron2

erigeronL'érigéron se marie facilement avec les autres plantes, comme ici avec les sauges.

erigeron1  erigeron sauge

On les appelle souvent geraniums mais ce sont en fait des pelargoniums.

geranium2Les vrais géraniums sont rustiques et peuvent survivre à l'hiver.

Avec les hivers doux sur l'île, ces géraniums peuvent rester en place toute l'année.

geraniumCette plante noire à l'allure rigolote est un aeonium ou artichaut des Canaries.

Son nom botanique, Aeonium, dérive du grec ancien « aion » (évoquant l’éternité)

et fait ainsi référence aux facultés de résistance à la sécheresse de cette plante succulente.

aeoniumOn ne présente pas la reine des fleurs.

rosiers4Il y a de beaux rosiers près de l'église St Michel

roses1  roses2

et un peu partout dans l'île.

rosiers

rosesPlus à l'écart du bourg au sud de l'île, le paysage devient plus sauvage et verdoyant 

mais toujours avec une touche d'exotisme.

C'est amusant de voir des vaches et un palmier en fond de décor.

vaches

vaches1Les chants des oiseaux nous ont accompagnés pendant la balade.

Environ 120 espèces d'oiseaux sont recensées sur l'île.

On a vu un faisan.

faisanIl n'y a pas que les fleurs qui font le spectacle sur l'île de Bréhat.

Les eaux turquoises et les roches de granit rose participent à la beauté du paysage.

la mer1La mouette rieuse se moque des touristes qui se croisent et se recroisent

sur les petites routes de l'île.

mouetteAu retour vers le bourg, on a fait une pause bien sympathique dans un petit café 

qui sert des rafraîchissements et des en-cas.

fleurs10Le jardin champêtre est planté de nombreuses fleurs et l'endroit est tout-à-fait charmant !

bancDes troncs d'arbres morts sont des faire-valoir pour de belles toquées roses et jaunes.

auberge2  auberge5auberge3  auberge4

Au premier plan, on devine les agapanthes encore en bouton.

fleurs17Début juin, même si la végétation a une dizaine de jours d'avance,

on a vu seulement quelques agapanthes en fleur.  

agapanthe1Par contre nous avons pu admirer les agapanthes blanches et bleues

la première fois qu'on a découvert l'île en septembre 2010.

agapanthesNon loin de la citadelle et de ses célèbres verreries, (il y a de magnifiques réalisations !)

nous avons découvert un joli jardin tout fleuri.

jardin

jardin1

fleurs12Le potager très bien entretenu promet de belles récoltes.

potager  potager1

Connaissez-vous ces plantes spectaculaires qui peuvent atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur :

ce sont des echiums.

echium1  echium2

Originaire de Madère, cette plante originale et d'allure exotique n'est pas rustique.

echium

echium3

echium4Un coq se promène à l'ombre d'un hortensia en fleurs

fleurs4Originaire du Brésil, la passiflore ne pousse que dans les climats doux. 

Son appellation « fleur de la passion » aurait été donnée par les missionnaires espagnols

arrivés en Amérique du Sud. 

Ils auraient vu, dans les pièces florales, la représentation des instruments de la passion du Christ :

la couronne de filament représentant la couronne d’épines,

les 5 étamines représentant les 5 plaies infligées au Christ,

le pistil étant la croix et les trois stigmates, les clous de la crucifixion.

fleur de la passionDevant les marguerites je pense que les jolies fleurs roses sont des pavots. 

fleurs13  pavot

Voilà une plante mellifère peu connue : la cerinthe ou le mélinet. 

cerintheBleu-violacé, la couleur de cette plante d'origine méditerranéenne est originale.

cerinthe1Voilà un trio sympathique formé de lavatère, de lavande et de fuschia.

fleurs6 Il me semble que l'arbuste aux fleurs rouges est un callistemon ou arbre aux goupillons.

fleurs19jpgLe feuillage gris de l'helichrysum ou immortelle d'Italie est lumineux.

fleurs8L'île de Bréhat est un petit paradis qui nous a permis de passer une belle journée

hors du temps et de l'excitation urbaine.

fleurs20La promenade à pied permet de prendre le temps d'apprécier la diversité de la végétation.

fleurs1

fleurs11

fleurs12Après en avoir pris plein les mirettes mais aussi plein les baskets,

il faut songer à rejoindre l'embarcadère si on ne veut pas rater le dernier départ des bateaux.

barqueOn y est déjà venu deux fois avec grand plaisir.

Jamais deux sans trois.

Pour sûr qu'on reviendra sur l'île de Bréhat !

départ

Posté par sylvie jardine à 11:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

22 avril 2018

mon jardin en avril

avril3Après les longs mois d'hiver, les beaux jours sont enfin de retour !

Début avril, les sols étaient encore tout gorgés d'eau 

 suite aux abondantes pluies qui ont marqué l'hiver 2017/2018.

Fin mars, la seconde vague du "Moscou-Paris" a flétri, par ses températures glaciales

et son vent polaire, les héllébores et les primevères.

avril8Mais la nature est extraordinaire.

En quelques jours, elle est capable de faire éclore toute une palette de fleurs aux couleurs vives,

de parer arbres et arbustes de fleurs roses ou blanches, avant un feuillage vert tendre

 et d'animer dès potron-minet le jardin par les chants des oiseaux.

primevères4Les primevères sont parmi les premières fleurs à égayer les massifs.

Ouf, malgré les deux vagues de froid qui ont frigorifié la Lorraine en février et fin mars,

elles ont repris vie en sortant leurs jolies colorettes blanches et violettes.

promevère2Pour notre plus grand plaisir, elles se ressèment dans le gazon et un peu partout dans le jardin.

primevère  primevères3

Mais le signal fort du printemps est la floraison des tulipes.

Ici les tulipes les plus précoces rouges et les jaunes

tulipes2ont été rejointes par les tulipes roses au tige plus haute.

avril12Incroyable à quelle vitesse le mirabellier s'est couvert de ses fleurs blanches.

On est rentrés du boulot en fin d'après midi et il était tout blanc !

avril5On peut admirer dans les mirabelliers les mésanges, les verdiers,

les pinsons, le pic épeiche et les merles.

mirabellierLes tourterelles ont besoin d'une assise plus confortable que les branches des arbres,

elles préfèrent se poser sur les mangeoires.

tourterelleDébut avril le temps était encore incertain et frisquet le matin.

Mais une fois que le forsythia est tout jaune, on sait que les festivités vont commencer.

avril1Cest à partir de mi-avril que les températures ont grimpé pour atteindre à Metz

des pics à 26°C à l'ombre (aujourd'hui dimanche 22 avril)

avril9J'ose à peine le dire mais il fait "trop chaud".

Ces belles tulipes roses n'ont pas gardé longtemps leur vigueur et elles commencent déjà à faner!

La chaleur ramollit tout !

tulipes rosesLes tulipes rouges aussi ont perdu trop vite leur belle couleur.

tulipes rougesJ'aime bien le mélange des tulipes dans le pot de gauche,

orange et violet forment un beau mariage tonique.

tulipes3  tulipes4

Les tulipes sont fascinantes. Il suffit de planter les bulbes à l'automne

pour découvrir ces plantes de toute beauté au printemps.

tulipes6  tulipes7

tulipes1

tulipesToutes les couleurs d'avril sont pétillantes.

J'aime bien les pensées.

penséesSi les fleurs de pissenlit forment de belles taches jaunes dans le gazon, il y a aussi le mahonia

mahoniaet le coucou qui ne passent pas inaperçus.

coucouLes pâquerettes sont chaque année de plus en plus nombreuses dans le gazon.

paquerettesIl faudra attendre avant que la petite pervenche couvre le sol d'un beau tapis bleu.

pervencheDevant la maison en début de matinée, les tulipes sont encore fermées.

avril6Côté maison devant le photinia les couleurs sont orangées

avril10tandis que côté route c'est un joyeux méli-mélo de couleurs

qui augure une belle saison 2018 au jardin.

Vive le printemps.

avril2

 

Posté par sylvie jardine à 18:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,