sous ma gloriette

17 novembre 2017

Le Jardin de la Pellerine [53 220 Mayenne], 1ère partie

C'est dans le bocage de la Mayenne que nous allons découvrir

un jardin remarquable, le jardin de la Pellerine.

Imaginez un paysage de vallons verdoyants et de douces collines

par une belle journée de juin.

On est en vacances, sans stress, dans un environnement paisible,

et on va visiter un jardin !!

Qu'est-ce-qu'on est bien, on sait apprécier ces bons moments de détente.

Quand le GPS nous fait bifurquer sur une toute petite route traversant les champs

pour arriver au jardin de la Pellerine, on sait tout de go qu'on va se régaler.

00Nous avons visité le jardin de la Pellerine le 2 juin 2017 et l'époque était idéale 

pour admirer la floraison des généreux rosiers liane à l'entrée de la propriété.

01 Le jardin s'articule autour d'un charmant petit manoir du XVII ème siècle.

Les propriétaires ont restauré ce logis et débuté l'aménagement des jardins à compter de 1978.

 Aujourd'hui le résultat est abouti, le site est un paradis, un lieu de délices pour les amoureux de jardins.

02L'entrée de la maison est accueillante et très lumineuse.

Brillant de tous ses feux, le soleil se reflète dans les vitres

et rehausse la luminosité des feuillages sur la façade.

51Il y a tellement à voir dans les jardins de la Pellerine qui s'étalent sur 2,5 hectares

que nous allons visiter aujourd'hui uniquement les jardins situés à gauche de la maison.

Mais ne vous inquiétiez pas, nous continuerons la suite de la visite dans un prochain billet.

On s'aventure dans le jardin en empruntant un escalier très romantique 

qui nous conduit dans une succession de petits jardins à thème.

Il faut bien regarder où on met les pieds pour ne pas écraser les plantes

qui se prélassent sur les pierres ensoleillées.

La pâquerette des murailles et le géranium vivace adoucissent

les marches qui débouchent sur le bassin aux nénuphars.

03Dans ce premier jardin, nous découvrons un espace ombragé animé par une profusion de plantes.

027Tout au long de notre balade, nous découvrons différentes scènes aux couleurs harmonieuses.

Ici, des phlomis ou sauges de Jérusalem bordent l'allée.

048Les fleurs sont regroupées en anneaux de couleur jaune vif étagés le long des tiges très droites.

026Des topiaires et des haies structurent les espaces

tandis que des rosiers et des vivaces souples et graciles apportent de la légéreté aux tableaux.

09 A chaque saison sa floraison 

mais le temps des roses est sûrement la période la plus magique avec ses senteurs et ses couleurs.

042

032Dans ce jardin, la jardinière a repiqué des plants qui fleuriront en été.

Les haies sont taillées en escaliers et la perspective s'étire vers un abri de jardin.

08Début juin, les clématites accompagnent les rosiers.

Le mariage est toujours réussi car il dégage une harmonie naturelle.

016Et regardez comme ce bleu intense tranche dans ce cadre de verdure !

017Une allée traverse des parterres de vivaces compartimentés par des ifs taillés en siège.

L'ambiance est très british and I love it !

013

014En sens inverse, la vue sur l'allée et la tourelle du logis est tout aussi sympathique.

019Des népétas, des géraniums, des alchemilles... débordent sur l'allée,

tandis que deux arbustes à feuillages rouges sont les points phares de ce tableau vert.

018Il faisait 25°c et on a apprécié la balade dans ces jardins ombragés. 

028Regardez ce joli tableau formé par des géraniums, des roses, des clématites.. 

024et ce camaïeu de bleus si léger et si joyeux.

043On apprécie les bancs pour faire une pause,

 prendre le temps d'admirer le jardin et écouter les oiseaux.

044Au fond du jardin dans le sous-bois poussent des arbres rares.

046Admirez l'élégance de ce cornouiller blanc posé comme un bijou dans un écrin de verdure.

Le pied de l'arbre est habillé avec des herbes et le gazon forme une moquette bien drue !

023L'endroit ombragé plaît aux hostas.

J'aime bien ces plantes au feuillage large et décoratif qui habillent si bien cet endroit clair-obscur.

022Elles sont impressionnantes ces feuilles aux nervures bien prononcées

avec leur couleur verte marginée de jaune.

021

020L'allée engazonnée est bien nette et contraste avec le fouillis organisé des alentours. 

037Quelle profusion de plantes, quelle diversité de formes,  

ouahh c'est beau...

049Le weigelia ne passe pas inaperçu avec sa belle floraison rose. 

(j'aime bien cette photo avec la barrière en bois)

050Cette allée offre le calme élégant d'un jardin anglais.

029Par leurs foisonnements ordonnés, les mixed-borders adoucissent l'austérité des haies taillées au cordeau.

031

030Nous revenons tranquillement près du manoir.

047Admirez la vigueur de ce rosier et l'abondance de sa floraison !

11

010Nous allons contourner la maison pour découvrir d'autres jardins de toute beauté.

12Mais avant de continuer la balade,

je vous propose de faire une pause pour reprendre votre souffle.

Il y a encore tellement de belles choses à découvrir derrière la maison :

 des jardins magnifiques qui m'ont enchantée ! 

Alors je vous dis à bientôt et 

rendez-vous dans le prochain billet pour la suite de la visite.

1

Posté par sylvie jardine à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


29 octobre 2017

Dernières couleurs au jardin

blog octobre5Vendredi 27 octobre, j'ai vu un passage de grues cendrées, le premier aperçu cet automne.

Les grues étaient tellement haut dans le ciel qu'on ne les entendait presque pas. 

Quand on pense aux kilomètres qu'elles ont déjà parcourus et la distance qu'il leur reste encore à faire

pour arriver à leur destination, on se demande comment elles font !

Apercevoir dans le ciel ces grands V ondulants en mesurant l'exploit que ces oiseaux réalisent

est tout simplement fascinant.

blog23 Les grues s'en vont vers des cieux plus cléments

et le jardin commence à faire relâche.

La pluie et le vent ont dénudé les mirabelliers et l'amélanchier.

Le liquidambar avec son magnifique feuillage lumineux

est en harmonie avec la forêt d'érables en bonsaï.

blog24Le jardin s'endort fin octobre après une dernière représentation haute en couleurs.

C'est en effet début octobre que le jardin sort ses derniers atouts

avec la floraison généreuse des asters et des sédums.

Les sédums sont des plantes rustiques résistantes à la sécheresse

 qui ne demandent aucun soin. Alors pourquoi s'en priver ?

blog octobre12  blog octobre27

L'orpin des jardins est une plante bien dressée qui porte de belles fleurs roses.

blog octobre26Les sedums se marient bien avec les asters.

blog octobreIl y a plusieurs variétés d'asters et on en trouve de couleurs et de hauteurs différentes.

blog octobre7  blog octobre8

J'aime bien l'aster VASTERIVAL à l'allure très légère qui porte un nuage de petites fleurs mauves.

blog octobre3Avec les années, des asters roses et violets

ont perdu leur couleur et fleurissent désormais en blanc.

blog octobre4  blog octobre2

blog octobre28En plus d'être faciles à vivre, ces plantes sont mellifères et elles attirent les insectes pollinisateurs.

Les asters comme les sedums sont appréciés des papillons.

blog octobre9

blog octobre11 L'hydrangéa vanille fraise fait chaque année sensation d'août à novembre.

blog octobre1Quelle transformation entre la blancheur d'août

et la coloration progressive en rose pâle en septembre,

blog octobre17  blog octobre18

en rose plus foncée en octobre.

blog octobre13Fin octobre, la fleur se colore de rose et de roux en séchant et je trouve que c'est joli.

Même en hiver quand les panicules sont sèches, l'hydrangéa garde un certain charme.

blog25Les pluies ont fait ressortir les escargots qui sortent d'on ne sait où!

blog octobre10Le rouge-gorge refait des apparitions dans le jardin.

Les mésanges s'approchent de la maison pour guetter les mangeoires.

Mais il est encore trop tôt pour nourrir les oiseaux, il y a encore de quoi manger dans la nature.

Le self ouvrira plus tard !

blog octobre22Les bonsaïs vont être dépotés pour être plantés en pleine terre pendant l'hiver.

Pourquoi ? pour protéger les plantes et les pots du gel.

blog octobre16C'est en automne que la forêt d'érables revêt son plus beau feuillage.

blog octobre14 Le cotoneaster a un feuillage dense et porte de nombreuses baies rouges à l'automne

qui seront mangées par les oiseaux.

blog octobre15Bientôt Halloween ! Les araignées ont enguirlandé les arbustes

et ont tissé de grandes toiles dans le jardin.

blog octobre20  blog octobre21

Je n'aime pas me retrouver face à face avec les araignées mais je reconnais

qu'elles sont des dentellières expertes.

Leur tissage est un vrai chef d'oeuvre, une dentelle finement tissée.

La nature fait de belles choses !

blog octobre19A l'approche de novembre, il reste encore à faire au jardin :

les bulbes de printemps à planter, des massifs à nettoyer...

Mais après les derniers efforts viendra le temps du repos hivernal bien mérité !

blog octobre6

Posté par sylvie jardine à 08:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2017

Balade dans le Jura

juraNous avons passé, début septembre, une semaine de vacances dans le Jura

en espérant pouvoir visiter plusieurs jardins ouverts uniquement certains jours et sur rendez-vous.

arlay2Mais voilà, nous n'avons pas eu de chance avec les visites de jardin :

1°/ Pour des raisons de timing nous n'avons pas pu visiter le jardin Annabelle à Rainans.

 2°/ A cause des dégâts causés par la sécheresse estivale, le jardin de Landon à Dole n'était pas présentable

et leurs propriétaires ont -à contre-coeur- annulé les visites.

3°/ Il a tellement plu le samedi, seul jour possible pour visiter le jardin à Cressia,

que nous sommes passés -sans nous arrêter- devant le jardin, perdu au fin fond du Jura.

 Pourtant on a l'habitude de visiter les jardins avec les parapluies,

mais là, on n'a même pas imaginé sortir de la voiture tant il tombait des cordes !

/ Au final, on a quand même pu visiter un jardin, celui du château d'Arlay. [39 140]

arlay10Selon des archives du XIème siècle, le château d'Arlay serait le plus ancien château-vignoble de France.

Le domaine comprend aujourd'hui près de 25 hectares complantés de vignes en coteaux

(Pineau noir, Trousseau, le Poulsard, le Chardonnay et le Savagnin)

Un parc romantique de 8 hectares entoure le château et offre une vue panoramique

sur le village d'Arlay et les alentours.

arlay7Aménagé à la fin du XVIIIème siècle, le parc a pour thème le divertissement 

avec un théâtre de verdure, un boulingrin (terrain de boules), divers bosquets...

Ci-dessous l'allée des tilleuls de Hollande (230 ans):

Hollande car ces arbres sont plantés en grand nombre le long des canaux de Hollande.

arlay12Nous avons apprécié la balade dans le parc qui possède de belles variétés d'arbres.

arlay8Le jardin a été créé en 1996.

Des roses, clématites et chèvrefeuilles courent le long des arceaux.

arlay11 arlay13

La fin d'été est marquée par les sauges bleues, les zinnias aux couleurs joyeuses

arlay5  arlay3

arlay16et les dahlias.

arlay4Le jardin est un joyeux mélange de fleurs et de salades.

arlay15Ici un damier de bégonias rouges et blancs

arlay9  arlay14

A part les samedis d'arrivée et de départ pluvieux,

nous avons profité d'une belle semaine ensoleillée dans le Jura.

Nous avions loué un gite à Baume Les Messieurs,

"un des plus beaux villages de France"

baumeIl paraît que ce village a inspiré une chanson interprétée

par Edith Piaf et les compagnons de la chanson. Vous voyez de quelle chanson il s'agit ?

Mais si, vous la connaissez ! Je vous laisse cogiter encore un peu 

le temps d'aller se balader dans ce charmant village.

Regardez comme notre gîte était accueillant et sympathique.

baume11Début septembre, des rosiers et des dahlias fleurissaient les parterres.

J'ai été très surprise par le nombre de touristes - beaucoup de randonneurs-

qui se promenaient dans le village.

Les propriétaires nous ont précisé que le rush était fini depuis fin août

et que c'était plus calme depuis septembre !

baume13Grâce aux soins prodigués par la propriétaire, 

les potées étaient splendides et les bégonias formaient de belles potées généreuses.

baume12  baumes 29

On s'est vraiment amusé quand, tranquillement assis devant le gîte,

nous profitions du soleil et qu'on entendait les commentaires des passants :

"ouah, regarde comme c'est fleuri, et regarde sur le côté, les belles tomates, les salades...

aaah c'est un gîte..., ils sont bien installés au centre du village !"

Oui on peut le dire, "Bravo Madame Lechat", votre jardin fait l'admiration de tous les passants 

et participe ainsi au charme de ce village blotti au creux de la vallée.

" Village au fond de la vallée..." Vous avez les indices pour trouver la chanson !

baume19La reculée de Baume Les Messieurs constitue l'un des paysages 

les plus typiques du Jura.

La reculée est une longue vallée bordée de falaises se terminant en cul de sac.

baume28Début septembre, la forêt commençait timidement à jaunir.

Le spectacle doit être magique quand les feuillages rougissent et se teintent d'ocre.

baume21Une reculée, quatre belvédères, une grotte, une cascade et une abbaye impériale,

un village au caractère authentique dans cette nature jurassienne,

 voilà ce qui attirent autant de touristes à Baume Les Messieurs.

baume1Il fait bon se promener tranquillement dans le village,

des façades sont fleuries avec des géraniums,

baume4des compositions fleuries bordent la route.

baume5Des rosiers embellissent la cour de l'abbaye impériale.

baumes9Les pluies de fin août ont fait du bien à la végétation qui en avait vraiment besoin.

Si elles n'ont pas suffi à faire grossir le débit des cascades des Tufs à Baume Les Messieurs,

tufs par contre elles ont fait grossir les cascades du hérisson qui étaient impressionnantes et bruyantes.

cascade hérissonUne petite rivière, Le Dard, traverse le village de Baume Les Messieurs,

 l'eau est claire et tranparente.

baume17L'endroit est apprécié des pécheurs.

baume20On retrouve des bassins et des puits dans le village.

baume14

baume15Ce qui nous a choqué ce sont les haies de troënes toutes brunes et sèches.

Regardez, les haies sont totalement abîmées.

La pyrale du buis a fait cette année des dégâts brutaux et irrémédiables en France Comté.

baume2La pyrale du buis, espèce invasive, est un papillon originaire d'Asie

introduit malencontreusement en France en 2008.

La chenille est bien connue des botanistes

car elle dévore les feuilles des buis très répandus en Franche Comté.

Une fois sortie de son cocon, elle prend la forme d'un papillon de nuit,

aux couleurs blanche et brune, qui vit dans les platanes et les tilleuls.

.  

La bête est tenace puisqu'elle a la capacité d'hiberner en saison froide et 

donc d'occuper le terrain dès les premiers signes du printemps suivant.

baume3Quand les papillons de la pyrale du buis sortent, c'est en masse en formant des nuages

 et ils sont partout, dans les maisons, sur les façades, les voitures,

impossible de se promener sans en avoir dans les cheveux... Beurkk !

baume24Si nous avons constaté les dégâts sur les buis,

par chance, nous n'avons pas vu les papillons

et avons profité sereinement des belles journées ensoleillées de la fin d'été.

Les pommiers couverts de fruits et

baume16les vendangeurs dans les vignobles nous ont rappellé que la belle saison touchait à sa fin.

baume7Alors avez-vous trouvé la chanson inspirée par le village de Baume Les Messieurs ?

baume25Vous aviez deviné! Hé oui, il paraît que Baume Les Messieurs a inspiré la chanson mythique

"Les trois choches"

" Village au fond de la vallée, comme égaré, presqu'ignoré...."

baumes26Si nous n'avons pas pu visiter les jardins comme prévu, nous avons découvert cette belle région

qu'est la Franche Comté en dégustant les bons produits locaux.

jura2Tout proche de Baume les Messieurs, nous avons découvert Château Chalon.

Berceau du vin jaune, le village veille sur ses vignes

du haut de l'éperon rocheux sur lequel il est installé.

chateau chalon3 Le jardin communal aménagé à flanc de côteau a souffert de la sécheresse et 

 rien n'a poussé dans les massifs en carrés aménagés à cet effet.

chateau chalon6Classé parmi les plus beaux villages de France,

le village possède des vestiges d'un château du 13ème siècle sous la forme d'un donjon

et une ancienne porte fortifiée.

Au cours de la promenade dans le village, on a pu admirer de "charmants jardins de grand-mère".

chateau chalon1 Le village a de belles vues sur les vignobles environnants.

chateau chalon4

chateau chalon2Surnommée la petite Venise jurassienne, Dole est bordée par le canal des tanneurs,

le Doubs et le canal du Rhin au Rhône.

doleEn passant par la rue des tanneurs qui a vu naître Louis Pasteur, 

la rue des vieilles boucheries ou la place aux fleurs,

on peut admirer les aménagements floraux.

dole1La ville est accueillante et il fait bon flâner 

dans les rues étroites du centre ville. 

dole2

dole3Poligny, la capitale du comté n'est pas loin.

COMTE, COMTE, il est l'heure,

à la queue leu leu, les vaches rentrent à l'étable.

jura1

Posté par sylvie jardine à 17:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2017

Expo Tintin dans les jardins de la Saline royale d'Arc et Senans

 Dans le cadre du 17° Festival des jardins qui se déroule du 10 juin au 22 octobre 2017,

la Saline royale d'Arc et Senans s'est inspirée de l'univers des personnages de Tintin

pour créer 11 jardins sympathiques qui n'ont pas trop souffert de la sécheresse estivale.

    

Onze jardins ? Mille milliards de mille sabords !

29Comme chaque année, l'installation des jardins à la Saline royale d'Arc et Senans

a été réalisée par plusieurs établissements d'enseignement du CAP au diplôme d'ingénieur paysagiste.

Le festival implique 600 élèves de France, de Belgique et de Suisse pour redonner vie aux jardins.

1Le premier jardin nous présente un résumé de l'oeuvre d'Hergé, une plongée dans l'imagination de l'auteur.

Je ne suis pas une tintinophile avertie alors mes commentaires

sont en grande partie inspirés des panneaux explicatifs qui jalonnent les allées.

2Nous commencons la visite par la maison du créateur

43où les ambiances végétales s'inspirent des premières aventures de Tintin :

Tintin au pays des soviets, Tintin au Tibet et Tintin au Congo.

44Des parterres fleuris monochromes, ici des zinnias,

45  46

et un bassin d'eau symbolisent la passion d'Hergé pour l'art abstrait.

Le bassin circulaire et l'allée qui le traverse en son centre

représentent le H de Hergé.

72Des graminées, des verveines de Buenos Aires, des rudbékias et des zinnias

fleurissent le pourtour du bassin.

47Chacun des jardins suivants dévoilent des ambiances inspirées des personnages des albums de Tintin.

Découvrons le jardin de la célèbre Castafiore.

27CIEL MON JARDIN !

48Le jardin consacré à Bianca Castafiore met l'accent sur le côté théatral du personnage.

Nous découvrons une salle de spectacle avec une estrade et des micros.

22

23De grosses boules joliment colorées rappelent

24le goût du luxe et des bijoux de la diva.

25 LE PROFESSEUR TOURNESOL

Le jardin qui lui est dédié est le reflet de l'émotion ressentie par le professeur

suite au baiser que lui a donné la Castafiore.

6Son jardin se présente donc sous la forme de fleurs blanches en sculpture,

avec des rosiers blancs comme la variété de roses baptisées "Bianca" crées par Tournesol

et des fleurs rouges au centre, référence à la trace de rouge à lèvres laissée 

par le Rossignol milanais sur la joue du petit savant barbichu.

55DUPOND & DUPONT

Suite à l'enlèvement du professeur Tournesol par Chiquita, un authentique descendant du peuple inca,

Tintin, Milou et le capitaine Haddock et les Dupondt

partent à la recherche du savant dans les montagnes andines.

Au cours de l'épisode, les deux policiers perdent tout le monde de vue

et ont alors recours à la radiesthésie pour faciliter leurs recherches.

50C'est la raison pour laquelle le jardin se présente comme un labyrinthe

de bambous, graminées et autres plantes grimpantes.

Les entités végétales sont autant d''obstacles qu'il faut contourner.

49Au coeur du temple de pierres orné de motifs incas, chacun peut s'asseoir sur le trône du roi.

51La momie de Rascar Capac est troublante

et il paraît que le spectre du grand roi inca rôde dans l'ombre du tunnel végétalisé.

52  53

Ouf, on est sortis du tunnel sans avoir rencontré le fantôme !

38Le jardin de Rastapoulos offre la dualité du personnage public,

richissime producteur de cinéma et sa face sombre, le marchand d'armes.

Dans un espace, la végétation ordonnée symbolise l'image publique

et bien rangée du trafiquant.

C'est la flore méditérranéenne qui s'impose du fait des origines grecques du bandit millardaire.

4Le second espace est une interprétation de la part d'ombre du trafiquant. 

56 Il s'agit en fait d'une interprétation de ce que pourraît être son entrepôt de marchandises.

54Le général Alcazar n'a qu'un seul credo : la révolution !

58Pour coller à l'ambiance exotique du personnage, le jardin du général Alcazar 

s'articule autour d'un bassin et d'une serre végétale.

39Des masques de Turlurons, ces masques de carnaval tirés du groupe folklorique imaginaire

créé par Hergé dans Tintin et les Picaros apparaissent au milieu des allées.

62Un jeu d'échecs est construit avec des pièces en osier, clin d'oeil

associé aux parties évoquées dans l'Oreille cassée.

7Et bien sûr, il y a la cabane de Peggy, l'épouse du général,

qui n'oublie jamais de lui rappeler ses devoirs domestiques.

63

61Une amitié profonde liait Hergé et Tchang, cet aquarelliste et sculpteur chinois 

qui a quitté Shangaï le jour même où le Japon a envahi la Chine. 

Le jardin met en exergue cette amitié entre les deux hommes 

au travers de différentes ambiances asiatiques et européennes.

9Quand Hergé annonce que la future destination de son héros sera la Chine, 

il reçoit une lettre qui lui disait ceci : 

« Je suis aumônier des étudiants chinois à l'Université de Louvain. Or, Tintin va partir pour la Chine.

Si vous montrez les Chinois comme les Occidentaux se les représentent trop souvent ;

si vous les montrez avec une natte qui était, sous la dynastie mandchoue, un signe d'esclavage ;

si vous les montrez fourbes et cruels ; si vous parlez de supplices « chinois » 

alors vous allez cruellement blesser mes étudiants.

De grâce, soyez prudents : informez-vous ! » 

10C'est ainsi que suite à cette annonce, Hergé a été mis en contact avec Tchang,

alors jeune étudiant, qui lui a permis d'apprendre les bases de la culture chinoise.

11Le lotus bleu est le premier ouvrage d'Hergé aussi documenté

sur le plan historique, où Hergé prend politiquement position.

40Selon un proverbe chinois,

"Celui qui plante un jardin, plante le bonheur."

69

68Le jardin du jeune polisson Abdallah est un hymne à l'enfance et à ses facéties.

Ca vous dit de jouer à la marelle?

13On retombe en enfance dans ce jardin

et on se sent tout petit à côté des dés géants.

14

17Des crayons de couleurs sont en harmonie avec les zinnias.

70  71

Mélange de rugosité et de tendresse, soupe au lait au coeur d'artichaut,

qui c'est ?

 Le capitaine Haddock bien sûr ! ce vieux loup de mer bourru et irascible.

31Le jardin du capitaine est un jardin haut en couleurs.

30Regardez comme elle est belle la Licorne, le vaisseau du capitaine Haddock !

36Coloquinte! Sapajou! Moule à gaufre! Bachi-bouzouk!

Ectoplasme! Australopithèque !

On croît entendre dans les allées les insultes favorites du capitaine Haddock.

32Au détour d'une allée, des bouteilles enterrées dans le sable sont un clin d'oeil

au goût immodéré du capitaine Haddock pour l'alcool.

33En marge de la thématique d'Hergé et Tintinville, le festival des jardins accueille cette année Erik Borja

pour une création originale de jardin zen.

18Ce jardin est un lieu de contemplation et de calme selon les inspirations japonaises.

 21  19

20Si l'exposition Tintin dans les jardins se termine le 22 octobre prochain,

elle continue jusqu'au 7 janvier dans la maison du directeur de la Saline royale.

DSC_2984Classée au patrimoine mondial de l'Unesco,

la Saline royale d'Arc et Senans est la première grande réalisation 

d'architecture industrielle dont le but était l'organisation rationnelle et hiérarchisée du travail.

Pour comprendre la production du sel ignigène,

il est indispensable de compléter la visite avec celle des salines de Salins Les Bains.

Pour voir les jardins de la Saline oyale d'Arc et Senans version 2015,

c'est ICI

Le Monde d'Hergé à la Saline royale d'Arc-et-Senans.

Posté par sylvie jardine à 18:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2017

Metz, le jardin éphémère 2017

temple3OUF, les dysfonctionnements de Canalblog semblent être solutionnés

et je peux recommencer à poster mes billets.

cathédraleL'été est terminé et il est grand temps d'aller visiter le jardin éphémère de Metz version 2017

Cette année, le jardin éphémère construit sur la Place de la Comédie.

 s'intitule « Metz cité végétale et ses plantes fantastiques ».

10"C'est une quarantaine d'agents municipaux du Pôle Parcs, jardins 

et espaces verts [ architecte paysagiste, dessinateur, jardiniers, horticulteurs, élagueurs,...]

qui ont travaillé pendant deux semaines pour donner naissance à ce jardin éphémère."

5Construit sur une surface totale de 1400 m², le jardin offre une promenade bucolique

très agréable au coeur de la ville de Metz.

opéraIl évoque le fleurissement de Metz et son label "quatre fleurs" des villes fleuries.

templeCette année, le jardin rend hommage au jardin botanique de Metz dans le cadre de son 150e anniversaire.

Des cadres et des photos du jardin botanique sont accrochés sur des panneaux en bois.

L'ensemble est coloré et joyeux 

3 Le jardin botanique de Metz retrouve en effet en 2017 ses lettres de noblesse

en entrant de nouveau dans le réseau des jardins botaniques de France.

3Ces derniers ont, entre autres, pour rôle de sensibiliser les citoyens

à la préservation de la biodiversité locale et internationale.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

3  3

3Située à deux pas du plan d'eau, la place de la Comédie est un écrin magique

pour accueillir devant l'Opéra-Théâtre des manifestations en tous genres.

Avec ses nombreuses plantes, arbustes et arbres, le jardin éphémère anime,

habille et apporte de la chaleur sur cette place minérale.

5Pour faire une pause, des chaises

5et des bancs sont installés dans tous les coins du jardin.

Pendant la pause méridienne, "Entre-midi" comme on dit à Metz, 

qu'il est agréable de venir se poser dans ce coin de nature pour se ressourcer !

5Tranquillement assis, on peut admirer le temple neuf

4et la cathédrale Saint Etienne.

cathédrale1Mais il faut faire attention au Graoully qui a élu domicile au milieu des plantes.

Le Graoully est le célèbre dragon qui, il y a bien longtemps,

a semé la terreur dans la région messine.

graoullyCe monstre hideux s'offrait chaque soir en festin quelques habitants imprudents.

C'est saint Clément, premier évêque de Metz au IIème siècle

qui a noyé ce dragon effroyable dans la Seille.

graoully1Au fond du jardin, une cabane nous renvoit à nos rêves d'enfant.

4Les jardiniers ont regroupé les plantes par couleur pour composer de jolis tableaux.

Pour faire un clin d'oeil aux couleurs du soleil,

1on peut admirer des dahlias,

01des coreopsis et une autre plante dont je ne connais pas le nom,

1  1

des echinaceas,

0et regardez ce beau jaune d'or.

08Pour une tendance rose,

2on retrouve les dahlias qui fleuriront jusqu'aux premières gelées,

2

02

06des mufliers, alstroemères, cléomes...

04  2  07  2

Le jardin éphémère s'articule autour du bassin 

dont le jet d'eau invite à la rêverie.

jet d'eau

jet d'eau1Une petite serre accueille des plantes carnivores, des plantes remarquables et de collection.

3 Comme les années précédentes, le jardin éphémère de Metz version 2017 nous a enchantés.

Il est encore temps d'aller flâner dans ses allées jusqu'à début octobre.

11Pour voir les jardins éphémères des années précédentes, c'est ici : 2016,  2015,  2013

Posté par sylvie jardine à 18:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


14 août 2017

Jardin Lilaveronica (67220)Thanvillé

37A 11 kilomètres de Sélestat et 40 kms de Strasbourg,

à côté du château de Thanvillé (67), nous avons découvert un jardin encore tout jeune,

mais déjà très séduisant, le jardin Lilaveronica.

29C'est Jacques Couturieux, paysagiste et botaniste vosgien,

concepteur de nombreux jardins dont les jardins de Callunes (voir ICI) 

 qui a imaginé et créé en 2011 le jardin Lilaveronica.

12A l'origine, l'endroit était un champ à la sortie du charmant village de Thanvillé.

21Aujourd'hui c'est une belle idée de balade où il fait bon se poser, tout simplement,

pour profiter du paysage et savourer l'instant présent.

14Il est difficile d'imaginer que tout a été créé ex nihilo tant le rendu paraît naturel.

31Le jardin pentu de 1,5 hectares 

33est parcouru par un ruisseau qui serpente entre des pierres. 

4Plusieurs retenues d'eau ponctuent le jardin

et accueillent des nénuphars.

7

32Des graminées bordent les rives des plans d'eau,

5

18des hostas apprécient l'ombre et l'humidité des lieux.

16De belles allées engazonnées ondulent entre les massifs.

9Les scènes sont naturelles et champêtres.

2Aujourd'hui 500 variétés de fleurs et d'arbustes habillent la colline

23avec des palettes de couleurs époustouflantes.

25Ici au premier plan des géraniums vivaces bleus

devant des echinaceas oranges, jaunes et blanches.

11Des verveines de Buenos-Aires se dressent

derrière une bordure de plantes tapissantes. 

8Le bleu acier des echinops ou chardons bleus tranche sur le rose des echinacéas.

1Des sauges, des verveines de Buenos-Aires, des échinacéas et des lys.

26Des arbustes au feuillage pourpre (cotinus...)

attirent le regard et contrastent avec les feuillages verts.

347A l'entrée du jardin, à côté de la maisonnette récupérée d'une expo d'étudiants en architecture, 

s'étale un tapis de roses et d'achillées roses et oranges. 

30

2815 juillet 2017, des rosiers arbustifs étaient encore en fleurs.

35

15  20

En arrière plan sur la colline, la forêt sert d'écrin à ce tableau champêtre.

19A admirer la pleine forme des massifs et la vigueur des vivaces,

on se rend compte que l'Alsace ne souffre pas de la sécheresse.

26 J'aime bien ces héléniums oranges lumineux.

3C'est l'harmonie des couleurs qui m'a le plus impressionné dans ce jardin.

Regardez sur cette photo la douceur des couleurs.

0 Samedi 15 juillet 2017, la météo était très agréable avec ses 22°c.

Nous avons passé un moment très agréable dans ce jardin

et avons eu le plaisir de discuter de cette réalisation avec des personnes très sympathiques :

le maire de Thanvillé et une charmante dame qui accueille les visiteurs.

36Avec le temps, ce jardin va gagner en maturité.

C'est sûr, quand on reviendra faire une virée en Alsace, 

on ne manquera pas de passer à Thanvillé voir l'évolution de ce jardin.

Posté par sylvie jardine à 19:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2017

Jardin allemand d'Herrenmühle

0Nous avons profité du week-end prolongé du 14 juillet

pour faire une balade en Alsace du côté d'Eguisheim [68]

La région est tellement jolie avec ses villages fleuris,

ses maisons aux façades colorées, ses paysages de vignobles et de houblon...

On a poussé la balade de l'autre côté du Rhin à une trentaine de kilomètres de la frontière,

dans la région de Baden-Wurtemberg.

Ce n'est pas le fameux  "Europa Park" qui nous intéressait

mais le jardin "Herrenmühle" du paysagiste Hansjörg Haas à Herbolzheim-Bleichheim.

 Autour d'un ancien moulin, H. Haas a aménagé à partir de 2010 un terrain de 25 ares 

en plusieurs parcelles de jardinage et le rendu est tout simplement remarquable !

Il suffit de passer le Rhin pour découvrir un très joli jardin.

Nous commençons la visite par le potager.

Le tracé est traditionnel avec quatre carrés bordés de buis

au centre desquels trône une pierre verticale entourée de lavandes.

Ce plan exprime l'ordre et une certaine sérénité.

2Deux topiaires d'ifs sur tige à l'allure gracile font le guet à l'entrée du potager.

4A  côté de ce schéma bien dessiné, nous découvrons des carrés aux formes plus libres et plus souples.

Les carrés ne sont pas enfermés dans des buis mais sont bordés de gravillons.

Ils accueillent des artichauts, des graminées, des amarantes, des dahlias,

un groseiller sur tige (c'est original)

49Parmi les dahlias blancs, de belles grappes de raisin rappellent que la région du Wurtemberg est viticole. 

47jpgLe Bade-Wurtemberg est en effet connu pour ses différents types de cépages :

Trollinger, Lemberger, Schwarzriesling, Spätburgunder, Kerner etc…

48Après le potager, un chemin  nous invite à longer la maison.

Une belle clématite court dans les arbustes.

55Une heure avant qu'on aille visiter le jardin, une pluie orageuse

s'est abattue sur le village d'Herbolzeim.

Par chance pour nous, la pluie a cessé juste avant l'ouverture

du jardin et le soleil nous a accompagnés toute l'après-midi.

17 Sur la gauche, nous découvrons un banc adossé à un appenti.

C'est amusant ce qu'il y a sur le toit.

8 Des petites plantes grasses plantées dans des couvercles de poubelle prennent un bain de soleil.

9L'allée qui longe la maison est bordée de couleurs vertes, blanches et grises.

13Le tapis est formé de graminées, stepas, echinacées blanches, sedums....

14L'harmonie et la douceur des couleurs sont les points 

qui m'ont le plus frappée dans ce jardin.

Le peintre qui a travaillé ces tableaux a beaucoup de talent !

11Le ruisseau Bleichbach coule paisiblement en contrebas du jardin

et forme une frontière naturelle au sud du jardin.

10Grâce à l'humidité et à l'ombre, 

les hostas se plaisent dans le jardin d'Herrenmühle.

64 Les fleurs d'hostas sont discrètes mais elles ne manquent pas d'attrait.

63Camouflées derrière les arbustes,

des bonbonnes attendent qu'on vienne les remplir avec l'eau du ruisseau.

Il y a beaucoup d'objets de déco posés discrètement dans tout le jardin, 

Achtung, il faut marcher "langsam" pour découvrir toute la richesse des lieux.

(Haha, j'ai réussi à placer les quelques mots d'allemand que je connais)

15C'est une pergola de robiniers qui marque à l'est la limite du jardin avec la propriété voisine.

19Le robinier est très intéressant car imputrescible, d'une longévité naturelle exceptionnelle

et résistant aux insectes destructeurs et aux champignons sans traitement fongicide ou insecticide.

25Hostas, fougères, hortensias se plaisent sous la lumière tamisée de la pergola.

28Regardez, le sol est traversé par une rigole.

20De l'eau coule en effet d'une ancienne auge

21pour aller se déverser dans un bassin de 13 mètres de long.

C'est le trajet d'un ancien bief, l'ancien fossé du moulin.

Comme des trésors anciens, des jarres sont posées au fond du bassin.

24Un beau tapis de gazon bien vert et bien dru se déroule devant la maison.

La jolie façade à pans de bois si typique de la région et les volets bleus

participent au charme des lieux.

30 Le 14 juillet, les phlox étaient en fleurs

ce qui n'était pas le cas chez moi dans la région messine. 

32  33

34Admirez la moquette, j'ai hésité avant de marcher dessus tellement l'herbe est belle !

36Les bordures des parterres sont parfaitement maîtrisées,

l'armoise et les oreilles d'ours ne débordent pas sur le gazon !

"Es ist streng verboten !"

69Gris et bordeaux, le tableau est charmant et romantique

68 Une gaura rose accompagne la potée de pétunias bordeaux. 

67 Voici une vue du bassin côté maison :

on y voit des nénuphars.

37

40Des lavandes bordent l'allée avec beaucoup de douceur.

79A l'abri des regards côté sud, dissimulée en contrebas du chemin,

une petite terrasse permet de faire une pause bien sympathique

dans une atmosphère méditerranéenne.

41Des agapanthes bleues et blanches accompagnent des yuccas, des figuiers.

42Sur le bac, des erigerons ont trouvé leur place au soleil.

46L'endroit noyé dans la verdure est très agréable.

82On trouve partout dans le jardin des succulentes cultivées en pots,

voilà une belle soucoupe piquée de fleurettes roses.

43Des potées accueillent des agrumes.

44On repasse dans le potager pour aller à l'est dans le sous-bois.

La serre blanche de style victorien ne passe pas inaperçue.

56Deux belles potées de cordylines au feuillage rouge bronze 

apportent un petit côté exotique devant la serre.

5Voici encore des sedums aux jolies fleurs roses.

73En Alsace et de l'autre côté du Rhin, il n'y a qu'à regarder les champs de maïs 

pour constater qu'il n'y a pas de sécheresse et que la météo profite aux cultures.

Quel contraste avec la région messine, même si la pluie de cette fin juillet a permis au gazon de reverdir.

57Pour boucher un coin, rien de tel que la renouée

qui forme une plante couvre-sol bien compacte. 

75 J'aime le mariage de cette plante avec les anémones du Japon.

(elles ne sont pas en fleurs dans mon jardin)

66Derrière la serre, on trouve des dahlias rouges, des artichauts...

76et une plante invasive dont je ne connais pas le nom.

83L'extrémité du jardin côté ouest est un sous-bois éclairé de lierres, de fusains panachés

59et d'hostas.

80Dans chacun des espaces du jardin, il est possible de faire une pause

pour prendre tout simplement le temps de se dire qu'on passe un bon moment.

51Quel beau camaïeu de verts !

J'aime bien cette allée bordée de toutes ces plantes couvre-sol.

53Les brunnera Jack Frost ont des feuilles en forme de coeur dans les tons verts et argentés.

Lumineux et peu exigeants, ils se plaisent à l'ombre.

52Et voici des hydrangéas qui font une haie d'honneur à tous les jardiniers.

81La visite se termine par le théâtre blanc.

Une petite cour circulaire gravillonnée est entourée d'un demi-cercle de gradins fleuris

d'erigerons, d'echinops..

60Voici un autre contenant en forme de barque pour des sedums.

71Voici une photo que j'aime bien dans les tons bleutés en harmonie avec la couleur des volets.

Les pots en grès à décor floral bleu, avec des oreilles, 

sont des poteries traditionnelles pour conserver la choucroute. 

72J'ai adoré ce jardin à l'allure très naturelle dont les différents espaces

s'imbriquent les uns dans les autres avec douceur. 

Les palettes de couleurs ont été minutieusement étudiées

et le résultat forme des perspectives reposantes.

Dieser garten ist wunderbach !

C'est Hansjörg Haas qui accueille les visiteurs.

Il parle beaucoup mieux français que nous baragouinons allemand

et ce fut un grand plaisir de discuter avec lui de son jardin.

29

Posté par sylvie jardine à 18:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juillet 2017

Les roses de mon jardin

7 C'est début juin que la floraison des rosiers est la plus spectaculaire.

Même si les rosiers sont remontants et refleurissent pour certains jusqu'aux premières gelées,

c'est à la fin du printemps qu'ils enchantent nos sens.

Maintenant qu'ils ont bien pris racine et qu'on les bichonne

avec le produit homéopathique, Homéocult, nos rosiers sont en vitesse de croisière

et leur floraison est magique.

28C'est la première année que les rosiers couvrent entièrement les 3 arches

installés en 2011.

Sur la photo, le 1er rosier est Jasmina, au milieu Jacques Cartier,

celui en arrière est guirlande d'amour.

6A côté des arches, un parterre accueille plusieurs rosiers :

 l'Haÿ-Les-Roses, un rosier vigoureux et très parfumé,

 qui porte de nombreux cynorrhodons à l'automne.

Faut pas s'y frotter, car il très épineux !

18Ghyslaine de Féligonde qui s'ouvre orangé pour virer au blanc avec le temps.

12J'aime beaucoup les couleurs changeantes de ce rosier

qui se marie bien avec les géraniums vivaces.

13A ses côtés, Snow Princess, a des roses blanches légèrement piquetées de rose.

14Je trouve cette rose très élégante.

23Autre style avec le rosier Elle et son port altier.

Les roses sont très parfumées et tiennent longtemps.

34Plus près de la maison, le dernier rosier planté :

Hella qui porte des roses en coupe au blanc pur.

8Le parfum est discret et les étamines sont dorées.

25Les 3 rosiers tige plantés en 2013 se sont bien développés.

Porcelaine de Bayeux aux fleurs roses,

à gauche le 1 juin, à droite le 17 juin 2017.

Le jardin souffre de la sécheresse et le gazon est jauni, tout sec. 

L'absence de précipitations, de neige sur les Vosges et la baisse des nappes phréatiques

a conduit la préfecture de la Moselle à déclencher le plan sécheresse dès la mi-juin.

Quel contraste avec juin 2016 très pluvieux et froid.

31    30

Le rosier a de belles fleurs au bout de ses longues branches ployées.

11Devant la maison, les roses sont rouges et elles tapent à l'oeil !

A gauche, Alsace et Rouge Médeillan à droite.

20Alsace a une teinte rouge moins soutenue que Rouge Médeillan

avec une bordure blanche autour des étamines.

38Ces rosiers se développent si bien qu'il faut un tuteur solide pour éviter que la tige 

et les branches ne se cassent en cas de grand vent.

4Et la gloriette ?

On était partis en Bretagne pour visiter des jardins

quand elle s'est habillée des roses blanches et roses.

Avant  notre départ, il ne manquait pas grand chose pour que les roses soient toutes en fleurs,

et à notre retour, elles commençaient déjà à flétrir tant il avait fait chaud pendant notre absence.

26Les Perennials habillent l'entrée principale :

à gauche, Perennial's Blush et à droite, Perennial's Blue,

tout à droite, Alfred Carrière.

36Les deux Perennial portent de petites fleurs qui attirent les abeilles 

et le bourdonnement des insectes, bzz-bzz-bzz-bzz,  est incessant sous la gloriette.

29Ces rosiers sont très intéressants pour leur résistance au froid et aux maladies.

37Au pied de la gloriette, deux rosiers à grandes fleurs :

Alhambra aux fleurs doubles.

32Les roses sont groupées par grappe et c'est joli.

40

 Bicolette aux fleurs couleur rouge soutenu à revers crème.

33Derrière la gloriette, le raffiné Sourire d'Orchidée

aux fleurs simples rose pâle.

27Nous voici en juillet et la plupart des rosiers ont défleuri.

On a coupé les fleurs fanées et le jardin paraît un peu tristounet.

Même si tous nos rosiers sont remontants et vont refleurir plus timidement

jusqu'à la fin de l'été, le spectacle sera moins spectaculaire qu'en juin.

"Vivez si m'en croyez, n'attendez à demain,

Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie"  Pierre de Ronsard

39

Posté par sylvie jardine à 13:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2017

Jardin Mosaïque (72) Asnières-Sur-Vègre

3Début juin, nous sommes allés visiter de très beaux jardins en Bretagne

près de Paimpol et on en a pris plein les mirettes !

A l'aller, nous avons profité de cette escapade pour faire un détour 

 dans la Sarthe, la Mayenne et en Ile et Vilaine pour découvrir des jardins qui nous intéressaient.

Notre première halte s'est faite à Asnières-Sur-Vègre, à 10 kms de Sablé-Sur-Sarthe

et c'est le Jardin Mosaïque qui a ouvert les festivités.

8Jeudi 1 juin 2017, la météo était estivale 

et les 26 °C cognaient fort dans un ciel moutonneux.

Le soleil, un jardin à découvrir, pour nous les vacances s'annonçaient on ne peut mieux.

47La visite du jardin mosaïque commence dans la cour d'un corps de ferme.

Au premier coup d'oeil, on est ébloui par la chaleur qui se dégage de l'endroit.

La pierre de tuffeau qui fait la beauté des façades du Val de Loire participe

à cette atmosphère accueillante et sympathique des lieux.

51La couleur de la pierre est chaude et forme une belle toile de fond pour mettre en valeur la végétation.

Ensuite on ne pouvait pas choisir meilleure période pour profiter de la floraison des rosiers.

Et des rosiers, il y en a dans le jardin Mosaïque !

Ils courent sur toutes les façades des bâtiments.

10Et ils se marient à merveille avec les valérianes, les hémérocalles...

2J'aime beaucoup ce joli rosier au coeur jaune d'oeuf qui habille la façade de la grange.

5Dans les parterres au centre de la cour, il y a encore des roses et des vivaces.

7Ici, un rosier gallica versicolor enlace l'ombelle d'une angélique.

Pour la petite histoire, la confiture "angélique/rhubarbe" de Khady est délicieuse !

6Des népétas et de jolis rosiers blancs s'alternent pour border le massif central.

11Le jardin légèrement en pente s'étend sur 2,5 hectares.

Créé en 2005 à partir d'une prairie,

il culmine le joli village médiéval d'Asnières-Sur-Vègre.

18Le travail du sol est quasi-inexistant dans ce jardin.

Le principe est de laisser la faune du sol, notamment les vers de terre, travailler à la place du jardinier.

En voilà une idée qui est bonne !

32Des allées engazonnées serpentent entre les massifs débordant de plantes vigoureuses.

On peut se rendre compte que les techniques écologiques mises en oeuvre dans ce jardin

profitent pleinement aux plantes.

Pour en savoir plus sur la démarche écologique dans ce jardin, cf.le site du Jardin Mosaïque ICI  

24Grâce aux apports de fumures organiques, 

les plantes puisent dans le sol équilibré, bien structuré et riche en vie microbiologique

une grande partie de leur vitalité.

Pour limiter le désherbage, les massifs à créer sont paillés 3 à 6 mois avant la plantation.

26Les apports de fumier, de compost fait maison, de tontes d'herbes, de paillis

et de déchets de taille de végétaux boostent les plantes et c'est rien de le dire!

14En admirant les vivaces, une ancienne publicité m'est revenue en mémoire et je me suis dit:

 "Ma parole, elles ont mangé du topset !".

Aucune plante n'est rachitique, toutes sont vigoureuses.

Début juin de nombreuses fleurs colorent le jardin :

 les lumineuses hémérocalles,  OUPS, non lysimaques (merci Philippe)

30 les bleuets, 

34les sauges (je pense que ce sont des sauges !) et oeillets de poète,

36  38

les phlomis et stachys...

39  40

Regardez comme les lupins ont bonne mine, c'est du XXXL !

33J'aime beaucoup le mariage des couleurs des massifs.

Le petit arbuste au feuillage pourpre est un physocarpus.

Son feuillage et ses boutons floraux rouges foncés sont intéressants

car ils contrastent et ravivent les couleurs du parterre.

52Ce jardin abrite une collection de rosiers anciens.

49Admirez la floraison exubérante du rosier Veilchenblau [1905]

53Le Jardin Mosaïque, sélectionné pour représenter le Pays de la Loire dans "le Jardin Préféré des Français"

 sur France 2 a obtenu la 6° place du classement en 2013.

31Qu'il est agréable de visiter des jardins accompagnés du doux chant des oiseaux.

Un inventaire de la faune et de la flore réalisé par la Ligue de Protection des Oiseaux [LPO]

a recensé entre autres dans le jardin mosaïque pas moins de 49 espèces d'oiseaux, 2 de chauves souris...

Près de la mare, ce sont les batraciens qui assurent le concert.

28Il y a aussi une vingtaine de variétés de papillons qui butinent dans ce jardin écologique.

13Une haie en plessis nous conduit vers le potager expérimental.

29Ce potager a été créé en 2008 par la mise en place d'un paillis.

Ici pas de motoculture, pas de retournement du sol.

Par contre, les végétaux sont mélangés pour imiter la nature  

et les plantations privilégient la dispersion géographique et les fleurs insectisides.

44Au fond du jardin plus sauvage, des arbres et arbustes ont été plantés pour protéger des vents

et servir de refuge aux oiseaux, insectes, lièvres, biches.....

20

46Nous avons visité une douzaine de jardins remarquables lors de nos vacances début juin.

Si tous nous ont enchantés, le jardin mosaïque est celui qui m'a le plus marquée

par son originalité et son allure champêtre.

Contrairement à d'autres jardins divisés en chambres de couleurs, de formes...

le jardin mosaïque se fond naturellement dans la campagne environnante.

19"Laisser faire la nature, l'accompagner plutôt que de la dompter" 

est l'objectif des techniques écologiques utilisées dans le jardin mosaïque.

Pour en savoir plus sur les secrets de ce jardin en bonne santé,

allez vous promener sur son site, c'est super intéressant et c'est ICI.

43

 

Posté par sylvie jardine à 18:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

27 mai 2017

Le jardin du Grand Vigneau [72 SOULIGNE FLACE]

0 Il faut profiter de la manifestation  "Rendez-vous aux jardins"

pour visiter des jardins privés qui ne sont ouverts au public qu'à cette occasion.

Les prochains "Rendez-vous aux jardins" auront lieu partout en France les 2, 3 et 4 juin 2017.

Pour en savoir plus, c'est ICI

18L'an dernier, nous avons profité de cette manifestation pour découvrir le jardin des Vigneaux

créé et bichonné par Catherine et Eric Bouteloup-Provost.

Dès l'entrée, le ton est donné et on sait qu'on va se régaler dans ce jardin si accueillant

à l'image de ses propriétaires.

Le jardin est toujours le reflet de ceux qui le travaillent !

1La première impression est un joyeux méli-mélo de couleurs douces 

qui ressort bien dans la grisaille de cette matinée du 4 juin 2016.

2Les parterres sont généreux et se marient à la façade de la vieille bâtisse.

3Une auge qui accueille des papyrus,

des potées contre la façade couleur ocre, j'adore.

50Dans cette partie du jardin autour de la maison, les feuillages sont à l'honneur.

J'aime beaucoup le mariage des fougères, des hostas, des lierres et des buis...

Des hortensias apporteront de la couleur en été avec leurs panicules roses, blancs ou bleus.

4Le dégradé de vert crée une ambiance apaisante et certains feuillages sont lumineux.

5

6Le spectacle continue à l'arrière de la maison.

Le jeu des différentes verticalités est époustouflant !

7Le pigeonnier est l'élément phare du jardin.

Il date du XVIème siècle.

8L'aspect des tableaux est naturel mais il cache un travail minutieux

qui rend le mariage des plantes si harmonieux.

Il en faut des années pour faire oublier le travail du jardinier dans les parterres, 

mais quand on y arrive, c'est le paradis !

9La couleur bronze des heuchères tranche sur le camaieu de verts.

10J'imagine le bonheur de prendre son thé ou son café 

devant un tel spectacle à l'abri dans la véranda,

13ou dans le jardin au milieu des plantes.

11C'est toujours un plaisir de visiter des jardins privés

et de rencontrer ces passionnés du jardinage qui dévoilent exceptionnellement leur jardin secret.

12Tous vous diront qu'ils se vident la tête quand ils sont au jardin.

14Le jardinage apprend la patience, l'humilité, le partage.

Et la nature est tellement magique !

Regardez la tendresse de ce tableau avec les pavots roses au coeur noir.

15Comme cette fleur est jolie !

16Début juin, les rosiers commencent à fleurir.

17Rosiers, digitales, aulx violets, pavots, ancolies ...

c'est juin et son cortège de fleurs romantiques.

24Passons sous l'arche pour découvrir d'autres espaces.

54Nous découvrons un dédale d'arbustes taillés en transparence.

Cette technique de taille a été mise au point par la Princesse Sturdza

dans son jardin du Vasterival.

25Le but de la taille en transparence est de voir au travers ce qui se passe derrière,

elle donne une impression d'espace au jardin.

Les arbres laissent passer le regard et invitent à aller voir plus loin.

26Des bruyères, des heuchères, de la potentille rouge,

des graminées Red baron dans une potée..

un héron au long bec emmanché d'un long cou se promène dans le jardin japonisant.

51Le printemps 2016 a été très pluvieux.

Rappelez-vous, que d'eau, que d'eau de fin mai à juin !

La Loire avait débordé et l'autoroute A 10 entre Tours et Meung-Sur-Loire

avait du être coupée en raison des inondations !

Catherine, la jardinière, était désolée mais les allées engazonnées étaient tellement humides

qu'elle a du interdire l'accès d'une partie du jardin au public.

47Nous arrivons dans un espace où poussent des rosiers et des graminées. 

32

31Voilà une idée originale :

Des buis taillés à la verticale et des cupressus dorés maintenus à l'horizontale

créent une jolie fontaine végétale.

Ne manque que le bruit du clapotis de l'eau.

30Des fétuques, ces petites graminées bleues, des potées, une table et des chaises bleues,

des géraniums vivaces bleus, des hostas au feuillage bleu et des éleagnus au feuillage bleuté,

c'est facile à deviner, nous sommes dans le jardin bleu.

49Des heuchères au feuillage caramel ont été plantées au centre du massif

pour réchauffer le massif à la couleur froide.

37Des pintades courent entre les conifères de la prairie.

42Des euonymus dorés serpentent dans la clairière d'or.

Ils apportent de la lumière au pied des érables taillés en transparence.

44Au fond du jardin, les divinités champêtres sont les gardiens des lieux.

52Ils n'ont pas à s'inquiéter, le jardin est un enchantement.

Il faut être passionné pour imaginer, créer toutes ces scènes végétales 

et entretenir cet espace d'un hectare.

CHAPEAU à Catherine et à Eric.

53Si vous en avez l'occasion, profitez du weekend prochain,

les 2, 3 et 4 juin pour aller visiter des jardins privés.

Des passionnés seront heureux de vous faire découvrir leur jardin. 

29

Posté par sylvie jardine à 19:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,