sous ma gloriette

12 janvier 2018

Les jardins de Kerdalo à (22) TREDARZEC

19Nous allons commencer la nouvelle année par une très belle balade

dans les jardins de Kerdalo dans les Côtes d'Armor.

Nous avons visité ces jardins le 5 juin dernier entre deux averses

alors que la météo était pluvieuse et très venteuse.

J'ai été époustouflée par les couleurs extraordinaires des jardins.

Ce n'est pas étonnant car c'est un peintre qui a créé ces jardins.

Abondonnant ses pinceaux, le prince et peintre russe Peter Wolkonsky a imaginé et créé ces jardins. 

En 1965, il restaure l'ancienne ferme en un manoir, creuse des bassins, aplanit des terrasses...

Avec l'aide de grands pépiniéristes, il plante des végétaux choisis pour leur rareté botanique

mais surtout pour leurs couleurs.

Vous allez pouvoir admirer le résultat,

les jardins sont de véritables oeuvres végétales qui se succèdent dans cette propriété de 17 hectares.

74La visite commence par la terrasse engazonnée devant le manoir.

La vue dégagée met en valeur la façade du bâtiment et crée une atmosphère apaisante.

70On chemine sur des allées de pierre en faisant attention à ne pas écraser les petites fleurs.

14Les coloris sont reposants, gris, jaunes, verts.

L'inflorescence à la forme conique couverte de petites fleurs bleues est une viperine, l'Echium des Canaries.

Il y en a beaucoup dans ces jardins.

Si la floraison annonce la mort de la plante, celle-ci se ressème abondamment en sol léger.

36Entre les galets poussent des oeillets, des pâquerettes, des onagres (est-ce bien des onagres?)

13Regardez le fond du tableau avec les dégradés de couleurs.

Le vent a chassé les nuages et une éclaircie illumine le tableau.

66Sur le côté du bâtiment principal, les murs d'une annexe sont recouverts de végétation.

Avec le mur de pierre couvert de végétation et la lanterne,

il est facile de faire une belle photo de carte postale au charme un peu rétro vintage.

40

voeux

42La terrasse inférieure n'est pas accessible 

mais la vue "d'en haut" permet de bien visualiser la géométrie de la composition.

Depuis la mort de Peter Wolkansky,

sa fille et son mari, Timothy Vaughan qui est paysagiste, perdurent l'oeuvre de l'artiste.

Le jardin des quatre carrés est l'ancien potager de la ferme

repensé par Timothy Vaughan entre 2002 et 2004. 

Des allées engazonnées forment la croix centrale tandis que les allées

extérieures sont formées de damiers de gazon et de galets. C'est original.

39Dans les massifs de vivaces,

les taches lumineuses jaunes sont des herbes du Japon "hakonecloa macra aureola",

les touches bleues des sauges aux épis bleu violacé, des geraniums

10et des aulx.

12Deux pavillons d'angle complètent le décor.

37

38La promenade se poursuit dans la vallée du haut.

L'erigeron a colonisé les marches,

et un rosier liane fait la révérence avec ses lianes retombantes.

15Je pense que les plantes jaunes et oranges sont des euphorbes.

43Quel spectacle après les escaliers :

Regardez ce bassin rectangulaire qui s'achève sur une pagode en bois d'inspiration chinoine.

67Des magnolias impressionnnants, des arbustes plus bas moutonnants,

et des nenuphars dans le bassin, que c'est joli !

46Plus loin, nous découvrons la lande dorée.

Les arbres ont été choisis pour la beauté de leur feuillage ou de leur floraison.

Personnellement, je trouve ce spectacle époustouflant.

On dirait une grosse vague qui déferle sur la plage.

17Quelle magie des couleurs et des formes.

Au premier plan, les cotinus ou arbres à perruques apportent des touches de rouge.

18Il y a de très nombreuses variétés d'arbres :

Taxus baccata, Taxus fastigiata, des Euonymus japonica panachés,

des cornus ...

48En été, le pré accueille les insectes.

20 Le massif des gunnera manicata ou rhubarbe géante du Mexique est impressionnant.

21Il y a aussi des plantes plus discrètes.

72Le terrain est en pente et nous descendons doucement vers le grand étang.

22Nous faisons une pause non pas pour reprendre des forces

mais pour profiter de ce doux moment de balade

et pour écouter les oiseaux.

51L'eau est présente dans les jardins par le biais de trois sources

et de la rivière du Jaudy qui traversent le parc.

23Nous entendons le doux bruit d'une cascade. 

54Nous arrivons en bas du jardin.

Sous les feuilles gigantesques des gunnera maticata,

des dalles carrées nous conduisent vers la grotte italienne.

24Elle abrite des bas-reliefs de Wolkonsky

représentant un monde imaginaire de sirène, reptiles et poissons en coquillages.

55Au détour d'une allée, nous découvrons la rivière de Treguier.

73Cette partie du jardin boisée et humide abrite le millepertuis, le lierre et des fougères.

Début juin, les camélias et rhododendrons ont déjà défleuri

et les hortensias ne sont pas encore en fleurs.

71

47Après avoir remonté l'allée à travers bois,

nous contournons le manoir pour accéder aux terrasses supérieures.

25Exposées plein sud, ces terrasses italiennes sont plantées de spécimens exotiques.

30A cette époque de l'année, le cotinus  arbre à perruques) 

a une belle floraison vaporeuse rouge pourprée.

27

26Exposées plein sud, les terrasses accueillent des plantes peu fragiles.

des cyprès, ces colonnes verticales très décoratives qui rappellent les paysages du sud de la France,

des phormiums ou lin de Nouvelle-Zelande, ces grandes feuilles persistantes ...

59Je n'en dirai pas plus sur les plantes parce que malheureusement je ne connais pas leur nom 

mais peu importe, les massifs sont très beaux.

63

33

57  64

La santoline a un joli feuillage gris persistant couvert de petites fleurs jaunes de juin à août.

60

31Ici un joli pavot rouge au coeur noir.

68Si on prend le temps de faire une pause, on peut remarquer une fleur protégée

à la beauté sophistiquée.

58Le lys martagon

61Ses fleurs sont tournées vers le sol et leurs tépales sont enroulées vers l'extérieur.

A maturité, les pétales sont totalement recourbées vers le haut .

62En quittant les jardins par le haut de la vallée, 

des delphiniums forment de belles toquées

76et au détour du chemin, on découvre le pigeonnier.

65Les jardins de Kerdalo sont des véritables tableaux vivants

qui méritent bien le label de jardins remarquables.

Posté par sylvie jardine à 17:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


30 décembre 2017

Les voeux de Jacques BREL ont 50 ans

voeux

Ils ont 50 ans et ils sont toujours d'actualité.

Je l'ai déjà fait mais je n'ai pas trouvé mieux

que les voeux de Jacques Brel entendus  le 1 mai 1968 sur Europe 1.

Alors je reprends ce joli texte pour vous souhaiter une belle année 2018.

49

" Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques-uns.

60

Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier.

64

Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences.

61

Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants.

57

Je vous souhaite de respecter les différences des autres 

parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.

58

Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence

et aux vertus négatives de notre époque.

59

Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour,

car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.

56

Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux

car le bonheur est notre destin véritable ."

63

Je vous souhaite une belle année 2018

et de belles balades dans les jardins.

"http://sousmagloriette.canalblog.com/"

Posté par sylvie jardine à 11:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

24 décembre 2017

Les jardins de mon moulin

13C'est en Haute-Marne à Thonnance-Les-Joinville (52)

que nous allons découvrir aujourd'hui les jardins de mon moulin.

16Nous sommes accueillis par des oies, des cygnes et des canards.

Les cygnes noirs montent la garde pour protéger leurs petits,

33tandis que les canards se prélassent tranquillement au soleil.

37Créés à partir de 2000 à côté d'un ancien moulin,

ces jardins s'étendent sur près de deux hectares.

C'est une visite des jardins d'Agapanthe en Normandie qui a donné l'envie

aux propriétaires d'aménager leur proprieté en plusieurs jardins à thèmes.

(pour voir les jardins d'Agapanthes, c'est ICI]

11Après un colossal travail de défrichage et de terrassement du terrain,

le volume et le dessin des parterres ont pris forme pour donner des jardins à l'ambiance très naturelle.

9Pour profiter du calme des lieux et dormir au jardin,

il est possible de louer une chambre d'hôtes ou un gîte dans l'ancien moulin.

18Descendons les marches pour nous promener dans le jardin anglais.

Des nepetas bordent les escaliers.

22De belles allées engazonnées bien délimitées,

une profusion de plantes dans les parterres, le jardin est accueillant.

23Nous sommes en mai et les températures sont estivales, il faisait déjà 25°c le matin.

19L'ombre des grands arbres est appréciable et rend la balade agréable.

42En cette saison, les ancolies,

6

5les iris et les valérianes sont en pleine floraison.

7L'espace dédié aux pivoines est délimité par des haies taillées qui tranchent sur le fond boisé.

Le jardin se situe en pleine campagne.

Amoureux des pivoines, le propriétaire s'en est offert de temps en temps

jusqu'à ce que la passion aboutisse sur une véritable collection.

25Conservatoire des collections végétales spécialisées,

les jardins regroupent près de 800 variétés de pivoines :

des pivoines herbacées, des pivoines du XIX ème siècle

et des pivoines ITOH (pivoine hybride entre herbacée et arbustive)

2725 mai 2017, beaucoup de pivoines ne sont pas encore ouvertes,

mais nous pouvons admirer les plus précoces.

24

26

45

43   4644  47

Oups, je n'ai pas noté le nom de cette belle pivoine violette.

28L'eau circule dans tout le jardin, normal puisqu'il y avait un moulin.

J'aime bien l'aménagement des berges avec les rondins de bois 

et toutes ces plantes qui apprécient l'humidité.

35Le gunnera ou rhubarbe géante débute seulement son développement,

ses feuilles seront spectaculaires en été.

34Pas moins de 300 variétés d'hostas prospèrent dans les jardins.

38L'eau dans un jardin est magique,

ici c'est le ruisseau de Clairefontaine qui traverse tranquillement les jardins.

56Ici, le mouvement s'est arrêté et un jardin d'eau a été créé pour la sérénité qu'il procure.

2

29L'arrosage est modéré dans les jardins et les plantes profitent du ruisseau.

Un paillage fait maison retient l'humiditité et empêche l'herbe de pousser trop vite,

 l'entretien des jardins est ainsi facilité.

43625 mai 2017, la végétation a une quinzaine de jours de retard par rapport à Metz.

Les rosiers liane n'ont pas encore entrepris la couverture des arceaux

20

55Voici un jardin d'inspiration médiévale avec les bordures en plessis 

et ses plantes médicinales

3et aromatiques.

57Dans les dernières réalisations, il y a ce jardin à l'atmosphère sage.

De nouvelles variétés de pivoines sont plantées dans des parterres délimités par des bordures de buis,

les allées sont gravillonnées et l'espace est abrité par des haies d'ifs.

48La culture des pivoines n'est pas simple. Ces fleurs se plaisent en plein soleil

mais ne supportent pas les grosses chaleurs et les pluies battantes.

Elles n'aiment pas la concurrence et ont besoin de reprendre des forces pendant l'automne.

32Devant des pins et des bambous s'étend le jardin des graminées.

54Voici le dernier né des jardins : celui de la méditation.

Les arches de ferraille sont habillées de charmille issue des forêts des alentours.

58Pas besoin de méditation pour les cygnes, 

toute la famille se promène, les cygneaux sous le regard vigilant des parents.

8Pour finir la balade en beauté, la pépinière 

très aguichante propose des pivoines, des hostas et plein d'autres plantes...

On s'est laissés tenter par des hostas (Wide Brim et Night before Christmas)

10Quel agréable moment nous avons passé dans ces jardins buccoliques !

Se promener dans un jardin remarquable, prendre le temps de se poser 

et de se reposer, rien de tel pour se requinquer et recharger ses batteries.

Alors pour 2018, je vous souhaite de pouvoir découvrir de nombreux jardins remarquables.

12En attendant, je vous souhaite de Joyeuses Fêtes de Noël

et rendez-vous à l'année prochaine pour de nouvelles balades dans les jardins.

52

Posté par sylvie jardine à 10:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

09 décembre 2017

Jardin de la Pellerine [53 220 Mayenne] 2° partie

201Prêts pour continuer la visite du jardin de la Pellerine ?

Alors dirigeons-nous tranquillement à l'arrière de la maison.

Regardez comme l'endroit est sympathique et accueillant !

244Des plantes grimpantes habillent la façade en pierres

et des topiaires de buis structurent les parterres étroits qui habillent le derrière de la maison.

L'ensemble me rappelle les jardins visités en Angleterre et c'est très joli.

2Les géraniums violets, des phlomis et des rosiers

sont en pleine floraison en ce début juin.

252Que de plantes, que de plantes !

Ces massifs d'arbustes et de vivaces mélangent à ravir le naturel et la sophistication

241et l'ensemble forme un tableau romantique.

240Elles sont très jolies ces roses aux fleurs simples avec leur coeur d'étamines dorées.

255Différentes mais tout aussi belles, celles-ci s'ouvrent en corolles bien charnues

en formant des coupes bien pleines divisées en quartiers.

242

219Ici la couleur vitaminée de l'euphorbe se marie bien avec le géranium vivace violet.

257Sur la gauche de la maison,

 nous pouvons admirer un magnifique rosier liane aux guirlandes de fleurs blanches.

220Une serre aux briques rouges fait relâche pendant la belle saison,

ses locataires sont parties s'épanouir dans le jardin.

221Si je devais redonner du peps à ce bassin, je m'inspirerais du jardin de Kifsgate Court dans les Cotswolds

et repeindrais en noir le bassin pour que l'eau prenne une couleur d'encre et crée un miroir sombre.

[pour voir le billet sur le jardin de Kifsgate Court, c'est ICI ]

245Si la petite gloriette émerge tranquillement d'un massif de plantes,

238du fond de l'allée elle apparaît comme la tour de garde

qui surveille les allées et venues dans le jardin.

224Des fougères, des hostas et d'autres plantes au beau feuillage 

forment une collerette autour du petit bassin circulaire.

210

260Le jardin blanc dégage beaucoup de douceur. 

217Du vert et du blanc, 

261du blanc et du vert.

228On s'approche des bassins d'eau et une profusion de plantes luxuriantes

au feuillage ample donnent à l'endroit une allure de jungle. 

202

203L'endroit est humide et le banc couvert de mousse disparaît dans les feuillages.

227Nous quittons la partie boisée et ombragée pour nous promener dans le 

jardin anglais et ses mixed borders.

236Ce sont les allées engazonnées qui m'impressionnent le plus :

le gazon bien dru au vert lumineux participe à la beauté du jardin.

248

209Nous découvrons au fond du jardin le plan d'eau.

229L'endroit est tranquille et paisible

205

211Image de carte postale avec le saule pleureur et le petit pont de bois. 

212Nous descendons les marches pour découvrir la dernière création du jardin,

264 le grand bassin qui s'étire en longueur.

231Voici une vue panoramique du grand bassin.

235Début juin, les bords du bassin sont fleuris d'iris et d'herbe de bouc.

251 L'herbe de bouc forme une belle touffe avec ses panaches blancs

232et les iris se dressent de façon élégante au bord de l'eau.

234  233

Nous faisons le tour du bassin et revenons par une allée

bordée de jolis feuillages colorés.

206

263Début juin, les roses sont accompagnées par les belles pivoines,

les primevères et les géraniums vivaces.

213  215

242   256

Nous nous sommes bien régalés dans le jardin de la Pellerine,

les deux heures de visite dans ces allées fleuries nous ont enchantés.

Pour revoir la 1° partie de la visite, c'est ICI

262Dans un prochain billet, nous découvrirons un autre jardin remarquable,

"Les Jardins de mon Moulin" 52300 Thonnance-lès-Joinville

A bientôt 

Posté par sylvie jardine à 17:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2017

Le Jardin de la Pellerine [53 220 Mayenne], 1ère partie

C'est dans le bocage de la Mayenne que nous allons découvrir

un jardin remarquable, le jardin de la Pellerine.

Imaginez un paysage de vallons verdoyants et de douces collines

par une belle journée de juin.

On est en vacances, sans stress, dans un environnement paisible,

et on va visiter un jardin !!

Qu'est-ce-qu'on est bien, on sait apprécier ces bons moments de détente.

Quand le GPS nous fait bifurquer sur une toute petite route traversant les champs

pour arriver au jardin de la Pellerine, on sait tout de go qu'on va se régaler.

00Nous avons visité le jardin de la Pellerine le 2 juin 2017 et l'époque était idéale 

pour admirer la floraison des généreux rosiers liane à l'entrée de la propriété.

01 Le jardin s'articule autour d'un charmant petit manoir du XVII ème siècle.

Les propriétaires ont restauré ce logis et débuté l'aménagement des jardins à compter de 1978.

 Aujourd'hui le résultat est abouti, le site est un paradis, un lieu de délices pour les amoureux de jardins.

02L'entrée de la maison est accueillante et très lumineuse.

Brillant de tous ses feux, le soleil se reflète dans les vitres

et rehausse la luminosité des feuillages sur la façade.

51Il y a tellement à voir dans les jardins de la Pellerine qui s'étalent sur 2,5 hectares

que nous allons visiter aujourd'hui uniquement les jardins situés à gauche de la maison.

Mais ne vous inquiétiez pas, nous continuerons la suite de la visite dans un prochain billet.

On s'aventure dans le jardin en empruntant un escalier très romantique 

qui nous conduit dans une succession de petits jardins à thème.

Il faut bien regarder où on met les pieds pour ne pas écraser les plantes

qui se prélassent sur les pierres ensoleillées.

La pâquerette des murailles et le géranium vivace adoucissent

les marches qui débouchent sur le bassin aux nénuphars.

03Dans ce premier jardin, nous découvrons un espace ombragé animé par une profusion de plantes.

027Tout au long de notre balade, nous découvrons différentes scènes aux couleurs harmonieuses.

Ici, des phlomis ou sauges de Jérusalem bordent l'allée.

048Les fleurs sont regroupées en anneaux de couleur jaune vif étagés le long des tiges très droites.

026Des topiaires et des haies structurent les espaces

tandis que des rosiers et des vivaces souples et graciles apportent de la légéreté aux tableaux.

09 A chaque saison sa floraison 

mais le temps des roses est sûrement la période la plus magique avec ses senteurs et ses couleurs.

042

032Dans ce jardin, la jardinière a repiqué des plants qui fleuriront en été.

Les haies sont taillées en escaliers et la perspective s'étire vers un abri de jardin.

08Début juin, les clématites accompagnent les rosiers.

Le mariage est toujours réussi car il dégage une harmonie naturelle.

016Et regardez comme ce bleu intense tranche dans ce cadre de verdure !

017Une allée traverse des parterres de vivaces compartimentés par des ifs taillés en siège.

L'ambiance est très british and I love it !

013

014En sens inverse, la vue sur l'allée et la tourelle du logis est tout aussi sympathique.

019Des népétas, des géraniums, des alchemilles... débordent sur l'allée,

tandis que deux arbustes à feuillages rouges sont les points phares de ce tableau vert.

018Il faisait 25°c et on a apprécié la balade dans ces jardins ombragés. 

028Regardez ce joli tableau formé par des géraniums, des roses, des clématites.. 

024et ce camaïeu de bleus si léger et si joyeux.

043On apprécie les bancs pour faire une pause,

 prendre le temps d'admirer le jardin et écouter les oiseaux.

044Au fond du jardin dans le sous-bois poussent des arbres rares.

046Admirez l'élégance de ce cornouiller blanc posé comme un bijou dans un écrin de verdure.

Le pied de l'arbre est habillé avec des herbes et le gazon forme une moquette bien drue !

023L'endroit ombragé plaît aux hostas.

J'aime bien ces plantes au feuillage large et décoratif qui habillent si bien cet endroit clair-obscur.

022Elles sont impressionnantes ces feuilles aux nervures bien prononcées

avec leur couleur verte marginée de jaune.

021

020L'allée engazonnée est bien nette et contraste avec le fouillis organisé des alentours. 

037Quelle profusion de plantes, quelle diversité de formes,  

ouahh c'est beau...

049Le weigelia ne passe pas inaperçu avec sa belle floraison rose. 

(j'aime bien cette photo avec la barrière en bois)

050Cette allée offre le calme élégant d'un jardin anglais.

029Par leurs foisonnements ordonnés, les mixed-borders adoucissent l'austérité des haies taillées au cordeau.

031

030Nous revenons tranquillement près du manoir.

047Admirez la vigueur de ce rosier et l'abondance de sa floraison !

11

010Nous allons contourner la maison pour découvrir d'autres jardins de toute beauté.

12Mais avant de continuer la balade,

je vous propose de faire une pause pour reprendre votre souffle.

Il y a encore tellement de belles choses à découvrir derrière la maison :

 des jardins magnifiques qui m'ont enchantée ! 

Alors je vous dis à bientôt et 

rendez-vous dans le prochain billet pour la suite de la visite.

1

Posté par sylvie jardine à 17:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


29 octobre 2017

Dernières couleurs au jardin

blog octobre5Vendredi 27 octobre, j'ai vu un passage de grues cendrées, le premier aperçu cet automne.

Les grues étaient tellement haut dans le ciel qu'on ne les entendait presque pas. 

Quand on pense aux kilomètres qu'elles ont déjà parcourus et la distance qu'il leur reste encore à faire

pour arriver à leur destination, on se demande comment elles font !

Apercevoir dans le ciel ces grands V ondulants en mesurant l'exploit que ces oiseaux réalisent

est tout simplement fascinant.

blog23 Les grues s'en vont vers des cieux plus cléments

et le jardin commence à faire relâche.

La pluie et le vent ont dénudé les mirabelliers et l'amélanchier.

Le liquidambar avec son magnifique feuillage lumineux

est en harmonie avec la forêt d'érables en bonsaï.

blog24Le jardin s'endort fin octobre après une dernière représentation haute en couleurs.

C'est en effet début octobre que le jardin sort ses derniers atouts

avec la floraison généreuse des asters et des sédums.

Les sédums sont des plantes rustiques résistantes à la sécheresse

 qui ne demandent aucun soin. Alors pourquoi s'en priver ?

blog octobre12  blog octobre27

L'orpin des jardins est une plante bien dressée qui porte de belles fleurs roses.

blog octobre26Les sedums se marient bien avec les asters.

blog octobreIl y a plusieurs variétés d'asters et on en trouve de couleurs et de hauteurs différentes.

blog octobre7  blog octobre8

J'aime bien l'aster VASTERIVAL à l'allure très légère qui porte un nuage de petites fleurs mauves.

blog octobre3Avec les années, des asters roses et violets

ont perdu leur couleur et fleurissent désormais en blanc.

blog octobre4  blog octobre2

blog octobre28En plus d'être faciles à vivre, ces plantes sont mellifères et elles attirent les insectes pollinisateurs.

Les asters comme les sedums sont appréciés des papillons.

blog octobre9

blog octobre11 L'hydrangéa vanille fraise fait chaque année sensation d'août à novembre.

blog octobre1Quelle transformation entre la blancheur d'août

et la coloration progressive en rose pâle en septembre,

blog octobre17  blog octobre18

en rose plus foncée en octobre.

blog octobre13Fin octobre, la fleur se colore de rose et de roux en séchant et je trouve que c'est joli.

Même en hiver quand les panicules sont sèches, l'hydrangéa garde un certain charme.

blog25Les pluies ont fait ressortir les escargots qui sortent d'on ne sait où!

blog octobre10Le rouge-gorge refait des apparitions dans le jardin.

Les mésanges s'approchent de la maison pour guetter les mangeoires.

Mais il est encore trop tôt pour nourrir les oiseaux, il y a encore de quoi manger dans la nature.

Le self ouvrira plus tard !

blog octobre22Les bonsaïs vont être dépotés pour être plantés en pleine terre pendant l'hiver.

Pourquoi ? pour protéger les plantes et les pots du gel.

blog octobre16C'est en automne que la forêt d'érables revêt son plus beau feuillage.

blog octobre14 Le cotoneaster a un feuillage dense et porte de nombreuses baies rouges à l'automne

qui seront mangées par les oiseaux.

blog octobre15Bientôt Halloween ! Les araignées ont enguirlandé les arbustes

et ont tissé de grandes toiles dans le jardin.

blog octobre20  blog octobre21

Je n'aime pas me retrouver face à face avec les araignées mais je reconnais

qu'elles sont des dentellières expertes.

Leur tissage est un vrai chef d'oeuvre, une dentelle finement tissée.

La nature fait de belles choses !

blog octobre19A l'approche de novembre, il reste encore à faire au jardin :

les bulbes de printemps à planter, des massifs à nettoyer...

Mais après les derniers efforts viendra le temps du repos hivernal bien mérité !

blog octobre6

Posté par sylvie jardine à 08:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2017

Balade dans le Jura

juraNous avons passé, début septembre, une semaine de vacances dans le Jura

en espérant pouvoir visiter plusieurs jardins ouverts uniquement certains jours et sur rendez-vous.

arlay2Mais voilà, nous n'avons pas eu de chance avec les visites de jardin :

1°/ Pour des raisons de timing nous n'avons pas pu visiter le jardin Annabelle à Rainans.

 2°/ A cause des dégâts causés par la sécheresse estivale, le jardin de Landon à Dole n'était pas présentable

et leurs propriétaires ont -à contre-coeur- annulé les visites.

3°/ Il a tellement plu le samedi, seul jour possible pour visiter le jardin à Cressia,

que nous sommes passés -sans nous arrêter- devant le jardin, perdu au fin fond du Jura.

 Pourtant on a l'habitude de visiter les jardins avec les parapluies,

mais là, on n'a même pas imaginé sortir de la voiture tant il tombait des cordes !

/ Au final, on a quand même pu visiter un jardin, celui du château d'Arlay. [39 140]

arlay10Selon des archives du XIème siècle, le château d'Arlay serait le plus ancien château-vignoble de France.

Le domaine comprend aujourd'hui près de 25 hectares complantés de vignes en coteaux

(Pineau noir, Trousseau, le Poulsard, le Chardonnay et le Savagnin)

Un parc romantique de 8 hectares entoure le château et offre une vue panoramique

sur le village d'Arlay et les alentours.

arlay7Aménagé à la fin du XVIIIème siècle, le parc a pour thème le divertissement 

avec un théâtre de verdure, un boulingrin (terrain de boules), divers bosquets...

Ci-dessous l'allée des tilleuls de Hollande (230 ans):

Hollande car ces arbres sont plantés en grand nombre le long des canaux de Hollande.

arlay12Nous avons apprécié la balade dans le parc qui possède de belles variétés d'arbres.

arlay8Le jardin a été créé en 1996.

Des roses, clématites et chèvrefeuilles courent le long des arceaux.

arlay11 arlay13

La fin d'été est marquée par les sauges bleues, les zinnias aux couleurs joyeuses

arlay5  arlay3

arlay16et les dahlias.

arlay4Le jardin est un joyeux mélange de fleurs et de salades.

arlay15Ici un damier de bégonias rouges et blancs

arlay9  arlay14

A part les samedis d'arrivée et de départ pluvieux,

nous avons profité d'une belle semaine ensoleillée dans le Jura.

Nous avions loué un gite à Baume Les Messieurs,

"un des plus beaux villages de France"

baumeIl paraît que ce village a inspiré une chanson interprétée

par Edith Piaf et les compagnons de la chanson. Vous voyez de quelle chanson il s'agit ?

Mais si, vous la connaissez ! Je vous laisse cogiter encore un peu 

le temps d'aller se balader dans ce charmant village.

Regardez comme notre gîte était accueillant et sympathique.

baume11Début septembre, des rosiers et des dahlias fleurissaient les parterres.

J'ai été très surprise par le nombre de touristes - beaucoup de randonneurs-

qui se promenaient dans le village.

Les propriétaires nous ont précisé que le rush était fini depuis fin août

et que c'était plus calme depuis septembre !

baume13Grâce aux soins prodigués par la propriétaire, 

les potées étaient splendides et les bégonias formaient de belles potées généreuses.

baume12  baumes 29

On s'est vraiment amusé quand, tranquillement assis devant le gîte,

nous profitions du soleil et qu'on entendait les commentaires des passants :

"ouah, regarde comme c'est fleuri, et regarde sur le côté, les belles tomates, les salades...

aaah c'est un gîte..., ils sont bien installés au centre du village !"

Oui on peut le dire, "Bravo Madame Lechat", votre jardin fait l'admiration de tous les passants 

et participe ainsi au charme de ce village blotti au creux de la vallée.

" Village au fond de la vallée..." Vous avez les indices pour trouver la chanson !

baume19La reculée de Baume Les Messieurs constitue l'un des paysages 

les plus typiques du Jura.

La reculée est une longue vallée bordée de falaises se terminant en cul de sac.

baume28Début septembre, la forêt commençait timidement à jaunir.

Le spectacle doit être magique quand les feuillages rougissent et se teintent d'ocre.

baume21Une reculée, quatre belvédères, une grotte, une cascade et une abbaye impériale,

un village au caractère authentique dans cette nature jurassienne,

 voilà ce qui attirent autant de touristes à Baume Les Messieurs.

baume1Il fait bon se promener tranquillement dans le village,

des façades sont fleuries avec des géraniums,

baume4des compositions fleuries bordent la route.

baume5Des rosiers embellissent la cour de l'abbaye impériale.

baumes9Les pluies de fin août ont fait du bien à la végétation qui en avait vraiment besoin.

Si elles n'ont pas suffi à faire grossir le débit des cascades des Tufs à Baume Les Messieurs,

tufs par contre elles ont fait grossir les cascades du hérisson qui étaient impressionnantes et bruyantes.

cascade hérissonUne petite rivière, Le Dard, traverse le village de Baume Les Messieurs,

 l'eau est claire et tranparente.

baume17L'endroit est apprécié des pécheurs.

baume20On retrouve des bassins et des puits dans le village.

baume14

baume15Ce qui nous a choqué ce sont les haies de troënes toutes brunes et sèches.

Regardez, les haies sont totalement abîmées.

La pyrale du buis a fait cette année des dégâts brutaux et irrémédiables en France Comté.

baume2La pyrale du buis, espèce invasive, est un papillon originaire d'Asie

introduit malencontreusement en France en 2008.

La chenille est bien connue des botanistes

car elle dévore les feuilles des buis très répandus en Franche Comté.

Une fois sortie de son cocon, elle prend la forme d'un papillon de nuit,

aux couleurs blanche et brune, qui vit dans les platanes et les tilleuls.

.  

La bête est tenace puisqu'elle a la capacité d'hiberner en saison froide et 

donc d'occuper le terrain dès les premiers signes du printemps suivant.

baume3Quand les papillons de la pyrale du buis sortent, c'est en masse en formant des nuages

 et ils sont partout, dans les maisons, sur les façades, les voitures,

impossible de se promener sans en avoir dans les cheveux... Beurkk !

baume24Si nous avons constaté les dégâts sur les buis,

par chance, nous n'avons pas vu les papillons

et avons profité sereinement des belles journées ensoleillées de la fin d'été.

Les pommiers couverts de fruits et

baume16les vendangeurs dans les vignobles nous ont rappellé que la belle saison touchait à sa fin.

baume7Alors avez-vous trouvé la chanson inspirée par le village de Baume Les Messieurs ?

baume25Vous aviez deviné! Hé oui, il paraît que Baume Les Messieurs a inspiré la chanson mythique

"Les trois choches"

" Village au fond de la vallée, comme égaré, presqu'ignoré...."

baumes26Si nous n'avons pas pu visiter les jardins comme prévu, nous avons découvert cette belle région

qu'est la Franche Comté en dégustant les bons produits locaux.

jura2Tout proche de Baume les Messieurs, nous avons découvert Château Chalon.

Berceau du vin jaune, le village veille sur ses vignes

du haut de l'éperon rocheux sur lequel il est installé.

chateau chalon3 Le jardin communal aménagé à flanc de côteau a souffert de la sécheresse et 

 rien n'a poussé dans les massifs en carrés aménagés à cet effet.

chateau chalon6Classé parmi les plus beaux villages de France,

le village possède des vestiges d'un château du 13ème siècle sous la forme d'un donjon

et une ancienne porte fortifiée.

Au cours de la promenade dans le village, on a pu admirer de "charmants jardins de grand-mère".

chateau chalon1 Le village a de belles vues sur les vignobles environnants.

chateau chalon4

chateau chalon2Surnommée la petite Venise jurassienne, Dole est bordée par le canal des tanneurs,

le Doubs et le canal du Rhin au Rhône.

doleEn passant par la rue des tanneurs qui a vu naître Louis Pasteur, 

la rue des vieilles boucheries ou la place aux fleurs,

on peut admirer les aménagements floraux.

dole1La ville est accueillante et il fait bon flâner 

dans les rues étroites du centre ville. 

dole2

dole3Poligny, la capitale du comté n'est pas loin.

COMTE, COMTE, il est l'heure,

à la queue leu leu, les vaches rentrent à l'étable.

jura1

Posté par sylvie jardine à 17:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2017

Expo Tintin dans les jardins de la Saline royale d'Arc et Senans

 Dans le cadre du 17° Festival des jardins qui se déroule du 10 juin au 22 octobre 2017,

la Saline royale d'Arc et Senans s'est inspirée de l'univers des personnages de Tintin

pour créer 11 jardins sympathiques qui n'ont pas trop souffert de la sécheresse estivale.

    

Onze jardins ? Mille milliards de mille sabords !

29Comme chaque année, l'installation des jardins à la Saline royale d'Arc et Senans

a été réalisée par plusieurs établissements d'enseignement du CAP au diplôme d'ingénieur paysagiste.

Le festival implique 600 élèves de France, de Belgique et de Suisse pour redonner vie aux jardins.

1Le premier jardin nous présente un résumé de l'oeuvre d'Hergé, une plongée dans l'imagination de l'auteur.

Je ne suis pas une tintinophile avertie alors mes commentaires

sont en grande partie inspirés des panneaux explicatifs qui jalonnent les allées.

2Nous commencons la visite par la maison du créateur

43où les ambiances végétales s'inspirent des premières aventures de Tintin :

Tintin au pays des soviets, Tintin au Tibet et Tintin au Congo.

44Des parterres fleuris monochromes, ici des zinnias,

45  46

et un bassin d'eau symbolisent la passion d'Hergé pour l'art abstrait.

Le bassin circulaire et l'allée qui le traverse en son centre

représentent le H de Hergé.

72Des graminées, des verveines de Buenos Aires, des rudbékias et des zinnias

fleurissent le pourtour du bassin.

47Chacun des jardins suivants dévoilent des ambiances inspirées des personnages des albums de Tintin.

Découvrons le jardin de la célèbre Castafiore.

27CIEL MON JARDIN !

48Le jardin consacré à Bianca Castafiore met l'accent sur le côté théatral du personnage.

Nous découvrons une salle de spectacle avec une estrade et des micros.

22

23De grosses boules joliment colorées rappelent

24le goût du luxe et des bijoux de la diva.

25 LE PROFESSEUR TOURNESOL

Le jardin qui lui est dédié est le reflet de l'émotion ressentie par le professeur

suite au baiser que lui a donné la Castafiore.

6Son jardin se présente donc sous la forme de fleurs blanches en sculpture,

avec des rosiers blancs comme la variété de roses baptisées "Bianca" crées par Tournesol

et des fleurs rouges au centre, référence à la trace de rouge à lèvres laissée 

par le Rossignol milanais sur la joue du petit savant barbichu.

55DUPOND & DUPONT

Suite à l'enlèvement du professeur Tournesol par Chiquita, un authentique descendant du peuple inca,

Tintin, Milou et le capitaine Haddock et les Dupondt

partent à la recherche du savant dans les montagnes andines.

Au cours de l'épisode, les deux policiers perdent tout le monde de vue

et ont alors recours à la radiesthésie pour faciliter leurs recherches.

50C'est la raison pour laquelle le jardin se présente comme un labyrinthe

de bambous, graminées et autres plantes grimpantes.

Les entités végétales sont autant d''obstacles qu'il faut contourner.

49Au coeur du temple de pierres orné de motifs incas, chacun peut s'asseoir sur le trône du roi.

51La momie de Rascar Capac est troublante

et il paraît que le spectre du grand roi inca rôde dans l'ombre du tunnel végétalisé.

52  53

Ouf, on est sortis du tunnel sans avoir rencontré le fantôme !

38Le jardin de Rastapoulos offre la dualité du personnage public,

richissime producteur de cinéma et sa face sombre, le marchand d'armes.

Dans un espace, la végétation ordonnée symbolise l'image publique

et bien rangée du trafiquant.

C'est la flore méditérranéenne qui s'impose du fait des origines grecques du bandit millardaire.

4Le second espace est une interprétation de la part d'ombre du trafiquant. 

56 Il s'agit en fait d'une interprétation de ce que pourraît être son entrepôt de marchandises.

54Le général Alcazar n'a qu'un seul credo : la révolution !

58Pour coller à l'ambiance exotique du personnage, le jardin du général Alcazar 

s'articule autour d'un bassin et d'une serre végétale.

39Des masques de Turlurons, ces masques de carnaval tirés du groupe folklorique imaginaire

créé par Hergé dans Tintin et les Picaros apparaissent au milieu des allées.

62Un jeu d'échecs est construit avec des pièces en osier, clin d'oeil

associé aux parties évoquées dans l'Oreille cassée.

7Et bien sûr, il y a la cabane de Peggy, l'épouse du général,

qui n'oublie jamais de lui rappeler ses devoirs domestiques.

63

61Une amitié profonde liait Hergé et Tchang, cet aquarelliste et sculpteur chinois 

qui a quitté Shangaï le jour même où le Japon a envahi la Chine. 

Le jardin met en exergue cette amitié entre les deux hommes 

au travers de différentes ambiances asiatiques et européennes.

9Quand Hergé annonce que la future destination de son héros sera la Chine, 

il reçoit une lettre qui lui disait ceci : 

« Je suis aumônier des étudiants chinois à l'Université de Louvain. Or, Tintin va partir pour la Chine.

Si vous montrez les Chinois comme les Occidentaux se les représentent trop souvent ;

si vous les montrez avec une natte qui était, sous la dynastie mandchoue, un signe d'esclavage ;

si vous les montrez fourbes et cruels ; si vous parlez de supplices « chinois » 

alors vous allez cruellement blesser mes étudiants.

De grâce, soyez prudents : informez-vous ! » 

10C'est ainsi que suite à cette annonce, Hergé a été mis en contact avec Tchang,

alors jeune étudiant, qui lui a permis d'apprendre les bases de la culture chinoise.

11Le lotus bleu est le premier ouvrage d'Hergé aussi documenté

sur le plan historique, où Hergé prend politiquement position.

40Selon un proverbe chinois,

"Celui qui plante un jardin, plante le bonheur."

69

68Le jardin du jeune polisson Abdallah est un hymne à l'enfance et à ses facéties.

Ca vous dit de jouer à la marelle?

13On retombe en enfance dans ce jardin

et on se sent tout petit à côté des dés géants.

14

17Des crayons de couleurs sont en harmonie avec les zinnias.

70  71

Mélange de rugosité et de tendresse, soupe au lait au coeur d'artichaut,

qui c'est ?

 Le capitaine Haddock bien sûr ! ce vieux loup de mer bourru et irascible.

31Le jardin du capitaine est un jardin haut en couleurs.

30Regardez comme elle est belle la Licorne, le vaisseau du capitaine Haddock !

36Coloquinte! Sapajou! Moule à gaufre! Bachi-bouzouk!

Ectoplasme! Australopithèque !

On croît entendre dans les allées les insultes favorites du capitaine Haddock.

32Au détour d'une allée, des bouteilles enterrées dans le sable sont un clin d'oeil

au goût immodéré du capitaine Haddock pour l'alcool.

33En marge de la thématique d'Hergé et Tintinville, le festival des jardins accueille cette année Erik Borja

pour une création originale de jardin zen.

18Ce jardin est un lieu de contemplation et de calme selon les inspirations japonaises.

 21  19

20Si l'exposition Tintin dans les jardins se termine le 22 octobre prochain,

elle continue jusqu'au 7 janvier dans la maison du directeur de la Saline royale.

DSC_2984Classée au patrimoine mondial de l'Unesco,

la Saline royale d'Arc et Senans est la première grande réalisation 

d'architecture industrielle dont le but était l'organisation rationnelle et hiérarchisée du travail.

Pour comprendre la production du sel ignigène,

il est indispensable de compléter la visite avec celle des salines de Salins Les Bains.

Pour voir les jardins de la Saline oyale d'Arc et Senans version 2015,

c'est ICI

Le Monde d'Hergé à la Saline royale d'Arc-et-Senans.

Posté par sylvie jardine à 18:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

21 septembre 2017

Metz, le jardin éphémère 2017

temple3OUF, les dysfonctionnements de Canalblog semblent être solutionnés

et je peux recommencer à poster mes billets.

cathédraleL'été est terminé et il est grand temps d'aller visiter le jardin éphémère de Metz version 2017

Cette année, le jardin éphémère construit sur la Place de la Comédie.

 s'intitule « Metz cité végétale et ses plantes fantastiques ».

10"C'est une quarantaine d'agents municipaux du Pôle Parcs, jardins 

et espaces verts [ architecte paysagiste, dessinateur, jardiniers, horticulteurs, élagueurs,...]

qui ont travaillé pendant deux semaines pour donner naissance à ce jardin éphémère."

5Construit sur une surface totale de 1400 m², le jardin offre une promenade bucolique

très agréable au coeur de la ville de Metz.

opéraIl évoque le fleurissement de Metz et son label "quatre fleurs" des villes fleuries.

templeCette année, le jardin rend hommage au jardin botanique de Metz dans le cadre de son 150e anniversaire.

Des cadres et des photos du jardin botanique sont accrochés sur des panneaux en bois.

L'ensemble est coloré et joyeux 

3 Le jardin botanique de Metz retrouve en effet en 2017 ses lettres de noblesse

en entrant de nouveau dans le réseau des jardins botaniques de France.

3Ces derniers ont, entre autres, pour rôle de sensibiliser les citoyens

à la préservation de la biodiversité locale et internationale.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

3  3

3Située à deux pas du plan d'eau, la place de la Comédie est un écrin magique

pour accueillir devant l'Opéra-Théâtre des manifestations en tous genres.

Avec ses nombreuses plantes, arbustes et arbres, le jardin éphémère anime,

habille et apporte de la chaleur sur cette place minérale.

5Pour faire une pause, des chaises

5et des bancs sont installés dans tous les coins du jardin.

Pendant la pause méridienne, "Entre-midi" comme on dit à Metz, 

qu'il est agréable de venir se poser dans ce coin de nature pour se ressourcer !

5Tranquillement assis, on peut admirer le temple neuf

4et la cathédrale Saint Etienne.

cathédrale1Mais il faut faire attention au Graoully qui a élu domicile au milieu des plantes.

Le Graoully est le célèbre dragon qui, il y a bien longtemps,

a semé la terreur dans la région messine.

graoullyCe monstre hideux s'offrait chaque soir en festin quelques habitants imprudents.

C'est saint Clément, premier évêque de Metz au IIème siècle

qui a noyé ce dragon effroyable dans la Seille.

graoully1Au fond du jardin, une cabane nous renvoit à nos rêves d'enfant.

4Les jardiniers ont regroupé les plantes par couleur pour composer de jolis tableaux.

Pour faire un clin d'oeil aux couleurs du soleil,

1on peut admirer des dahlias,

01des coreopsis et une autre plante dont je ne connais pas le nom,

1  1

des echinaceas,

0et regardez ce beau jaune d'or.

08Pour une tendance rose,

2on retrouve les dahlias qui fleuriront jusqu'aux premières gelées,

2

02

06des mufliers, alstroemères, cléomes...

04  2  07  2

Le jardin éphémère s'articule autour du bassin 

dont le jet d'eau invite à la rêverie.

jet d'eau

jet d'eau1Une petite serre accueille des plantes carnivores, des plantes remarquables et de collection.

3 Comme les années précédentes, le jardin éphémère de Metz version 2017 nous a enchantés.

Il est encore temps d'aller flâner dans ses allées jusqu'à début octobre.

11Pour voir les jardins éphémères des années précédentes, c'est ici : 2016,  2015,  2013

Posté par sylvie jardine à 18:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

14 août 2017

Jardin Lilaveronica (67220)Thanvillé

37A 11 kilomètres de Sélestat et 40 kms de Strasbourg,

à côté du château de Thanvillé (67), nous avons découvert un jardin encore tout jeune,

mais déjà très séduisant, le jardin Lilaveronica.

29C'est Jacques Couturieux, paysagiste et botaniste vosgien,

concepteur de nombreux jardins dont les jardins de Callunes (voir ICI) 

 qui a imaginé et créé en 2011 le jardin Lilaveronica.

12A l'origine, l'endroit était un champ à la sortie du charmant village de Thanvillé.

21Aujourd'hui c'est une belle idée de balade où il fait bon se poser, tout simplement,

pour profiter du paysage et savourer l'instant présent.

14Il est difficile d'imaginer que tout a été créé ex nihilo tant le rendu paraît naturel.

31Le jardin pentu de 1,5 hectares 

33est parcouru par un ruisseau qui serpente entre des pierres. 

4Plusieurs retenues d'eau ponctuent le jardin

et accueillent des nénuphars.

7

32Des graminées bordent les rives des plans d'eau,

5

18des hostas apprécient l'ombre et l'humidité des lieux.

16De belles allées engazonnées ondulent entre les massifs.

9Les scènes sont naturelles et champêtres.

2Aujourd'hui 500 variétés de fleurs et d'arbustes habillent la colline

23avec des palettes de couleurs époustouflantes.

25Ici au premier plan des géraniums vivaces bleus

devant des echinaceas oranges, jaunes et blanches.

11Des verveines de Buenos-Aires se dressent

derrière une bordure de plantes tapissantes. 

8Le bleu acier des echinops ou chardons bleus tranche sur le rose des echinacéas.

1Des sauges, des verveines de Buenos-Aires, des échinacéas et des lys.

26Des arbustes au feuillage pourpre (cotinus...)

attirent le regard et contrastent avec les feuillages verts.

347A l'entrée du jardin, à côté de la maisonnette récupérée d'une expo d'étudiants en architecture, 

s'étale un tapis de roses et d'achillées roses et oranges. 

30

2815 juillet 2017, des rosiers arbustifs étaient encore en fleurs.

35

15  20

En arrière plan sur la colline, la forêt sert d'écrin à ce tableau champêtre.

19A admirer la pleine forme des massifs et la vigueur des vivaces,

on se rend compte que l'Alsace ne souffre pas de la sécheresse.

26 J'aime bien ces héléniums oranges lumineux.

3C'est l'harmonie des couleurs qui m'a le plus impressionné dans ce jardin.

Regardez sur cette photo la douceur des couleurs.

0 Samedi 15 juillet 2017, la météo était très agréable avec ses 22°c.

Nous avons passé un moment très agréable dans ce jardin

et avons eu le plaisir de discuter de cette réalisation avec des personnes très sympathiques :

le maire de Thanvillé et une charmante dame qui accueille les visiteurs.

36Avec le temps, ce jardin va gagner en maturité.

C'est sûr, quand on reviendra faire une virée en Alsace, 

on ne manquera pas de passer à Thanvillé voir l'évolution de ce jardin.

Posté par sylvie jardine à 19:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :