sous ma gloriette

12 novembre 2019

Les jardins de Maizicourt (2° partie)

banc sous les arbresNous avons fait une belle pause au fond du jardin et on n'a pas vu le temps passer.

C'est le moment de reprendre la visite.

Allez zou, on se dégourdit un peu les jambes et on va découvrir l'aile gauche de la propriété.

apollonOn admire le bel Apollon sans s'attarder car celui-ci nous invite gentiment à continuer notre chemin.

statue du fondEt notre chemin va prendre des allures différentes toutes très agréables.

Ici on se promène à l'ombre de grands arbres entre d'impressionnantes étendues de lierre.

allée forêtPar là, on s'aventure sur une allée engazonnée tracée par des buis moutonnants.

La douceur de ces formes rondes et ondulantes contraste avec l'énergie dégagée par 

tous les arbres retenus de chaque côté de l'allée.

allée de buis1Par contre ici fini les rondeurs, c'est  rectiligne, la taille est tracée au cordeau.

allée verger

allée de buis2Allure champêtre dans cette allée avec les héléniums qui font écho à la bordure tressée.

bordure tresséePlantées en masse, ces fleurs illuminent les massifs d'une floraison flamboyante.

echinacéesjpgL'allée pavée sous la tonnelle est le "coin d'Eugénie".

le coin d'EugénieIl y a aussi ces mixed-borders, ces parterres généreux inspirés des jardins anglais. 

allée fleuriesEt qu'avons-nous vu dans ces jardins?

Derrière un portail en bois, on a vu des moutons et des poneys.

barrière

mouton poney

On a vu aussi un tableau aux formes géométriques.

Au premier plan, quatre massifs carrés avec au centre un arbuste sur tige taillé en demi-cercle.

Au fond, une toiture en trapèze encadrée par de grands cônes.

Une haie taillée au cordeau ferme ce petit jardin.

Seuls les 2 hydrangéas ont une allure un peu désarticulée.

préauOn a vu de beaux érables bouleaux au tronc blanc, [merci Philippe pour la correction]

bouleauxle "verger de Lucie".

vergerOn a traversé un jardin de topiaires.

Vous constaterez que le soleil brille et que rien n'annonce un changement de temps.

J de topiairesPourtant à peine arrivés près du pigeonnier,

on s'est fait surprendre par une pluie abondante et soudaine qui heureusement n'a pas duré longtemps.

On s'est réfugiés le temps de l'averse dans le pigeonnier

et on a pu admirer les graminées et les héléniums

qui ondulaient entre les topiaires très structurées.

pigeonnier5

pigeonnier  pigeonnier1

pigeonnier2Il faudra revenir au printemps pour admirer les iris lorsqu'ils animent les massifs gravillonés.

pigeonnier12 iris

Une petite terrasse permet de se reposer.

pigeonnier6Une rigole plantée d'ophiopogons verts et noirs marque le centre de ce petit jardin.

pediluve

pediluve1Le soleil est revenu et éclaire le bassin du cloître.

cloîtreC'est un jardin sur galets où poussent des érigérons, des stipas, ces cheveux d'ange

qui apportent beaucoup de légéreté au décor.

cloître1Regardez les fenêtres taillées dans la haie qui évoquent la galerie du cloître.

J du cloîtreOn peut s'arrêter sur la terrasse ombragée.

terrasseEn nous rapprochant du château, il faut admirer le sous-bois.

Imaginez au printemps des millers de bulbes qui annoncent les beaux jours !

vue sur sous-bois vue sur sous bois1

Admirez ce camaïeu de verts, la vue est apaisante !

vue sur sous bois2En septembre, les hydrangéas dévoilent toute leur beauté et sont irremplacables pour animer les massifs.

vue sur sous bois3Qu'il fait bon se promener dans les jardins de Maizicourt!

L'endroit dégage beaucoup de sérénité, de quiétude

et on se sent tout petit face à cette nature exubérante.

Nous avons passé plus de 2 heures 30 à nous promener tranquillement dans ces jardins 

et nous en sommes ressortis tout revigorés.

Pour revoir la 1° partie de la visite, c'est ici.

vue sur sous boisNous resterons dans les Hauts de France pour la prochaine balade.

Nous irons découvrir un autre beau jardin, celui du Mont des Récollets à CASSEL [59 670] 

Alors à bientôt.

Posté par sylvie jardine à 16:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


06 octobre 2019

Les jardins de Maizicourt [80370] 1ère partie

entréeC'est dans les Hauts de France que nous allons nous balader aujourd'hui.

Nous avons passé une belle semaine du 7 au 14 septembre dernier dans le Noooord.

J'aime bien cette région au charme discret, accueillante et apaisante .

Nous avons re-visité entre autres le musée du Louvre à Lens

et vu les phoques qui se prélassaient au soleil sur la baie d'Authie.

Mais le but principal de notre périple était la visite de jardins car la région regorge de beaux jardins.

On n'est pas partis à l'aveuglette .

Non non, Roland a le sens de l'organisation pour optimiser le teaming et les kilomètres.

Il faut dire que le jeune retraité a désormais le temps

et surtout la motivation pour concocter une semaine de circuits avec 15 jardins remarquables !

Assez causé, allons découvrir les jardins du château de Maizicourt près d'Abbeville dans la Somme.

extLe château de Maizicourt est situé au coeur du village lui-même très joliment fleuri.

Des plates-bandes s'étalent le long des murs extérieurs du château 

et tout le long de la route qui traverse le village.

ext1Des rosiers et des sédums sont en harmonie avec les briques du mur d'enceinte.

ext2

entrée mur extEn longeant la propriété, nous apercevons à travers la grille

une longue allée engazonnée qui mène au château.

ext3L'entrée sur le côté de la propriété est accueillante avec son inspiration japonaise.

L'allée gravillonnée est plantée de bambous, de cerisiers pleureurs et de conifères.

entrée allée

entrée orangerie1La grange du XVIIIè siècle a été agrandie et transformée en orangerie

qui sert de salle d'accueil des visiteurs.

entrée orangerieDevant le château, les allées sont bordées de topiaires et de haies d'ifs.

allée topiairesVenant de la Lorraine où la chaleur et la sécheresse ont eu raison cet été des pelouses et des herbages,

nous avons découvert dans le Nord une nature verdoyante. 

Pas de secret, si c'est vert c'est qu'il pleut ! 

On a gardé toute la semaine le parapluie à portée de main 

et si on a essuyé quelques averses, on a  profité globalement de belles éclaircies.

Si si regardez, le soleil nous a accompagnés au début de la visite des jardins de Maizicourt.

vue ext1La cour d'honneur de forme violonée est fermée

par un muret surmonté d'une grille bleue.

entrée grilles bleuesEn ce mois de septembre, ce sont les anémones du Japon et les hydrangéas qui animent les massifs.

entrée grilles bleues1A l'avant-droit du château protégé par des murs,

nous découvrons un potager divisé, comme au Moyen-Age,

en quatre carrés délimités par des buis.

potagerQuelle exubérance ces haies d'hortensias, ces rosiers qui partent à l'assaut des murs et des tonnelles

et les anémones du Japon.

potager1Il y a beaucoup de framboisiers dans ce potager et je n'ai pas résisté à la tentation

de grapiller quelques fruits en passant, mine de rien, oh c'était trop tentant !

Je suis sûre que vous en auriez fait autant!

Il y a bien sûr des légumes, des fruits et aussi des plantes.

Les plantes ont plusieurs utilités, décorative pour la confection des bouquets,

 utilitaire -comme la citronnelle- pour la lutte contre les insectes 

et mellifère pour accueillir les abeilles mais aussi les papillons et les oiseaux.

potager3 potager4

potager5

abeille soleil

potager soleilUne gloriette marque le centre du potager

potager gloriette1Pratique les arbres en espaliers, pas besoin d'échelle pour cueillir les pommes.

potager arbres en espaliersDes hortensias roses encadrent l'accès du potager. 

potager vers sortieRegardez le contraste entre l'immobilité, l'austérité des topiaires

topaires entréeet l'ondulation, la légéreté des massifs.

potager sortie00

topiaires4Chaque saison est intéressante et la fin d'été est remarquable

avec les inflorescences en boule des hydrangéas Annabelle.

potager sortie0000 potager sortie0 

potager sortie1 potager sortie2

Les topiaires forment ici une armée en marche au pas cadencé

topiairestandis que ceux-là sont au repos

topiaires1 topiaires2

et que ces quatre "spirales" assurent la protection du bel apollon.

statue

Un petit air d'Italie flotte sur cette terrasse avec ses potées

topiaires3et sa fontaine. 

terrasse italienneLa jolie maison faisait partie au XIXème siècle d'un corps de ferme qui comprenait

une écurie, une buanderie et un four à pain.

le puit maisonnette

maisonnette1Pas de travail au jardin sans bottes, celles-ci attendent sagement la jardinière.

maisonnette2Passons à l'arrière du château.

Le château de Maizicourt a été construit dans la première moitié du XIXème siècle.

Le XXe siècle a connu la guerre, le démembrement et la ruine

et le château a été complétement abandonné

jusqu'à sa réhabilitation entreprise en 1989 par Catherine GUENEVOUX et son époux.

chateau arrière

chateau arrière1Un "tapis vert " ouvre une perspective sur la partie boisée du domaine

avec au premier plan des topaires disposées en "u renversé"

pour guider le regard sur l'ouverture du fond.

chateau arrière2Deux lions camouflés dans les hydrangéas contrôlent l'accès au parc arboré.

chateau derrière2 chateau derrière5

chateau derrière4

chateau derrière6C'est au printemps qu'il faut venir admirer les sous-bois

car des milliers de bulbes fêtent l'arrivée de la belle saison.

En septembre, les cyclamens violets fleurissent discrètement les pieds des arbres.

chateau arrière4Plus on avance dans le jardin et plus le pas ralentit.

Le calme, la beauté des paysages nous apaisent et 

nous nous sentons tout petits en admirant la nature.

chateau arrière5Le tapis de lierre est un hôte très accueillant pour les insectes.

chateau derrière9L'allée latérale droite est bordée de graminées et de conifères.  

chateaue derrière allées1

chateau derrière7Regardez la beauté des écorces blanches des bouleaux.

Pour enlever les mousses, les écorces sont lavées avec une éponge et de l'eau savonnée.

Au fond, on devine une perspective sur des topiaires.

chateau derrière 8

chateau derrière8Le jardin de Maizicourt est un belle idée de balade pour les grands et les petits.

Une cabane en bois et un tipi de saules tressés font le bonheur des enfants.

cabane en bois cabane en osier

Au cours de la visite, on rencontre des poulettes,

des oies, des dindons qui circulent en toute liberté dans le parc.

Des ânes se promènent dans leur enclos.

poules

 oies ânes

 Le jardin se termine -comme les jardins anglais-

avec une vue dégagée sur la campagne.

fond du jardin

fond de jardin1Nous sommes arrivés au fond du jardin et un banc nous attend

sous des feuillages divers et de toute beauté.

Je vous propose de faire une pause pour écouter les oiseaux,

et profiter de l'instant présent, trannnquiiilleeemeeeent.

banc sous les arbresOn se donne rendez-vous dans un prochain billet pour continuer la visite

qui ne manque pas d'attraits !

Prenez soin de vous et à bientôt.

Posté par sylvie jardine à 20:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

02 septembre 2019

blog "sous ma gloriette" sélectionné "meilleur blog jardin"

 

Meilleurs-blogs-Amour-jardin-1   canalblog

Quelle surprise d'apprendre que mon blog " sous ma gloriette "

fait partie de la sélection de MAISONAE pour entrer

dans leur Palmares 2019 des 7 « Meilleurs blogs jardin » !

"" L'amour pour le jardin est une ode à la poésie et à la douceur,

et les 7 blogs sélectionnés nous le rappellent quotidiennement au travers de la passion

dont ils font preuve lorsqu'ils parlent de leurs jardins.

Une invitation à la rêverie ! ""  Maisonae

Cette distinction me fait vraiment plaisir

et m'encourage à continuer à partager mes visites de jardins sur mon blog.

 N’hésitez pas à aller visiter les 7 lauréats pour découvrir de nouveaux blogs. (Clic ici)

Je remercie Sophie et toute l'équipe de Maisonae pour avoir sélectionné mon blog

et un grand bravo aux 6 autres sélectionnés.

Posté par sylvie jardine à 20:34 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 septembre 2019

Jardin des Panrées (88 310) CORNIMONT Vosges

1Aujourd'hui je vous propose une balade dans le Grand Est,

au coeur du massif naturel régional des ballons des Hautes Vosges. 

C'est à CORNIMONT, à proximité des pistes de ski de La Bresse et à 20 kms de Gerardmer

que nous allons découvrir un jardin remarquable, le jardin des Panrées.

P1130242On accède au jardin en empruntant une toute petite route qui grimpe

sur les hauteurs du village.

J'aime beaucoup les jardins qui sont intégrés dans la nature

et celui-ci se développe en toute harmonie dans le paysage vosgien.

cheminC'est Opium, un jeune toutou tout fou de 9 mois, tout mouillé et plein de fougue

qui nous a fait la fête à notre arrivée sur le parking

en essayant de rentrer dans la voiture et en s'ébrouant !

Vous avez vu le film "Beethoven" ? Et bien c'était le même chien !

Vous imaginez le gabarit, un nounours, bien mignon mais remuant et imposant !

On a du faire attention en mettant nos chaussures de marche 

car le jeu du toutou est de ramener les chaussures dans le jardin.

Les voisins savent où récupérer leurs grolles quand elles ont disparu ! 

Une fois chaussés, on était d'attaque pour commencer la visite.

Venez, on laisse Opium à l'entrée et on commence la visite.

1L'entrée donne le ton.

Outre les milliers d'espèces végétales qui le composent,

le jardin des Panrées recèle des vieux outils, des objets insolites, des oeuvres d'art

disséminés un peu partout dans les allées avec originalité et bon goût.

En plus de ses talents de jardinier, Jean-Louis est artiste.

Il décore le jardin en redonnant vie aux vieux objets apportés par les amis

et en travaillant le bois à merveille.

Regardez le joli bassin en bois qui sert de petite réserve d'eau. 

Plutôt qu’en pierre, la sculpture a été réalisée à partir d’un tronc d’arbre. 

entréeUne déco pas chère et très sympa avec des bouchons en liège :

C'est encore Jean-Louis le jardinier qui a créé le "bouchon art",

l'art de travailler le bouchon.

1aBien sûr,  pas de précipitation sur la matière première,

 on consomme avec modération !

1bQuel plaisir de se promener dans ces allées étroites qui serpentent dans une végétation variée et luxuriante.

1dEt pour ne pas perdre le fil du parcours,

1hhjpgles chemins sont jalonnés de jolies lettres de l'alphabet sculptées dans du mélèze.

lettres2

lettre1

lettre

rosesAu fil de la promenade, on découvre un héron qui se désaltère

dans un bassin couvert de petites lentilles d'eau.

1eL'eau présente dans le jardin apporte de la sérénité

et une impression de fraîcheur.

1ffAu-delà de cet aspect, la présence de l'eau a un intérêt pour le maintien de la biodiversité.

2bIl suffit de passer le petit pont de bois...

2ffAdmirez les couleurs de ce tableau :

le rose des astilbes, le jaune des heuchères, le vert des hostas, le gris...

sur le camieu de verts en fond de décor, c'est beau !

2

1vvIl ne faut pas presser le pas mais il faut prendre le temps de regarder tous les coins et recoins

car il y a beaucoup de choses intéressantes quelquefois dissimulées derrière des feuillages.

Regardez ce petit espace dédié aux succulentes,

J succulentesOn a pris le temps de nous balader dans ces petites allées

mais je suis sûre de ne pas avoir tout vu !

C'est sûr, il faudra retourner au jardin des Panrées,

 peut-être à une autre saison pour découvrir d'autres floraisons et d'autres couleurs.

1fDans cette ambiance ombragée, les hostas se plaisent et s'épanouissent généreusement.

1hApparement il n'y a pas d'attaque de limace !

1iOn arrive à un coin très sympa que j'aime beaucoup :

1jil y a des têtes de bêche en forme de visage toutes souriantes

1kcar c'est impossible de "tirer la schness" quand on est dans un jardin.

(c'est du parler lorrain, mdr !)

2lRegardez ces belles achillées.

1lEt là j'adore le mariage très réussi des achillées avec les hydrangéas et les astilbes.

Tous dans le même ton mais aux formes variées.

1l1Le jardin a une allure très naturelle avec des plantes "sans chichi".

La molène ou verbascum est une plante rustique qui se dresse sur une tige solide.

Ce massif au ton gris et blanc est lumineux. 

1o

2hAvec son côté sauvage sans prétention, on l'aime, un peu beaucoup, à la folie,

la marguerite est indémodable.

1pLe jardin accueille plus de 2 000 espèces de plantes vivaces dont certaines viennent de pays lointains

mais qui ont toutes une caractèristique commune :

1nsupporter les températures de -15°C des hivers vosgiens

et s'adapter à la terre acide de la région.

1ss

1mmDans le jardin il y a des collections de rhododendrons, d'azalées, de géraniums vivaces, d'iris, d' heuchères..

En juillet fleurissent les Inula helenium, ces fleurs au coeur proéminent.

1s

1t

2eLes monardes, ces belles ébouriffées aiment les sols frais et elles sont à l'aise dans le jardin.

Leurs fleurs et leurs feuilles sont comestibles et sont très mellifères.

1uEn juillet, vous avez les monardes qui sont des plantes extraordinaires.

Avec leurs feuilles, vous faites de la tisane ; elles soulagent les douleurs articulaires.

Avec les fleurs, vous pouvez faire de la gelée qui sent un peu comme la bergamote.

C’est notre produit phare"  Yvon Marchal, un des créateur du jardin des Panrées

1vLes variétés d'hostas sont nombreuses et leur feuillage est intéressant.

2wIci le paillis, en plus du côté esthétique, doit certainement être une barrière anti-limace.

canard

1zVoici comment un pin arrivé à la fin de sa vie a pu renaître en une belle sculpture. 

" " Un arbre est mort, ça a cassé la structure du lieu et on a du mal à le réintroduire.

À partir de son tronc, une sculpture a été faite : En équilibre pour la nature. 

Ce sont 7 petits personnages qui maintiennent à bout de bras la planète.

Tous les jours, chaque jour, on doit faire quelque chose pour sauver la planète ! " "

Yvon Marchal

"https://magazine.hortus-focus.fr/blog/2019/06/24/le-jardin-des-panrees-un-jardin-dart-et-de-sagesse"

  " ici  "

1qCette sculpture représente bien l'esprit du jardin :

" " C’est tout un symbole, ce jardin.

Il a été mis en place voilà environ 18 ans. J’ai acheté la maison avec des terrains.

Et puis avec les copines, les copains, on a fait des petits jardins.

Chacun avait sa parcelle, l’aménageait et mettait les plantes qu’il souhaitait.

Au bout de quelques années, certaines ont repris leur vie naturelle et d’autres sont restées." "

Yvon Marchal

1rEn 2011, une association a été créée et depuis,

  en plus du public, le jardin accueille de nombreux stagiaires et des jeunes en service civique.

L'association travaille aussi avec des écoles primaires et des collèges sur des poèmes

qui sont affichés à certaines périodes dans le jardin.

statue statue1

Depuis 2014, l'art s'invite au jardin et le mariage des oeuvres et du végétal est heureux et joyeux.

 1w 2a 2r 2p1m coq6

1y

1x C'est  joli et délicat, vous ne trouvez pas ?

miroir  héron

Le jardin s'étale sur plus d'un 1,5 ha et un projet d'agrandissement est en cours

avec l'aménagement d'un labyrinthe (d’environ 1 hectare) pour les enfants et les adultes.

 2500 plantes vivaces et des graminées géantes sont en cours de plantation 

de telle façon que les visiteurs aient l’impression d’entrer dans une grotte végétale.

Il y aura aussi des arbres et arbustes fruitiers régionaux,

sans oublier les myrtilles (les brimbelles, comme on dit dans les Vosges du côté lorrain) ...

tableauDans le jardin aucun insecticide, aucun désherbant n'est utilisé.

2dLe jardin s'intègre parfaitement dans le plan d'urbanisation de la ville de Cornimont

qui bannit tout pesticide et développe la biodiversité et l'ouverture raisonnée des paysages.

2j

2fSamedi 13 juillet 2019, 10 heures, il fait 16 °C et l'herbe est encore mouillée.

après une nuit d'orage.

2m 2o

1g

2gDes bancs et des chaises dissimulés permettent de faire une pause pour admirer l'endroit, 

2nse reposer,

banc1refaire l'avenir, 

2eeet surtout profiter de l'instant présent ! 

2kLes gens du village appelle ce jardin le jardin cool ou le jardin zen.

2v

BANCC'est aussi un jardin qui plaît aux enfants avec tous les objets de déco disséminés tout partout.

2y

2z

2zz

2zzzIl y a de nombreux outils anciens légués par la doyenne de Cornimont décédée en 2017 à l'âge de 104 ans.

Des abris en bois ont été créés tout au long du parcours

comme l'atelier du menuisier, du fromager, du sabotier...

cabane cabane2

Sur le prospectus du jardin des Panrées, il est écrit :

" Poétique à souhait, il vous laisse pantois avec l'envie d'y retourner,

car à coup sûr, tout n'a pas pu être vu en une seule fois

sur ces petits chemins simples et multiples comme l'alphabet."

La publicité n'est pas mensongère, ce jardin m'a donné envie d'y retourner

mais " Attention, beauté mystérieuse et secrète qui se dévoile à qui sait la voir".

 Pour en savoir plus, c'est ICI

A bientôt pour une nouvelle balade dans un beau jardin

Posté par sylvie jardine à 12:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

31 juillet 2019

Les jardins de Palheiro (Madère)

agapanthesC'est sur les hauteurs de Funchal que nous allons découvrir les jardins de Palheiro.

Les jardins perchés à 500 mètres d'altitude sont variés avec des ambiances thématiques

passant du jardin anglais à la jungle tropicale et luxuriante.

C'est par la partie la plus sauvage du jardin que nous commençons la visite.

Le site offre un splendide panorama sur la baie de Funchal et l'océan Atlantique.

Des acanthes courent sur la colline. 

ancathesUn chemin en pente bordé de fougères arbustives

J sauvage

ancathes1 fougères

 nous mène à un ravin sauvage et tropical appelé l'Inferno (l'enfer).

fougères1Plus bas nous découvrons un endroit apaisé et dégagé, planté d'arbres.

arbresUn tapis de fleurs éclaire le chemin.

Ces fleurs me font penser à des hostas mais je n'en suis pas sûre

quand je regarde les feuilles.

hostas ou pasEn 1885, la famille Blandy, une dynastie de riches marchands britaniques,

acquiert la quinta de Palheiro.

Il y a de nombreuses quintas à Madère.

La quinta est à l'origine une grande propriété agricole sur laquelle est édifiée 

une demeure de maître entourée de jardins luxuriants.

J de PalheiroMme Mildred Blandy était originaire d'Afrique du Sud.

Passionnée de jardinage, elle a ramené de son pays natal une multitude de plantes

qui se sont bien adaptées à Madère car les climats sont identiques.

maison1 maison

Les jardins de Palheiro s'articulent à partir de la maison.

Nous nous éloignons de la demeure coloniale par une grande allée bordée de parterres de style anglais. 

maison2Les parterres explosent de couleurs variées.

J anglais4

J anglais2J'aime bien ces fleurs qui ressemblent à des croscomias ou montbretias.

fleurs roses banc

Les allées de basalte qui lient les différentes parties des jardins sont typiquement madériennes.

J anglais alléeJe suis frustrée de ne pas connaître le nom de toutes ces fleurs.

Il y a quelquefois des étiquettes, des plans, l'application "Pl@ntNet"...

mais on n'a pas le temps, quand on découvre un jardin,

d'être à quatre pattes pour essayer de tout répertorier.

L'important, c'est de s'imprégner de l'ambiance générale du jardin

et pour cela il faut de la hauteur et de la lenteur...

N'empêche que j'aimerais bien citer le nom de toutes les plantes !

 J anglais1 mimosa et gaillarde mimosa et dahlia J anglaisfleurs4 fleurs6

Voici une  ravissante plante rouge, blanche ou jaune :

Ismelia carinata ou tout simplement chrysanthème tricolore.

ismelia carinata

ismelia carinata1  ismelia carinata2

La diversité des plantes est un paradis pour les insectes, 

fleurs3 il y a beaucoup de papillons "monarque" dans les parterres.

papillonVoici le jardin creux délimité par une bordure de buis typiquement anglaise.

A l'origine, l'endroit était un terrain de croquet. 

J creuxUn bassin couvert de nénuphars marque le centre du jardin

et quatre cyprès donnent de la verticalité à l'endroit.

Si chacun est libre de voir... ce qu'il veut dans la forme des topiaires,

ces petits arbustes taillés ne sont pas du buis mais du muehlenbeckia.

J creux1Le muehlenbeckia est un arbre plus souple que le buis.

La structure du jardin creux n'a pas été modifiée depuis sa création datant du début du XXème siècle.

J de buis3

J de buis1 J de buis2J de buis5 J de buis4 

Sur les talus ensoleillés prospèrent des aeoniums noirs et verts, 

J de buis6

aeoniumdes joubarbes (sempervivum)

J de buis7Nous continuons la balade en passant sous des tonnelles de roses.

tonnelle

escaliersVoici le jardin de roses planté en 2007.

La collection comprend d'anciennes roses qui ont poussé dans d'autres endroits

du jardin et de nouvelles espèces venues du Royaune Uni.

rose rose1

Tous les jardins de Palheiro ont une sensibilité féminine due à l'implication de Mildred Blandy

dans l'aménagement des parterres et la composition des massifs. 

roseraie

rosiersIci pas de doute, les topiaires représentent des oiseaux.

topiairesRegardez bien, ce sont des paons 

topiaires2couvant leurs oeufs en boules de joubarbe (sempervivum)

Vous voyez les oeufs ? 

topiaire en paonMaintenant admirons le "Jardim da senhora", le jardin de la dame.

Les bordures pourpres apportent du caractère au jardin.

bordure bordeau bordures rouges

bordures4 bordures5  

Plus de 3 000 espèces de plantes originaires d'Afrique du Sud, de Chine et d'Australie

composent des paysages d'une belle harmonie.

Le climat tempéré et subtropical et le sol de Madère volcanique riche et acide

qu'il n'est pas nécessaire de fertiliser

sont des atouts pour le développement des plantes.

fleurs  fleurs1

fleurs2Il y a plusieurs bassins dans les jardins et une petite rivière sinueuse traverse la propriété. 

ru

nenupharVoici des plantes en fleurs représentatives de Madère au moment de notre visite le 9 juin 2019 :

le strelitzia ou oiseau de paradis

strelitzia le callistemon ou  rince-bouteille

callistemon1 callistemonles amaryllis

amaryllisles camelias

Il faudrait revenir de novembre à avril pour admirer leur floraison

qui fait la renommée du jardin.

camélia et agapanthes camélial'erythrina ou arbre corail

erythrina

erythrina1l'aristolochia

aristolochia

aristolochia1le brunfelsia appelé également  :

"Hier, aujourd'hui, demain" en référence au changement 

de couleur de la plante au fil des jours.

brunfelsiale leucospermum appelé aussi pelote d'épingles

leucospermum2

leucospermum

leucospermum1jpgEt bien sûr les agapanthes plantées sur toute l'île,

même dans les endroits les plus improbables.

agapanthes2Le domaine de Palheiro ne vole pas sa réputation du plus beau jardin de Madère.

La balade dans cette quinta est un véritable enchantement !

agapanthes3A bientôt pour une nouvelle balade

dans un autre jardin enchanteur ! 

Posté par sylvie jardine à 18:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


21 juin 2019

Madère, le jardin de l'Atlantique

madèreIl y a des destinations qui font rêver parce qu'elles évoquent des petits paradis terrestres,

des endroits vivants, colorés où la nature est magnifiée.

Moi qui aime les fleurs, je rêve des jardins anglais qui sont inégalables à mes yeux.

Ceux que j'ai visités dans le Kent et et le Sussex m'ont enchantée.

Bien sûr, il n'y a pas que les jardins anglais,

il y a d'autres lieux magiques comme Madère, le jardin de l'Atlantique.

Pour fêter mes [3x2] X [(2+3) x 2], Roland m'a emmenée découvrir cette île aux fleurs.

La publicité n'est pas mensongère, l'île est un jardin fleuri

même dans les endroits les plus improbables.

En survolant la côte avant l'atterrissage à l'aéroport  rebaptisé "aéroport Cristiano Ronaldo", 

(moi qui n'y connaît rien au foot, j'ai appris que le fameux Ronaldo était madérien),

on aperçoit Funchal, la capitale de l'île, étagée en amphithéâtre du bord de l'océan

jusqu'en haut des collines boisées.

04On découvre également des cultures en espaliers bien exposées au soleil.

06Bien évidemment à Madère, il y a toutes sortes de palmiers et des dragonniers

qui évoquent, pour la lorraine que je suis, les vacances et le soleil.

PALMIERSIl y a deux fleurs emblématiques de l'île, l'agapanthe et le strelitzia.

0L'agapanthe est devenue la fleur la plus répandue dans l'île.

agapanthesOn la trouve dans les parcs, les jardins, dans les prés où elles poussent spontanément.

02  03

Mais on la découvre aussi le long de toutes les routes et des chemins

où elle a d'abord été plantée pour lutter contre l'érosion et ensuite 

pour embellir les voies de communication.

Attention, il paraît que l'amende est salée ( 50 €) si on se risque à cueillir une fleur!

Ensuite, il y a le strelitzia ou oiseau de paradis également abondant sur l'île.

01Cette plante pousse dans tous les jardins comme ici dans le petit village de Santana,

oiseau du paradis très célèbre pour ses curieuses maisons aux toits de chaume.

maisonnetteCe qui m'a surpris à Madère, c'est cet arbre aux fleurs bleu violet,

le jacaranda mimosifolia ou flamboyant bleu.

jacaranda4

jacarandaLa floraison est abondante et l'arbre est reconnaissable avec sa couleur électrique

mais aussi à son odeur désagréable lorsque les fleurs tombent.

jacaranda3Ceci explique le lavage fréquent des rues bordées de flamboyants bleus

dans la ville de Funchal.

Pour rappeler les couleurs du drapeau madérien, bleue et jaune,

 les jacarandas sont accompagnés à Funchal par des arbres aux fleurs jaunes,

des Tipuana tipu, Ogueil de Bolivie

orgueil de BolivieIl y a  un autre arbre très joli qu'on retrouve partout :

le tulipier du Gabon, Spathodea campanulata.

tulipier d'AfriqueL'arbre est très populaire à Madère à cause de son abondante floraison durant toute l'année.

Ses fleurs, rouge orangé, sont en forme de cloche.

Lorsque les fleurs sont écloses, elles emmagasinent l'eau de pluie et de la rosée.

Elles sont très attrayantes pour les oiseaux.

tulipier d'Afrique1Une autre vedette qui fleurit  murets, tonnelles et balcons : le bougainvillée.

bougainvillésL'arbuste peut atteindre 10 mètres de hauteur avec les supports nécessaires.

La floraison est généralement rose,

bougainvilles1mais elle peut être rouge, orange, blanche ou pourpre.

bougainvillés2Ce qui m'a épatée, ce sont les hortensias tout petits et tout fleuris !

Dans de nombreux parterres en ville, une petite tige d'hortensia est plantée

qui porte rapidement de très grosses fleurs.

hortensiaJ'imagine que la plante se développe rapidement en un bel arbuste.

hortensias1A l'ouest de l'île, nous avons pu admirer les piscines naturelles de lave

07et des aeoniums, ces plantes succulentes endémiques de Madère 

qui poussent sur les murs rocheux du littoral, dans les forêts laurisylve

et près des levadas.

aeonium glandulosumLes levadas de Madère sont quasiment uniques au monde.

(on en trouve également aux Canaries, à la Palma)

C'est un système ingénieux et historique de canalisations d'eau.

"A Madère, les terres proprices à la culture de la canne à sucre se situent 

au sud-est, mais l'eau y fait défaut.

Par contre, au nord-ouest, l'eau coule en abondance grâce aux sources, aux torrents

et aux cascades qui descendent des montagnes.

L'Homme s'est armé de courage et d'obstination pour conduire (levar) l'eau

 vers les terres choisies et appropriées."

Aujourd'hui près de 2 150 kms de levadas irriguent les terres .

levadaIl y a une quarantaine d'années, il fut décidé d'organiser

des promenades d'agrèment le long des lévadas,

balisées et répertoriées selon leurs difficultés.

Nous avons fait la levada da Serra do Faial Camacha-Monte.

C'était une promenade tranquille adaptée au groupe dont nous faisions partie.

capucine levadaEn effet, nous  étions en circuit organisé et il n'y avait que des ..."tamalous".

(sauf un couple de quadra)

Partir en juin concerne en effet les " sans enfant", jeunes ou vieux !

Comme je l'ai précisé, j'ai ...60 ans cette année.

Alors voilà ce que c'est quand on passe le cap des 6 x 10 !

On intègre -qu'on le veuille ou non- le club des "tamalous", "jaibobola" (hahaha!!)

Lors de cette balade tranquille, nous avons pu admirer le long des chemins des capucines,

des montbretias,

montbretiades fruits de la passion,

fruit de la passion banane  fruit de la passion banane1

des solanums, des andryalas

solanum  andryala1

et la vipérine, Echium candicas, l'endémique la plus spectaculaire de Madère.

Ses longues feuilles ont de profondes nervures, ce qui leur permet de recueillir

l'eau goutte à goutte, aspect partagé avec de nombreuses espèces des forêts

de laurisylve.

viperine Ses fleurs minuscules bleu-violet 

poussent autour d'un cône central long qui peut atteindre le demi mètre!

viperine1Dans le jardin de notre hôtel, il y avait des oliviers dont les pieds étaient

entourés de géraniums lierre.

En Lorraine, on n'a pas d'olivier. Si les géraniums fleurissent les balcons,

j'ai rarement vu des géraniums au pied des arbres comme ici.

geranium1Il y a une grande diversité de fleurs comme des clivias, callistemons,   

 clivia  callistemon1

 leucospermums ou pelotes d'épingles

leucospermum cordifolium pincushiom  leucospermum cordifolium

 mimosas des fleuristes et proteas.

mimosas des fleuristes  protea

On retrouve toutes ces fleurs dans les jardins et les parcs.

Il y aussi des compositions avec des géraniums

comme ici dans un petit village au centre de l'île

où on a goûté la poncha, un cocktail à base d'aguardente, de sucre et de jus de citron. 

L'aguardente est une sorte de rhum blanc obtenu après macération de la canne à sucre.

maison fleurie

maison fleurie1Madère est une île très colorée, c'est un plaisir d'aller au marché :

les fruits exotiques, bananes, mangues, avocats, oranges, citrons, fruits de la passion...

tous originaires de l'île sont soigneusement rangés pour attirer les chalands.

marché funcal1

marche funchal2  marché Funchal

Mais à Madère, rien n'est plat ni tout à fait droit.

Cultiver une terre aussi pentue relève de la prouesse,

alors il ne faut abuser de la poncha ou de la nikita !

safari centreEt regarder en bas donne le vertige !

culturesAu fait savez vous d'où vient le nom de Funchal ?

Fluncho en portugais signifie le fenouil.

Lorsque les portugais découvrent l'île de Madère au XVème siècle,

du fenouil sauvage poussait en abondance à l'emplacement de la ville actuelle.

D'où le nom de Finchal.

fenouilOn a visité plusieurs jardins à Madère.

Dans le prochain billet, on ira visiter le jardin de Palheiro.

1A bientôt

Posté par sylvie jardine à 19:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2019

Mon jardin au printemps

a b

La météo est surprenante depuis février et les températures font le yoyo.

A Metz, le mercure est monté jusqu'à 18°C fin février 

et mars a enregistré des trombes d'eau et des grands coups de vent.

Le vent glacial "Moscou-Paris" a traversé la Lorraine mi-avril 

suivi aussitôt d'un week-end de Pâques estival!

Aujourd'hui on ressort les doudounes. Décidément, on ne sait plus à quel saint se vouer.

16Ce week-end se tient à METZ le sommet des ministres de l'Environnement du G7.

Aujourd'hui on ne peut pas vraiment parler de réchauffement,

bien au contraire il fait frisquet et tristounet en Lorraine.

34Nous avons préparé les jardinières d'été

mais nous attendrons les Saints de glace avant de les installer dehors

car nous ne sommes pas à l'abri de petites gelées.

A la ferme de la Voirotte où nous achetons les annuelles,

les gérants mettent en garde les jardiniers impatients

contre les possibles coups de froid début mai, les dipladénias n'apprécieraient pas. 

35Que la nature est belle au printemps avec toutes ses couleurs pétillantes et joyeuses.

21Les crocus, primevères, hellébores, jonquilles ouvrent le bal

suivis par la ribambelle de tulipes.

20On a l'embarras du choix avec les tulipes hâtives, les fleurs doubles ou simples,

les multiples couleurs, les courtes sur pattes ou les tiges hautes.

On se laisse toujours tenter à l'automne en rachetant des bulbes.

12

13Les tulipes à longue tige tiennent plus longtemps que les tulipes hâtives. 

18 14

 Le roman d'Olivier Bleys "Semper Augustus" restitue avec brio la tulipomanie, 

l'atmosphère fiévreuse du commerce des tulipes aux Pays Bas dans les années 1630.

C'est aussi un plaidoyer contre l'injustice sociale et l'asservissement des faibles par les nantis.

Pour revoir le billet sur l'histoire des tulipes, c'est ICI 

1725 19

Certaines tulipes ont été regroupées au pied des arbres pour les localiser.

Quand aux autres, gare au coup de bêche en été qui saucissonne les bulbes.

15Nous avons découvert les tulipes "Sun Lover".

Les fleurs sont imposantes, jaunes et oranges et finissent rouges.

Elles ne ressemblent pas vraiment aux tulipes et elles durent longtemps.

32

29 41 28  27 

Certaines ont été plantées en pleine terre, d'autres en pot,

je vous les recommande car elles sont surprenantes.

39 Mais qu'il est difficile de faire un choix car toutes les tulipes illuminent le jardin.

23

6Avant les tulipes, c'est avec les forsythias, grands et petits, que le jardin se réveille vraiment.

26Pour répondre à une question fréquemment posée, non les bonsaïs ne proviennent pas d'espèces naines.

Ce forsythia est une bouture de l'arbuste de la haie en arrière plan.

En le plantant dans un pot étroit et en taillant chaque année ses racines, on limite sa croissance.

31C'est facile de fleurir le jardin.

Les vivaces en place refleurissent sans problème chaque année, comme les iris,

1les bleuets,

37les ancolies.

4Cette année les lilas portent moins de fleurs, problème de taille ?

2Je me suis amusée à accrocher les petits paniers "de fraises" dans les arbres.

10

36Vivement la fin du mois pour admirer les rosiers sur la gloriette.

38

9Même si avec les années, le jardin rejoue à chaque printemps le même spectacle,

notre enchantement est à chaque fois au rendez-vous.

5

Posté par sylvie jardine à 15:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

01 mai 2019

Jardin de la Bonne Maison" (RHONE, 67 350 LA MULATIERE)

allée italienneOn n'imagine pas découvrir ce petit paradis à deux pas de la colline de Fourvière sur les hauteurs de Lyon.

Dissimulé derrière des murs, il faut passer une porte bleue pour accéder à ce jardin extraodinaire. 

Dès l'entrée sur la terrasse gravillonnée, on quitte la ville et son effervescence

pour pénétrer dans un univers apaisant et verdoyant.

entrée1  entrée2

Les façades de la maison sont couvertes de lierre

et j'imagine qu'il faut intervenir régulièrement pour dégager les fenêtres

de cette couverture envahissante.

entrée3A l'arrière, on arrive sur une terrasse où il doit faire bon se reposer.

terrasse italienneJaunes et rouges, des alstroémères ou lys des Incas,

ces sud américaines qui ressemblent aux hémérocalles, profitent du soleil.

alstoremèresPas besoin de parasol, le catalpa déploit sa ramure et ses larges feuilles lumineuses protègent du soleil.

terrasse italienne1Les fleurs sont jolies en forme de cloches blanc crème colorées de violet et d'orange.

Les abeilles ont l'air d'apprécier ces fleurs.

terrasse italienne2La partie haute du jardin est ensoleillée. 

Le mur est tapissé de rosiers et de clématites, à ses pieds fleurit une panoplie de plantes vivaces

dans un mixed-border à l'anglaise.

terrasse italienne3Le jardin domine Lyon et au-delà des arbres, le regard peut s'évader très loin. 

vue généraleLes impatiens n'apprécient pas le soleil, elles se développent à l'ombre dans de belles poteries.

poteries

poterie  poterie1

Il y a de beaux arbres dans le jardin; les plus vieux sont ce magnifique cèdre

arbreet ce sophora, l'arbre des pagodes.

regardez son tronc tortueux.

arbre des pagodesIl y a aussi une collection d'hostas qui apprécient le clair-obscur au pied des arbres.

hostasTiens tiens  on dirait des fraises des bois.

fraises des boisRegardons de plus près, je ne pense pas qu'elles sont comestibles.

En tout cas, je ne me risquerais pas à en manger.

fraises19 juin 2018, le parterre d'iris est déjà défleuri

allée des iris1

nouveau jardin  nouveau jardin 2Les pelouses ont plusieurs utilités.

Elles mettent tout d'abord en valeur des éléments du jardin,

elles servent aussi à éponger les torrents d'eau lors des orages d'été

et elles font le lien entre les différentes parties du jardin.

allée des irisLes roses les plus précoces sont déjà fanées, mais avec plus de 850 variétés de roses,

le jardin est fleuri jusqu'à l'automne.

nouveau jardin3jpg

nouveau jardin4

nouveau j1Voilà un autre arbre exceptionnel, le Davidia involucrata ou arbre aux mouchoirs.

arbre aux mouchoirs1Début juin, il reste encore quelques fleurs.

arbre aux mouchoirs

arbre aux mouchoirs2Les premiers hydrangéas sont couverts de fleurs et forment une belle haie aux couleurs douces.

bordure d'hydrangéas

hydrangéaOn oublie en descendant dans le jardin qu'on est en pleine ville.

C'est en remontant qu'on aperçoit les barres d'immeubles qui se hissent à l'horizon !

Les voisins ont la chance de pouvoir profiter de ce beau jardin,

d'y venir s'y promener, s'asseoir sur un banc pour se reposer et se délasser.

alléePlus on descend dans le jardin, plus le jardin est luxuriant

et plus on avance dans un joli fouillis organisé.

allée1Ici nous passons sous une arche de roses Evangéline.

rosier

rosier evangélineDe nombreuses clématites partent à l'assaut de pergolas mais aussi d'arbustes.

clematiteCette belle couleur rose est celle du rosier Dinky.

rosier dinky

rosier princesse marieC'est en 1986 qu'Odile Masquelier a retrouvé le jardin de sa petite enfance.

Pendant une dizaine d'années, la construction de murets et d'escaliers, la création de pelouses

pour relier les différents niveaux ont occupé toute l'énergie du couple.

rosier schubertC'est en 1975 lors d'un voyage en Ecosse qu'Odile Masquelier s'est prise de passion pour les roses anciennes.

Elle est retournée chez elle avec plein d'idées pour aménager son jardin.

Des haies ont été plantées pour faire barrage aux vents du Nord et du Sud.

mixed bordersCommença alors la plantation de roses anciennes, l'installation d'arceaux et de portiques.

Un compost fait sur place avec tous les déchets du jardin (sauf tailles de rosiers, clématites et de conifères)

est épandu tout au long de l'année pour nourrir le sol, complété d'engrais organiques.

Aucun traitement phytosanitaire, aucun désherbant chimique ne sont appliqués dans le jardin.

rosiers et autres

fleurs  fleurs1

En remontant vers la maison, Pink spray déborde sur l'allée.

rosier pink spray

rosier pink spray1Des statuettes et des iris des marais occupent un petit bassin.

bassin2

bassinL'eau ne doit pas être très chaude, la demoiselle est hésitante.

bassin1Classé jardin remarquable, le jardin de la Bonne Maison

est un hâvre de paix à dix minutes à peine du centre-ville de Lyon.

Posté par sylvie jardine à 19:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

31 mars 2019

Le jardin de la ferme bleue (67 110) UTTENHOFFEN

entrée0Voici le dernier billet sur notre week-end passé en Alsace lors des rendez-vous aux jardins en 2018.

Le samedi 2 juin, nous avons pique-niqué pour ne pas perdre de temps et profiter du beau temps.

Par contre le dimanche, nous avons fait une halte gourmande dans un petit village, Uttenhoffen,

à une quarantaine de kilomètres de Strasbourg.

Nous avions repéré une "ferme auberge" avec un jardin remarquable.

La cour est fermée par un portail et l'entrée se fait par un portillon.

Regardez comme c'est joli.

Une armoire aux portes déglinguées avec un géranium bleu à ses pieds,

un rosier blanc et un chèvrefeuille jaune qui partent à l'assaut de la toiture,

des pots d'asparagus et de géraniums près du vélo

et une jolie topiaire un peu bancale, j'adooooore!

entréeLes façades sont colorées en bleu de Hanau, typique de la région.

entrée1Nous avons eu beaucoup de chance en arrivant à la ferme bleue car nous n'avions pas réservé pour déjeuner.

A midi, c'est brunch et le 3 juin, c'était complet.

Le patron a été sympa car il a réussi à nous trouver une table sous la tonnelle et on s'est bien régalé.

entrée2jpgAdmirez le rosier "Pierre de Ronsard" qui court sur le pigeonnier 

pigeonnier1

facadeDes fougères, hortensias, géraniums s'épanouissent sur la margelle d'un petit bassin.

pigeonnier3Des poissons rouges se faufilent entre les feuilles des nénuphars.

bassinDe vieux outils et des arrosoirs sont accrochés sur la façade.

outilsLes bergénias forment un beau tapis, des agapanthes en pots se dressent sous un cavalier.

bergénias

déco4A l'arrière de la maison s'étend le jardin régulier.

glorietteUne belle clématite pourpre s'élance sur la gloriette.

Vivement qu'elle recouvre tout le chapeau pour ombrager le salon bleu!

gloriette1Sobriété et sérénité caractérisent ce jardin, tout semble immobile.

Il fait chaud, 26°c, on serait bien tentés par une petite sieste après le déjeuner.

J de buis4Des carrés bordés de buis occupent l'espace.

Aucune trace de brunissement sur les feuilles, les buis ne sont pas malades.

J de buis5Au centre du jardin, un arbre est encerclé dans une bordure taillée au cordeau.

j de buis

J de buis3Il faut s'approcher pour apprécier le détail de la taille,

les formes et les couleurs sont joliment étudiées.

haieLe jardin n'est pas très grand alors l'idéal est d'associer les plaisirs de la table

et une petite balade pour digérer en découvrant l'endroit qui est ravissant !

J de buis2Sur le côté, une allée italienne bordée de cyprès.

allée italienneDes plantes s'épanouissent au pied de la façade à pans de bois.

J de cotéAu fait Pâques approche, connaissez-vous le droit local qui s'applique en Alsace et en Lorraine ?

Entre les années 1870 et 1918, l'Alsace et la Moselle ont été annexés à l'empire allemand.

Cela a conduit à la mise en œuvre dans cette région de nombreuses dispositions d’origine germanique.

Après le retour de l’Alsace-Moselle sous souveraineté française, 

les dispositions mises en place par les autorités allemandes estimées plus favorables aux habitants

ont continué à s'appliquer dans ces départements.

pigeonnierC'est ainsi que les alsaciens et les mosellans ont encore aujourd'hui deux jours fériés supplémentaires

par an par rapport au reste de la France .

Il s'agit du jour de la Saint-Etienne (premier martyr de la chrétienté) fêté le 26 décembre,

et du Vendredi Saint (qui précède le dimanche de Pâques).

J de buis1

banc bleuRegardez bien, des dessins sont gravés sur la façade.

facade dessinéePour éviter le torticolis, profitons de la chaise longue pour lever la tête confortablement.

facade dessinée1 Ici c'est un trompe l'oeil dessiné autour de la fenêtre, original non ?

trompe l oeilLe jardin accueille des expositions de sculptures.

déco5

déco2

déco déco1

Devant la serre d'hiver, de la lavande et des iris.

serreDans un coin ombragé, parmi les fougères

fougèresse cache un petit hérisson tout petit, tout discret, tout timide.

hérissonNotre balade en Alsace est terminée

mais c'est sûr nous retournerons dans cette belle région découvrir d'autres jardins.

pot de fleursDans le prochain billet, nous quitterons le Grand Est pour descendre vers Lyon.

Nous découvrirons le jardin de La Bonne Maison 69350 LA MULATIERE.

Alors à bientôt.

roses1

Posté par sylvie jardine à 14:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

24 mars 2019

Jardin de l'Escalier (67 170) BRUMATH


entrée1Le jardin de l'Escalier est le dernier jardin visité lors de notre week-end

des "rendez-vous aux jardins" 2018.

Notre programme a été étudié pour découvrir le plus de jardins possible en optimisant les kilomètres.

Le samedi 2 juin, nous avons visité le matin le jardin de Trapelune à (88) la Croix Aux Mines,

l'après-midi nous avons vu deux jardins à (67) Barr : le jardin de Marlène et le jardin du brocanteur,

ensuite le jardin de Paulette à (67) Westhouse et le jardin de Marguerite à (67) Plobsheim. 

Le dimanche 3 juin, nous avons été enchantés par le jardin des quatre temps à (67) Kutzenhausen.

Après une pause déjeuner dans le jardin de la ferme bleue à (67) Uttenhoffen (prochain billet),

nous avons fini notre périple par la visite du jardin de l'Escalier.

A l'entrée,  des plantes d'ombres : fougères, digitales, azalées, lierre..

entrée2Le jardin de L’Escalier a été créé en 1997 en lieu et place d’un potager existant depuis 1973. 

Aujourd'hui, c'est un lieu culturel à multiples facettes : il y a le Jardin,

une galerie d’art, une table créative, un atelier d’artistes, des gîtes et chambres d’hôtes.

Il porte son nom à cause de l’escalier emblématique qui accède à l’espace d’exposition.

entrée4Une collection d’agrumes en pots profite du soleil au milieu de l’allée gravillonnée.

entréeNous sommes accueillis par des poulettes qui se promènent en toute liberté dans le jardin.

poulettepoulette1Le jardin de 23 ares est biologique,

le potager rappele les jardins de nos grands-mères et de nos grands-pères.

poulaillerLa propriétaire, une artiste peintre 

gloriettedoit trouver l'inspiration en s'installant sous la tonnelle de roses blanches.

gloriette1

tablePour illustrer ce propos, voici une image copiée de la galerie de l'escalier ici

J'adore les couleurs des tableaux de l'exposition "comme le premier jardin"

Sylvie Lander-peinture-fleurs-couleursUne rangée de petits pots de cactées se détache des herbes folles.

pots de fleursSur un terrain tout en longueur, plusieurs ambiances se succèdent.

 Tout d'abord, nous traversons un potager cultivé dans des carrés surélevés,

entourés de gaulettes de châtaigniers tressées.

Ce jardin est inspiré des carrés de simples médiévaux, "l'hortus médicus".

Sous le nom de simples ou plantes officinales, on désigne les plantes à vocation médicinale.

potagerLa visite du prieuré d'Orsan dans le Cher a inspiré la propriétaire.

Au Moyen-Age, chaque monastère cultivait les simples à proximité de l'infirmerie.

potager2Début juin, des iris, des oreilles d'ours, des digitales...

rien que des vivaces faciles à vivre sont en fleurs.

fleur1Le fil conducteur du jardin est le bois car il rappelle le passé des lieux.

banc en boisL'ancienne menuiserie du village est aujourd'hui transformée en salle d'exposition

et de réception à côté du jardin.

banc en bois1Nous passons un petit pont qui crée une rupture entre le potager et le verger. 

bassin8

bassinL'endroit est reposant et les claustras nous protègent du soleil.

bassin5  bassin6

bassin1Au premier plan, des fétuques sont intéressantes car elles ne nécessitent aucune taille

et proposent une jolie teinte bleue.

bassin2

bassin3  bassin4

Nous n'avons ni vu ni entendu de grenouille dans les bassins

bassin7qui aurait pu venir perturber la tranquillité des nénuphars.

nenupharLe verger est planté de pommiers, d'un cerisier, d'une vigne et de différents fruits rouges.

verger

 verger2  verger1

Une bordure de buis entoure le pied du cerisier.

hotel insectesOn quitte les cultures de légumes et de fruits

pour découvrir une ambiance japonisante.

On peut faire une pause, à l'ombre, sous une structure en bois ombragée,

cachetteou au soleil sur des transats rouges.

chaises 2jpgentree5  entrée3

Le prochain week-end des rendez-vous aux jardins aura lieu les 8 et 9 juin 2019

sur le thème "Les animaux au jardin".

Pour en savoir plus, c'est ici.

chaises

chaises1A l'ombre d'un sapin, une fontaine avec des bonsaïs, des papyrus, du lierre...

bassin10La sobriété de ce jardin est reposante.

Ce jardin invite à la lenteur, on ralentit le pas et on prend le temps de faire des pauses.

maison japonaiseNous finissons la visite avec le pavillon d’inspiration japonaise.

maison japonaise1Nous avions préparé le programme de notre week-end avec des jardins incontournables, 

le jardin de l'Escalier n'en faisait pas partie mais était sur notre route.

fleurNous avons été agréablement surpris par ce jardin

et avons pris le temps, avant de reprendre la route pour rentrer sur Metz,

de faire une petite pause café très sympathique dans la galerie d'art.

maison japonaise3Si nous avons pique-niqué samedi sur le pouce, dimanche nous avons concilié une visite et le déjeuner

dans les jardins de la ferme bleue (66 110) Uttenhoffen.

Et en Alsace quand on dit bleu, c'est bleu !

C'est ce que nous verrons dans le prochain billet.  Alors à bientôt

facade

 

Posté par sylvie jardine à 12:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :