sous ma gloriette

08 mai 2018

Bréhat, l'île aux fleurs

la mer2C'est la deuxième fois que nous visitons l'île de Bréhat.

L'an dernier, 7 juin 2017, les températures à 16°C étaient agréables.

îlots L'archipel de Bréhat est constitué de l'île principale et de 86 îlots et récifs.

Rejoindre l'île est rapide car la traversée ne dure même pas dix minutes.

la mer3Longue de 3,5 kms sur 1,5 km de large, la visite de l'île se fait à pied ou à bicyclette.

Son point culminant est à 33 m à la chapelle St Michel dans le centre de l'île.

Cet endroit offre une belle vue sur les îlots et le littoral.

église st michelL'île est parcourue de petites routes étroites où seuls les vélos et les tracteurs peuvent circuler.

En juin, il y a des touristes [de joyeux tamalous] mais ne n'est pas encore la cohue estivale.

Il est facile de trouver une place sur les terrasses du bourg pour faire une pause.

A pied on a le temps de découvrir toute la beauté de l'île

et de se rendre compte de la diversité des fleurs qui poussent dans les jardins et les chemins.

maison4Ce n'est pas sans raison que l'île porte le nom de l'ile aux fleurs.

Toute l'année, l'archipel profite de l'influence du Gulf Stream

qui lui assure un climat particulièrement doux en hiver.

maison5  maison

Si la fleur qui symbolise l'île de Bréhat est l'agapanthe,

de nombreuses plantes exotiques rappellent les navigations lointaines des marins bréhatins.

Je suis intriguée par les fleurs blanches derrière la maison.

maison2En nous approchant, nous découvrons un parterre de dimorphotécas.

Importées d'Afrique du Sud, ces fleurs sont aussi appelées " marguerite du Cap" .

maison3Blancs, oranges, roses ou mauves ,

les dimorphotecas forment de beaux tapis fleuris de juin à octobre.

dimorphoteca2 porteL'eschscholtzia est un genre de la famille des Papaveraceae tout comme le pavot de Californie.

Originaire de Californie, cette plante aime les murets, les terrains plutôt secs et arides.

dimorphotecaElle nous vient d'Amérique du Sud, la capucine pousse bien dans la rocaille

et dans les sols pauvres.

capucineOriginaires des forêts tropicales humides d'Amérique occidentale,

les fuschias sont de petits arbustes élégants qui ne supportent pas les gelées.

fleurs3 Qu'il est agéable de se promener sur ces petites routes bordées de murets joliment fleuris.

fleurs21

fleurs2Jolie sud américaine, l'alstroemere est appelée lys du Pérou.

fleurs16Elle lui ressemble, l'hémérocalle pousse partout et fleurit de juin à septembre. 

fleurs

hemerocalles" J'ai descendu dans mon jardin pour y cueillir du romarin,

Gentil coquelicot Mesdames, gentil coquelicot nouveau."

coquelicotLe coquelicot égaye, pour notre plus grand bonheur,

les bords des chemins de ses pétales rouge écarlate.

coquelicot2 La plante qu'on voit partout est l'érigéron.

erigeron4Cette petite marguerite qui se plaît dans les anfractuosités des roches 

orne à merveille les escaliers en pierre et les murets.

erigeron3C'est dans les sols pauvres et secs et dans les terrains rocailleux

que la pâquerettes des murailles croît le plus aisément.

erigeron2

erigeronL'érigéron se marie facilement avec les autres plantes, comme ici avec les sauges.

erigeron1  erigeron sauge

On les appelle souvent geraniums mais ce sont en fait des pelargoniums.

geranium2Les vrais géraniums sont rustiques et peuvent survivre à l'hiver.

Avec les hivers doux sur l'île, ces géraniums peuvent rester en place toute l'année.

geraniumCette plante noire à l'allure rigolote est un aeonium ou artichaut des Canaries.

Son nom botanique, Aeonium, dérive du grec ancien « aion » (évoquant l’éternité)

et fait ainsi référence aux facultés de résistance à la sécheresse de cette plante succulente.

aeoniumOn ne présente pas la reine des fleurs.

rosiers4Il y a de beaux rosiers près de l'église St Michel

roses1  roses2

et un peu partout dans l'île.

rosiers

rosesPlus à l'écart du bourg au sud de l'île, le paysage devient plus sauvage et verdoyant 

mais toujours avec une touche d'exotisme.

C'est amusant de voir des vaches et un palmier en fond de décor.

vaches

vaches1Les chants des oiseaux nous ont accompagnés pendant la balade.

Environ 120 espèces d'oiseaux sont recensées sur l'île.

On a vu un faisan.

faisanIl n'y a pas que les fleurs qui font le spectacle sur l'île de Bréhat.

Les eaux turquoises et les roches de granit rose participent à la beauté du paysage.

la mer1La mouette rieuse se moque des touristes qui se croisent et se recroisent

sur les petites routes de l'île.

mouetteAu retour vers le bourg, on a fait une pause bien sympathique dans un petit café 

qui sert des rafraîchissements et des en-cas.

fleurs10Le jardin champêtre est planté de nombreuses fleurs et l'endroit est tout-à-fait charmant !

bancDes troncs d'arbres morts sont des faire-valoir pour de belles toquées roses et jaunes.

auberge2  auberge5auberge3  auberge4

Au premier plan, on devine les agapanthes encore en bouton.

fleurs17Début juin, même si la végétation a une dizaine de jours d'avance,

on a vu seulement quelques agapanthes en fleur.  

agapanthe1Par contre nous avons pu admirer les agapanthes blanches et bleues

la première fois qu'on a découvert l'île en septembre 2010.

agapanthesNon loin de la citadelle et de ses célèbres verreries, (il y a de magnifiques réalisations !)

nous avons découvert un joli jardin tout fleuri.

jardin

jardin1

fleurs12Le potager très bien entretenu promet de belles récoltes.

potager  potager1

Connaissez-vous ces plantes spectaculaires qui peuvent atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur :

ce sont des echiums.

echium1  echium2

Originaire de Madère, cette plante originale et d'allure exotique n'est pas rustique.

echium

echium3

echium4Un coq se promène à l'ombre d'un hortensia en fleurs

fleurs4Originaire du Brésil, la passiflore ne pousse que dans les climats doux. 

Son appellation « fleur de la passion » aurait été donnée par les missionnaires espagnols

arrivés en Amérique du Sud. 

Ils auraient vu, dans les pièces florales, la représentation des instruments de la passion du Christ :

la couronne de filament représentant la couronne d’épines,

les 5 étamines représentant les 5 plaies infligées au Christ,

le pistil étant la croix et les trois stigmates, les clous de la crucifixion.

fleur de la passionDevant les marguerites je pense que les jolies fleurs roses sont des pavots. 

fleurs13  pavot

Voilà une plante mellifère peu connue : la cerinthe ou le mélinet. 

cerintheBleu-violacé, la couleur de cette plante d'origine méditerranéenne est originale.

cerinthe1Voilà un trio sympathique formé de lavatère, de lavande et de fuschia.

fleurs6 Il me semble que l'arbuste aux fleurs rouges est un callistemon ou arbre aux goupillons.

fleurs19jpgLe feuillage gris de l'helichrysum ou immortelle d'Italie est lumineux.

fleurs8L'île de Bréhat est un petit paradis qui nous a permis de passer une belle journée

hors du temps et de l'excitation urbaine.

fleurs20La promenade à pied permet de prendre le temps d'apprécier la diversité de la végétation.

fleurs1

fleurs11

fleurs12Après en avoir pris plein les mirettes mais aussi plein les baskets,

il faut songer à rejoindre l'embarcadère si on ne veut pas rater le dernier départ des bateaux.

barqueOn y est déjà venu deux fois avec grand plaisir.

Jamais deux sans trois.

Pour sûr qu'on reviendra sur l'île de Bréhat !

départ

Posté par sylvie jardine à 11:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


22 avril 2018

mon jardin en avril

avril3Après les longs mois d'hiver, les beaux jours sont enfin de retour !

Début avril, les sols étaient encore tout gorgés d'eau 

 suite aux abondantes pluies qui ont marqué l'hiver 2017/2018.

Fin mars, la seconde vague du "Moscou-Paris" a flétri, par ses températures glaciales

et son vent polaire, les héllébores et les primevères.

avril8Mais la nature est extraordinaire.

En quelques jours, elle est capable de faire éclore toute une palette de fleurs aux couleurs vives,

de parer arbres et arbustes de fleurs roses ou blanches, avant un feuillage vert tendre

 et d'animer dès potron-minet le jardin par les chants des oiseaux.

primevères4Les primevères sont parmi les premières fleurs à égayer les massifs.

Ouf, malgré les deux vagues de froid qui ont frigorifié la Lorraine en février et fin mars,

elles ont repris vie en sortant leurs jolies colorettes blanches et violettes.

promevère2Pour notre plus grand plaisir, elles se ressèment dans le gazon et un peu partout dans le jardin.

primevère  primevères3

Mais le signal fort du printemps est la floraison des tulipes.

Ici les tulipes les plus précoces rouges et les jaunes

tulipes2ont été rejointes par les tulipes roses au tige plus haute.

avril12Incroyable à quelle vitesse le mirabellier s'est couvert de ses fleurs blanches.

On est rentrés du boulot en fin d'après midi et il était tout blanc !

avril5On peut admirer dans les mirabelliers les mésanges, les verdiers,

les pinsons, le pic épeiche et les merles.

mirabellierLes tourterelles ont besoin d'une assise plus confortable que les branches des arbres,

elles préfèrent se poser sur les mangeoires.

tourterelleDébut avril le temps était encore incertain et frisquet le matin.

Mais une fois que le forsythia est tout jaune, on sait que les festivités vont commencer.

avril1Cest à partir de mi-avril que les températures ont grimpé pour atteindre à Metz

des pics à 26°C à l'ombre (aujourd'hui dimanche 22 avril)

avril9J'ose à peine le dire mais il fait "trop chaud".

Ces belles tulipes roses n'ont pas gardé longtemps leur vigueur et elles commencent déjà à faner!

La chaleur ramollit tout !

tulipes rosesLes tulipes rouges aussi ont perdu trop vite leur belle couleur.

tulipes rougesJ'aime bien le mélange des tulipes dans le pot de gauche,

orange et violet forment un beau mariage tonique.

tulipes3  tulipes4

Les tulipes sont fascinantes. Il suffit de planter les bulbes à l'automne

pour découvrir ces plantes de toute beauté au printemps.

tulipes6  tulipes7

tulipes1

tulipesToutes les couleurs d'avril sont pétillantes.

J'aime bien les pensées.

penséesSi les fleurs de pissenlit forment de belles taches jaunes dans le gazon, il y a aussi le mahonia

mahoniaet le coucou qui ne passent pas inaperçus.

coucouLes pâquerettes sont chaque année de plus en plus nombreuses dans le gazon.

paquerettesIl faudra attendre avant que la petite pervenche couvre le sol d'un beau tapis bleu.

pervencheDevant la maison en début de matinée, les tulipes sont encore fermées.

avril6Côté maison devant le photinia les couleurs sont orangées

avril10tandis que côté route c'est un joyeux méli-mélo de couleurs

qui augure une belle saison 2018 au jardin.

Vive le printemps.

avril2

 

Posté par sylvie jardine à 18:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

13 avril 2018

JARTDIN SAINT MICHEL EN GREVE [22300]

40Le jardin est un bel écrin pour des oeuvres d'art.

Si on a l'image classique des statues dans les jardins à la française, 

l'art contemporain s'invite aussi pour notre plus grande joie dans les jardins

même si certaines expositions font quelquefois polémique comme celles du château de Versailles.

7Il n'y a pas que les jardins publics qui accueillent des expositions.

Des particuliers ouvrent ponctuellement leur jardin à des sculpteurs pour le plaisir de tous.

40

C'est ainsi que pendant nos vacances dans les côtes d'Armor, 

nous avons visité le 4 juin 2017 à Saint Michel en Grève un petit jardin

qui accueille chaque année le temps d'une saison des oeuvres d'art.

 C'est un petit jardin extraordinaire, intimiste, tout en longueur

39  42

qui s'étire jusqu'au dessus du mouillage de Saint Michel en Grève.

57La vue est exceptionnelle. 

52

53Si le chat du jardin apprécie la vue sur la baie de Lannion,

11

il préfère se promener dans le jardin parmi toutes les graminées qui dansent au moindre souffle du vent.

2  4

Vous connaissez certainement les phlomis jaunes. Ici il y en a des violets et ils sont jolis.

59

51  60

Un palmier donne une petite touche d'exotisme à la terrasse.

20  29

 Au jardin, toutes les couleurs sont douces et reposantes.

28  37

Le temps de l'exposition, les peintures sur alumium aux couleurs vives

apportent du peps, du dynamisme au décor végétal

13

1  12

tout comme ce gros galet qui ne passe pas inaperçu au milieu du gazon.

32

Le chat du jardin apprécie les piliers en granit qui sont bien chauds au soleil.

DSC_minou1

DSC_minouLes grosses boules sont joliment colorées

38mais impossible de les faire rouler, se dit le chat du jardin.

8  27

Comment faire pour grimper sur ces chaises en châtaignier?

56"Plus on prend de la hauteur et plus on voit loin" Proverbe chinois

5  50

Pour une pause café ou l'apéro, rien de tels que ces fauteuils sur la terrasse en bois.

14L'art est une composante majeure au jardin.

Sculptures, statues et toute autre forme d'art participent à l'ambiance du jardin.

 

3  30

36  37

Qu'il suscite incompréhension ou admiration, l'art contemporain ne laisse pas indifférent.

En tout cas au jardin, le végétal se marie à merveille avec l'art.

9Chapeau les artistes !

Posté par sylvie jardine à 19:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2018

Les jardins de Ker Louis [22 240 PLEVENON CAP FREHEL]

allee romantique11L'aménagement des jardins de Ker Louis a débuté devant la maison dans les années 1980. 

maisonLa vue depuis la terrasse est dégagée.

Regardez bien, il y a deux choses intéressantes dans ce tableau.

Tout d'abord, pour allonger visuellement l'allée, sa largeur est rétrécie au lointain.

Cela donne l'impression d'une allée qui n'a pas de fin.

Ensuite la végétation est étagée. Sous les arbres de haute taille 

se détachent des tâches blanches qui illuminent le tableau.

Le point d'orgue est l'élégant cornouiller blanc, "cornus controversa variegata".

Imaginez le bonheur d'être assis sur la terrasse devant un paysage aussi reposant !

maison1Les nombreux arbres et arbustes protègent des nuisances de la route et des embruns.

Nous sommes sur le littoral à quelques kilomètres du cap Fréhel

et le vent breton peut souffler fort.

Malgré l'abondance de la végétation, il n'y a cependant aucune impression de muraille

grâce à une taille de transparence qui apporte de la légèreté à l'ensemble.

maison3Pour profiter du jardin, on peut s'asseoir sur la terrasse ou dans des endroits un peu cachés,

comme sur ce banc au pied duquel s'étale un tapis d'heuchères. 

banc

La lumière tamisée par une ombre légère plaît aux heuchères qui bordent le massif.

Jaune,  pourpre, cette plante offre une diversité intéressante de couleurs de feuillages .

maison4Sous les arbres, les digitales forment de belles hampes florales violettes.

digitales

digitales1Je suis en admiration devant les hostas, qu'ils soient en pots

abriou plantés au pied des arbres.

hostas3Si les feuillages des hostas sont impressionnants,

hostas2 les fleurs sont discrètes et très jolies.

hosta4

hostas1 Près de la maison des légumes sont cultivés dans le potager.

potagerSamedi 3 juin 2017, 18°C, la journée est printanière.

allée entréeLes dernières floraisons de rhododendrons sont généreuses.

japon4Les fleurs sont jolies et délicates.

rhodo  rhodo1

Nous continuons la visite derrière la maison.

Les allées sont sinueuses et chaque virage ouvre une nouvelle perspective.

Derrière les formes floues des arbustes se détache une silhouette en plateaux.

C'est un niwaki.

japon3Le niwaki est l'art tradionnel japonais de la taille des arbres en nuage.

Regardez les nuages. Ils sont toujours positionnés à l'extrémité des branches principales,

leur base est plate et horizontale et le dessus est arrondi.

Ce sont des cumulos-nimbus inoffensifs qui ne donnent ni pluie, ni neige, ni grêle

mais ils invitent à la méditation et à la sérénité.

japonPour compléter le décor japonisant, il y a un petit bassin, des nénuphars, des galets.

bassinIl y a de beaux arbres au feuillage coloré dans le jardin.

erablejpg

maison2On peut admirer les allées bien dessinées.

allee romantique6 J'aime bien ces bouquets d'astilbes roses.

allee romantique5Début juin c'est le festival des euphorbes jaunes, des géraniums vivaces violets,

allee romantique4des clématites,

japon2des campanules,

campanuleset bien sûr des rosiers.

roses  roses1

Et il y en a des rosiers dans les jardins de Ker Louis !

roses2  roses4

allee romantique10Les rosiers liane qui ne fleurissent qu'une fois en début d'été donnent toute leur énergie

pour grimper le plus haut possible et former de belles cascades de roses.

allee romantique9Ici on a l'impression que l'allée aboutit sur une chaise sagement posée sur le gazon.

allée romantique1jpgMais non, l'aventure continue, chaque virage offre une nouvelle perspective.

allee romantiqueQu'on aille à droite ou à gauche, le chemin semble se terminer en cul de sac

mais arrivés au bout, le chemin s'ouvre sur d'autres vues.

allee romantique2Ici nous arrivons sur un espace plus dégagé. 

allee romantique8

allee romantique3En continuant, on découvre un rond de pierres

et puis un peu plus loin,

rond de pierresouah, ouah, le clou du spectacle est devant nous :

nous découvrons un plan d'eau couvert de nénéphars.

étangIl est difficile d'imaginer qu'à l'origine le terrain était plat et sans mare.

Des sondages ayant révélé la présence de l'eau à 3 mètres de profondeur,

un plan d'eau a été aménagé sans aucun bord abrupte.

Pour obtenir une colline d'aspect naturel, il a fallu gommer la  différence de niveau entre le terrain

et la surface de l'eau stabilisée à 1m50 du sol.

Le terrain a été décaissé et la terre retirée a été amassée et nivelée à l'arrière de la mare.

Le résultat est admirable.

étang2L'effet est bluffant car tout semble si naturel.

Autour du plan d'eau fleurissent des lys au blanc pur,

étang4

lyset des gunnéras se reflètent dans l'étang.

etang7Les feuilles sont si grandes qu'elle peuvent servir de parasol.

etang6Ca coa-coassent autour du plan d'eau.

A notre approche, on entend des "plouf", "plouf" et on voit des ronds dans l'eau.

Avec un peu de patience, on  peut distinguer de nombreuses grenouilles camouflées dans l'herbe,

prêtes à sauter en cas de danger.

etang8De l'autre côté du plan d'eau, une touche rouge se distingue entre le feuilllage des arbres.

étang3

étang1Une maison japonaise est blottie sous les arbres.

maison japonun jardin de gravier bien ratissé, quelques arbustes persistants et des rochers,

voici un nouvel espace de méditation et de quiétude.

maison japon1  maison japon2

maison japon3On commence à aménager le jardin devant sa maison et puis la passion vous gagne 

 et on ne compte plus les heures passées dans le jardin.

Il faut être passionné pour créer et entretenir des jardins comme ceux de Ker Louis.

Mais le résultat est là et il est superbement réussi !

On a passé un moment très agréable dans ces jardins remarquables. 

etang9Pour revoir tous les billets sur les jardins des Côtes d'armor,

c'est ICI , colonne de droite : tags : "Côtes d'Armor"

Posté par sylvie jardine à 19:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mars 2018

Le jardin de la Péfolière [35270 CUGUEN]

JDès l'entrée du jardin, le ton est donné. Regardez les bordures des allées, tout est dit !

Le jardin de la Péfolière est l'oeuvre d'un jardinier passionné et méticuleux.

Les bordures sont profondes et marquent nettement la limite entre l'allée et les massifs.

Il y a de chaque côté la végétation libre des plates-bandes et au centre 

une allée à la belle couleur verte. Le contraste témoigne d'un travail soigné.

bassinMoi qui adore les hostas, je me régale.

Avec les yeux bien sûr, je ne suis pas un gastéropode.

Par contre les limaces et les escargots tout baveux raffolent des feuilles des hostas.

bassin4De l'autre côté de la mare, un banc nous attend pour le retour.

On pourra faire une pause et admirer les iris.

bassin2Vendredi après-midi 2 juin 2017, il faisait 26 °C.

On n'a pas souffert de la chaleur car il y a beaucoup de coins ombragés dans le jardin.

bassin3La visite commence dans les sous-bois,

 les allées sont naturellement moussues et bordées de buis.

forêtLes feuilles des gunneras sont déjà impressionnantes,

à l'âge adulte elles peuvent atteindre un diamètre de deux mètres.

foret3Le terrain acide convient bien aux rhododendrons.

Début juin, la plupart des rhododendrons ont défleuri,

les plus tardifs sont encore en fleurs, 

foret6celui-là est rouge,

foret2celui-ci porte des petites fleurs roses.

forête1Il y a une grande diversité d'arbres et d'arbustes mais l'ensemble n'est pas oppressant,

bien au contraire, il est léger et lumineux. J'aime bien le mélange des couleurs.

foret7Ici quatre troncs d'arbres forment comme une ossature de pergola.

On complète le tableau avec une table et quatre chaises sur le sol moussu 

et l'endroit se transforme en terrasse.

foret4Les fougères arborescentes apprécient les sous-bois ombragés, lumineux et abrités des vents.

foret5Après les sous-bois, ce sont des espaces bien dégagés qui s'étalent devant nous.

Regardez le vert lumineux de l'allée qui contraste avec la couleur sombre des arbres. 

massif1On retrouve de larges moquettes de gazon et des bordures bien tracées.

massifs Les formes des arbres sont variées, fastigiées, hautes et fines, arrondies ou étagées et légères.

Le cornouiller au feuillage blanchâtre attire l'oeil.

massifs11

massifs12  massifs13

Les fleurs dans les massifs sont des iris, lysimaques, géraniums vivaces et bien sûr des rosiers.

massifs14  massifs15

Avoir un jardin aussi soigné nécessite beaucoup d'attention et de présence

surtout quand on est seul pour tout gérer.

Le propriétaire se fait seulement aider en hiver en embauchant des professionnels

pour la taille et l'élagage des arbres en hauteur.

massifs17Tendance jaune avec l'alchemille, le phlomis et un arbuste original qui porte de jolis cônes.

jaune

jaune1Début juin les pergolas sont fleuries et c'est joli.

Le chèvrefeuille se marie avec les rosiers.

Au pied des iris, des fétuques.

massifs23Le jardin abrite une collection impressionnante de rosiers.

massifs7

pergola1Derrière la maison, le cornouiller a de belles fleurs blanches.

massifs18Les pivoines jaunes se marient avec le feuillage d'un cornouiller panaché.

massifs20Les derniers gels de printemps ont abîmé des plantes notamment les hortensias.

J potagerDes massifs très structurés accueillent des aromates,

sauge, ciboulette, fenouil, menthe..

J potager1Des poules et des canards sont dans un enclos. 

Des paons bleus et blancs se promènent en toute liberté dans le jardin

et on entend leur fameux cri  "Léon, léon" avant de les voir.

paonEn voilà des façons !

paon1c'est mieux comme ça.

Savez-vous que la roue est composée d'environ 200 plumes chez un adulte !

paon2Comme tous les jardins, le jardin de la Péfolière est un jardin à visiter 

en toutes saisons pour profiter de l'étalement des floraisons. (sur rendez-vous]

massifs22Dans un prochain billet, nous irons visiter un autre jardin remarquable,

le jardin de Ker Louis à [22 240 ] PLEVENON.

Alors à bientôt.

Posté par sylvie jardine à 19:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


05 mars 2018

Parc du château de la Roche Jagu [22260 PLOËZAL]

 J médiéval5Le domaine de la Roche Jagu -en breton, le rocher qui pleure-

est situé à Ploëzal entre Paimpol et Pontrieux. 

Il reste peu de chose du château de la Roche Jagu.

Aujourd'hui se dresse une forteresse militaire du XVème siècle rénovée,

l'ancienne conciergerie et les annexes ont été transformées en lieux de réception.

Après la tempête de 1989, le domaine a été réaménagé en tenant compte des vestiges médiévaux

et en préservant l'intégrité visuelle et écologique du domaine. 

Le domaine de la Roche Jagu est un parc au profil médiéval.

chateau Nous avons commencé la visite au rez-de-chaussée du château 

par une exposition sur la vie au Moyen-Age.

Le premier étage accueille des expositions temporaires. 

cour du château2Le domaine de la Roche Jagu s'étend sur 74 hectares.

cour du château3Début juin est l'époque idéale pour profiter de la floraison des rosiers.

Au coeur du jardin médiéval figurait toujours un rosier gallique.

rose gallicaIl symbolisait le sang du christ avec le rose soutenu presque rouge de ses fleurs.

La rose qui embaumait les jardins du Moyen-Age avait une floraison unique mais abondante.

Il faudra attendre les croisades pour que l'Europe cultive ses premières roses aux floraisons remontantes.

cour du château

cour du château1Lundi matin 5 juin 2017, il faisait frisquet et un grand vent était annoncé pour la fin d'après-midi.

A cause du mauvais temps, nous avons écourté la visite et raté une partie des jardins.

Notre gîte n'étant pas loin du parc, nous sommes revenus le 9 juin sous un beau soleil

pour découvrir le jardin médiéval, le potager et le verger.

J médiévalCe sont les barrières en bois, les palissades en osier qui attirent l'oeil en arrivant dans ce jardin médiéval.

Les palissades ont été doublées de conteneurs en fer 

qui les protègent et facilitent l'entretien et le renouvellement des cultures.

J médiéval1Les plates-bandes surélevées du potager mélangent fleurs sauvages et légumes.

Début juin fleurissent les oeillets et les digitales.

J médiéval12

J médiéval8Le jardin bouquetier cultive des fleurs sur des parterres bordés de buis.

Ce jardin clos est entouré de pommiers en cordons et de cerisiers.

J médiéval9Au Moyen-Age, les fleurs permettaient de fleurir les autels,

tresser des couronnes et joncher les allées lors des fêtes religieuses. 

valerianeLes valérianes forment de belles vagues roses.

valeriane1

valeriane2Passons le portillon en bois.

Au Moyen-Age, les jardins étaient clos afin de les protéger des animaux domestiques.

"celui qui ne pose pas de clôture, sème pour rien"

J médiéval7Des statues en fer forgé sont parsemées dans les jardins.

Ici dans une chambre de verdure entourée de rosiers trône une dame de fer.

J médiéval4Au Moyen-Age peu de plantes ornementales étaient cultivées hormis les roses, lys et iris..

J médiéval6Les rosiers lianes ne fleurissent qu'une fois mais quelle floraison !

Les branches du rosier courent sur la perfola en formant de belles guirlandes fleuries.

J médiéval3Il y a de jolies palissades avec des oculus.

déco1

deco  oculus2

Voir sans être vu

oculus

oculus1Le potager du Moyen-Age ne connaît pas les tomates, piments, pommes de terre et les haricots.

Il faudra attendre la découverte de l'Amérique pour connaître ces légumes.

Le potager médiéval ou "hortus" se subdivise en pothermes (plantes consommées après cuisson),

racines, légumes, condiments et aromates et cucurbitacées.

potager médiévalA la fin du Moyen-Age, le jardin est devenu un espace de plaisir

où dames et seigneurs se détendent, jouent et content fleurette.

roses1Tonnelles et treillis fleurissent pour former de véritables cabinets d'amour

où se retrouvent les acteurs de l'amour courtois évoquant

les illustres amours de Tristan et Yseult ou d'Héloïse et Abélard.

Rien de tel qu'un banc sous la tonnelle de roses pour méditer ou se reposer.

roses3Les hôtes à insectes dans le jardin sont surtout là pour sensibiliser les visiteurs.

Dans le domaine, les tas de pierres sèches, les fagots de bois sont des abris naturels

pour les insectes et les batraciens.

hotel à insectesLes zones enherbées sont gérées de manière différenciées dans le verger 

avec des zones de fauche et une partie sauvage.

En toute saison, les amphibiens et les rongeurs trouvent des recoins touffus pour déambuler

et se mettre à l'abri. Cela favorise la biodiversité.

vergerOn peut faire une pause dans ces fauteuils taille XXL.

chaises en boisUne pie surveille je n'sais quoi.

Il est encore tôt pour picorer la reinette de Pontrieux, cette variété de pomme ancienne et locale.

la pie Le jardin des simples est consacré aux plantes aromatiques, condimentaires et médicinales.

le potager1Le terme de "simple" désigne le remède obtenu avec une plante unique

par opposé aux préparations composées dites "magistrales" des apothicaires.

le potager L'achillée est la reine de la cicatrisation.

achilléeLa rue a une odeur peu plaisante. Elle était utilisée pour repousser insectes et rats des maisons,

servait de vermifuge et passait pour améliorer la vue.

rueLa sauge stimule le foie et l'estomac, atténue les maux de gorge et lutte contre la dépression..

sauge Le millepertuis androsème est traditionnellement reconnu pour ses propriétés antiseptiques,

diurétiques et sédatives.

androsèmeEncore une jolie silhouette en fer forgé.

le potager2En s'éloignant du château pour aller dans la forêt, 

on longe un bassin aux chevaux, l'une des plus grandes réserves d'eau du domaine.

Des haies de houx forment des garde-corps efficaces:

on s'y frotte une fois mais pas deux !

bassin aux chevauxLes sentiers de la forêt traverse une végétation exubérante.

La gestion écologique du parc laisse s'exprimer la flore indigène et notamment

celles surnommées les mauvaises herbes : ortie, digitale, herbe à Robert (géranium)...

Ces plantes participent à la diversification des hôtes qui colonisent le parc

(mammifères, insectes, batraciens, invertébrés...)

La démarche écologique pratiquée par le domaine permet de préserver l'habitat naturel 

et contribue à sa bonne évolution.

allée dans le boisPartout dans le domaine mais aussi dans les autres jardins des côtes d'Armor

pousse une plante qui semble être invasive.

allee aux umbilicusDes feuilles rondes, une tige avec des épis jaunes pâles,

il s'agit du nombril de Vénus, hé oui rien que ça (Umbilicus)

Aussi appelé "herbe aux cors", la plante soignait les brûlures et les panaris.

umbilicusAu cours de la promenade nous sommes surpris de découvrir une palmeraie

qui abrite palmiers, oliviers, cystes, fougères arborescentes...

Exposé sud-sud-ouest, c'est l'endroit le plus chaud du domaine.

Bizarre un tel jardin dans la forêt ? Non, 

la palmeraie est un hommage aux marins d'autrefois qui rapportaient de leurs voyages

des graines, des arbustes et des plantes exotiques.

J méditerranéenL'eau est omniprésente dans le domaine et en descendant vers le vallon,

on aperçoit la source naturelle du Stanko qui signifie "étang" en breton.

source du StancoL'eau descend un escalier d'eau.

Voici la vue d'en haut

l'escalier d'eauet la vue d'en bas.

la saulaieIls sont amusants ces sièges en fer forgé.

déco2Des "fascines", ces barrières vivantes d'osier, bordent les sentiers

et rappellent l'histoire du domaine.

Le château-sentinelle contrôlait au Moyen-Age la navigation sur le Trieux.

la saulaie1En contrebas du chemin, nous découvrons camouflés parmi les fougères et les digitales

de drôles de bassins couleur chlorophylle. 

L'eau n'est pas ragoutante, quésako?

bassins de rouissageHé non ce ne sont pas les bassins de chewing-gum du film "Rabbi Jacob" avec Louis de Funes.

Ce sont des bassins de rouissage qui rappellent que la culture et le commerce

des plantes textiles étaient prospères dans la région de la fin du Moyen-Age jusqu'au XXe siècle. 

Le rouissage est la macération que l'on fait subir aux plantes textiles (le lin, chanvre..)

pour faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse d'avec la tige.

bassin de rouissage1L'un des postulats du projet d'aménagement du domaine était de déterminer

les chemins en fonction des pentes naturelles du terrain.

La balade est sportive mais tellement agréable dans ce cadre naturel.

escaliers vers J méditerannéenAu cours de la promenade, nous sommes passés sous plusieurs pergolas

mais aucune n'était fleurie début juin.

pergola  pergola1

La situation du château permet d'avoir un point de vue exceptionnel sur le Trieux

et les espaces boisés environnants.

promontoireLaisser la campagne respirer en donnant toute sa place à la végétation naturelle,

le concept pédagogique du domaine du château de la Roche Jagu est intéressant et parfaitement réussi.

Posté par sylvie jardine à 19:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 février 2018

Les jardins de KERFOULER [22 PLOUËC DU TRIEUX]

entréeAu coeur de la campagne plouëcoise, Erwin et Hanneke, un couple de hollandais passionnés de jardins,

ont acheté en 2010 une ancienne exploitation agricole avec pour projet la réalisation de jardins à thèmes. 

Tous deux exerçaient dans le domaine floral et leurs connaissances leur ont permis de réaliser leur rêve

et de nous en faire profiter en ouvrant leurs jardins à la visite.

jardin de théC'est une farandole de jardins que nous découvrons tous différents les uns des autres

mais chacun est riche en idées pour aménager son jardin.

La visite commence par le jardin de thé

où il est agréable de s'asseoir pour déguster un sirop " fait maison" avec les fruits du jardin.

20°c, la météo était agréable et nous avions l'après midi pour profiter tranquillement des jardins.

jardin de thé1Bleu et citron.

Les deux talus qui encadrent ce jardin sont couverts de lierre et d'hortensias couleur citron

qui n'étaient pas encore en fleurs le 9 juin 2017 quand nous avons visité ces jardins.

bleu et citron3J'aime beaucoup la combinaison des couleurs.

L'ensemble est tonique, lumineux et joyeux.

bleu et citron1La couleur grise de l'allée fait ressortir la luminosité de la végétation.

bleu et citronThuya nana aurea au feuillage doré, lobelia bleu tapissant, alchemille Mollis,

bleu et citron2 aconit (?), kniphofia jaune, sauge violette, cinéraire au feuillage gris,

ces plantes se marient à merveille.

bleu et citron4Nous passons dans le jardin des haies

constitué de quatre blocs géométriques entremêlés.

J des haiesLes couleurs sont douces et apaisantes.

J des haies23 pots sont sagement alignés contre la haie.

J des haies3Chaque année dans la galerie d'art un artiste vient exposer ses oeuvres.

galerie verteIci les oeuvres d'art évoquent la vie maritime.

galerie verte2Le lierre couvre toute la surface du jardin sauf la scène de couleur rouge.

Comme une provocation, quelques serpents de lierre bravent l'interdiction en glissant vers le centre.

Des ifs sont enserrés dans des armatures d'acier.

galerie verte1Changement de style dans le jardin sauvage.

J sauvage3La cabane avec le toit de fougères [3 300 branches]

reproduit les maisons de l'an mil en Bretagne.

Aujourd'hui cette maison est un refuge pour les oiseaux, insectes et petits animaux.

J sauvageOn retrouve des oeuvres d'art un peu partout dans les jardins.

J sauvage1L'achillée sauvage se rencontre couramment dans les prés et en bordure de route.

Elle nourrit et attire les insectes, elle est favorable à la biodiversité.

J sauvage2Sur le chemin "pieds-nus", grands et petits peuvent marcher sur les pierres, le bois, le sable, les écorces 

pour apprécier les sensations et bénéficier d'un massage des voûtes plantaires.

cheminTout feu tout flamme.

Ce sont les couleurs bordeaux, orange et rouge qui font le spectacle et l'ensemble est très réussi.

tout feu tout flamme1Un bassin rectangulaire de 10 mètres de long est le coeur du jardin.

L'eau a pris une couleur rouille.

Les phormiums aux grandes feuilles pourpres s'épanouissent au bord du bassin.

tout feu tout flamme6

tout feu tout flamme5L'heuchère au feuillage pourpre est une des plantes qui fait le spectacle.

tout feu tout flamme2Admirez la beauté de cet ail d'ornement 

tout feu tout flammeAutre couleur flamboyante, l'orange de ce dahlia.

tout feu tout flamme3Le lys n'est pas en reste avec ses belles couleurs chaudes.

tout feu tout flamme4 Atmosphère ensoleillée orange et bleue,

nous sommes dans le patio marocain.

patio marocainUn palmier et un figuier encadrent une fontaine.

patio marocain2

patio marocain3Des potées prennent le soleil sur la terrasse gravillonnée.

patio marocain4Tu la tires ou tu la pointes?

Voici le boulodromme.

jeu de boulesOn peut jouer aux boules ou faire les spectateurs sur les bancs.

jeu de boules1Chut ! on écoute le son des gongs bols.

zen en bretagne2"Le changement n'est jamais douloureux, seule la résistance au changement est douloureuse" Bouddha

zen en bretagne3

zen en bretagne4Un petit théâtre a été installé dans un but éducatif  pour des ateliers de lecture et des concerts.

Des lucarnes trouent la haie, allons voir de plus près.

théâtrePar l'oeil de boeuf, on a une vue sur la campagne environnante.

On ne voit pas la mer, le jardin est à 20 kms des côtes.

théâtre1La mer n'est pas là mais avec les dunes de Kerfouler, on s'y croirait. 

dunes de KerfoulerLe sable, les stipas, les pins...  on imagine la mer derrière la dune.

dunes de Kerfouler1

dunes de Kerfouler2La cour d'Hélène.

Les quatre carrés sont composés de façon identique.

Au centre de ce jardin romantique trône la belle Hélène.

J d'HélèneOn peut faire une pause sous la pergola.

J d'Hélène1Le jardin de tante Agathe est un potager biologique

où les fruits, légumes et fleurs sont alternés pour éviter les maladies.

J de tante AgatheLes artichauts se tiennent de façon élégante,

ils sont aussi décoratifs que bons ! 

J de tante Agathe2jpgAu centre, un Triskel, vieux symbole celtique symbolise la terre, la mer et l'air.

J de tante Agathe2Regardez bien, une statue se confond avec le mur.

J de tante Agathe1Le toit de la petite cabane est végétalisé et les couleurs forment un beau tapis.

J de tante Agathe4La lavande se plaît dans les gravillons qui gardent la chaleur.

la cour7Une allée bien dessinée nous conduit vers l'étang aux hirondelles.

l'étang aux hirondelles

l'étang aux h irondelles1Il y a deux bacs et celui rempli de plantes sert de système de filtrage pour l'autre étang.

l'étang aux hirondelles2Quel plaisir de s'asseoir sur les chaises et écouter les oiseaux!

l'étang aux hirondelles3Pour profiter pleinement des jardins, il est possible de louer un gite sur place:

il doit être agréable de déambuler dans les jardins très tôt le matin ou le soir. 

l'étang aux hirondelle3Le dernier jardin de Kerfouler est un jardin de gravier entouré de grosses pierres.

Des plantes naturelles ou dessinées sur des tiges métalliques occupent l'endroit .

J en constructionLa visite se termine dans la cour de l'ancienne ferme.

C'est le premier projet aménagé par les propriétaires.

la courToutes les plantes gardent leurs feuilles pour éviter qu'en hiver le jardin soit nu.

la cour1Pour rappeler le temps quand l'endroit était une ferme, le sol est gravillonné.

la cour2Beaucoup de plantes viennent d'Afrique du Sud et d'Australie.

la cour3

la cour4  la cour5

Les jardins de Kerfouler sont originaux car ils sont une succession d'ambiances différentes,

 riches d'idées en aménagement de jardins.

C'est un plaisir de prendre le temps de se promener dans tous ces jardins.

la cour6

Posté par sylvie jardine à 18:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 février 2018

Parc de la Ravillais [22] PLOUBALAY

30Il ne faisait pas très beau ce samedi matin

quand nous sommes arrivés à PLOUBALAY.

 9 heures 30, 16°C, le soleil n'était pas encore au rendez-vous.

Soleil ou pas, nous avions hâte de commencer la visite

et si on voulait respecter notre programme,

le Parc de la Ravillais le matin et le jardin de Ker Louis l'après midi,

il fallait commencer la journée d'un bon pied.

64Après une allée bordée de tilleuls, nous découvrons une maison à la façade blanche

et à l'allure bien sage qui ne laisse pas présager du spectacle qui se joue à l'arrière.

39La féérie commence avec un parterre fleuri qui habille le mur de la propriété.

3 juin 2017, le printemps tire à sa fin et la végétation est généreuse.

 Aulx, géraniums vivaces, clématites, chèvrefeuilles

73et bien sûr rosiers, népétas, delphiniums sont en pleine floraison.

40

41Exposées côté sud, toutes les plantes profitent de la chaleur emmagasinée par le mur de pierres.

6Les héllebores sont à la fin de leur floraison

devant les pivoines qui commencent à ouvrir leurs boutons.

5 Des massifs bien dessinés, des haies taillées encadrent des chambres de verdure.

10  9

42Mur de pierres, légumes et plantes en bonne harmonie,

nous sommes dans un jardin de curé.

70Il faut passer sous la tonnelle de roses pour découvrir un espace dégagé, très épuré 

avec en son centre une réalisation originale.

11Des tiges métalliques terminées en petites étoiles sortent d'un parterre sableux entre

des graminées Red Baron et un tapis couvresol qui ne demande qu'à se développer.

12Une allée bordée de charmille délimite le verger des autres chambres de verdure.

76Dans la haie, des chicanes abritent des rosiers Anne de Bretagne. 

45Une autre allée débouche sur une tonnelle de tilleuls.

16Les pieds des arbres sont habillés d'aulx et d'hémérocalles.

65

17On attraperait presque le tournis à regarder l'alignement des différentes haies.

18

78Dans le verger, des arbres en espaliers forment une farandole.

Hum ! on arrive au bon moment avec les cerisiers.

68Regardez les belles cerises rouges.

69Un grand rouleau, une petite boule, un grand rouleau, une petite boule

et on recommence... 

48Il suffit de passer entre ces deux arbres colonnaires pour changer d'atmosphère.

79Ici les formes sont floues, les mixed-borders forment un joyeux méli-mélo de vivaces et de persistants.

20

3Il y a deux ponts rouges dans le parc

et chacun d'eux nous invite à découvrir un nouveau paysage.

21De l'eau qui circule dans le parc, des rosiers en fleurs, l'endroit est romantique.

22Le mariage des iris et des rosiers aux coloris variés est réussi.

72Elle est joyeuse cette couleur orange !

50La propriété fait une surface totale de 35 ha.

Les propriétaires habitent aux USA et c'est un couple qui gère le jardin depuis 40 ans.

M. MILLE est paysagiste et Mme travaillait dans les ressources humaines.

23Grâce à leur travail, ils peuvent vivre leur passion

et gérer le domaine ... à leur guise. Elle est pas belle la vie !

24

67Les jardins doivent se visiter à chaque saison pour profiter de toutes leurs richesses.

3 juin, il était trop tard pour profiter des azalées et des rhododendrons qui étaient pour la plupart fanés.

52Chic, chic, le soleil fait son apparition et il illumine les massifs en faisant ressortir le camaïeu de verts.

55J'imagine la beauté des parterres en automne quand les bruyères sont en fleurs !

Le spectacle doit être magique.

57Il y a de nombreux arbres dans le parc mais l'ensemble est bien aéré. 

53Au fond du parc, une silhouette blanche attire l'oeil.

71Un cornus fait le spectacle devant une triple haies de charmilles et de hêtres.

25Le Parc de la Ravillais se situe en pleine campagne

et l'ambiance est très sereine et buccolique.

27Les chants des oiseaux nous accompagnent

et nous avons aussi entendu le " coucou... coucou..."

Au détour d'un chemin, on a même vu un lièvre détaler dans les buissons. C'est magique.

56Le feuillage des heuchères fait écho à la couleur rouge du pont.

28La promenade autour du plan d'eau est délassante.

58

59C'est le domaine des oies, des canards et des grenouilles.

74De retour près du manoir, nous découvrons le jardin méditerranéen. 

35Le terrain valloné met en valeur les massifs.

30

36  29

S'assoir sur le banc offre une belle vue sur le parc.

60

1Approchons-nous de la terrasse à l'arrière du manoir.

61La vue est dégagée et invite à la rêverie.

62

63La demeure ressemble aux malouinières, ces résidences que les armateurs

ou corsaires malouins [de St Malo] se sont fait construire au XVII ème et XVIII ème siècle.

75Un massif tout rond avec un pourtour de dentelle en erigerons. 

38Les lignes de buis sont adoucies par des topaires en boules et de la lavande.

Et plus loin en perspective, les massifs de persistants et de bruyères

et tout au fond la triple haie de charmilles et de hêtres.

37Quel plaisir de se promener dans le Parc de la Ravillais.

L'endroit de toute beauté est ressourçant. 

Posté par sylvie jardine à 20:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

03 février 2018

Jardins du Pellinec. [Côtes d'Armor, 22 710 Penvenan]

1C'est sur la côte nord de la Bretagne, au fond de l'anse de Pellinec, 

que nous allons visiter un jardin remarquable. 

2Les 7 hectares de jardins créés de toutes pièces par Jean GERARD

dans les années 1980 sont aménagés en plusieurs thèmes en fonction des différences de sols.

39Nous avons visité le jardin le dimanche 4 juin 2017

à l'occasion des "Rendez-vous aux jardins"

et il y avait beaucoup de monde intéressé par la visite.

3La visite commence par le jardin exotique aménagé dans l'ancien potager du manoir

qui nous transporte à l'autre bout du monde.

4La végétation est luxuriante et exubérante.

33Il faisait 18 °C et les photos font ressortir le temps nuageux

et le ciel menacant. Mais loin de nous l'idée qu'il allait pleuvoir pendant la visite !

5Pourtant la visite à peine commencée, le ciel sans crier gare a eu comme une envie pressante

de vider et d'essorer tous les nuages au-dessus du jardin.

On s'est pris une douche mes amis !

Eh oui il ne faut pas oublier que nous sommes en Bretagne.

Pas étonnant que le gazon est si dru

et que tout est vert et coloré dans les massifs !

il pleutHeureusement l'arrosage n'a pas duré longtemps. Nous avons pu continuer la visite

et admirer des phormiums ou lin de Nouvelle Zélande,

cette plante aux feuilles vertes et raides,

14des Callistemon, ces rince-bouteille roses et blancs,

15  16

 des phlomix jaunes,

11  6

des agaves et des trachycarpus, ces palmiers-chanvre. 

9Admirez l'harmonie des couleurs, les jardiniers sont des peintres 

qui forment de belles peintures végatales vivantes.

23On quitte la luxuriance exotique pour retrouver une ligne parfaitement maîtrisée.

Une haie taillée forme une séparation originale entre les jardins.

13Dans la grisaille ambiante, les kniphofias jaunes sont comme des cierges lumineux.

plantes2Ici, le contraste du clair-obscur est original

avec les ophiopogons noirs

et les Hakonechloa, ces graminées au feuillage panaché vert et jaune.

19Des iris d'eau se profilent sur les feuillages imposants des Gunnera

et qu'aperçoit-on en arrière plan?

25Oui c'est la mer qui est toute proche,

il faut reconnaître que le cadre est très sympathique.

24 En continuant la balade,

nous découvrons l'étang aux nympheas inspiré par le jardin de Monnet.

26L'endroit est reposant et nous fait ralentir le pas.

27Les feuilles des gunneras  (rhubarbe géante) commencent à prendre de l'ampleur.

37Elles peuvent atteindre un diamètre de deux mètres en fin d'été.

plantes1Un peu plus loin, nous restons dans un univers aquatique avec le jardin d'iris du Japon.

28J'aime bien l'aménagement de ce jardin avec le chemin sur pilotis.

Les lattes de bois ont une belle couleur dorée et la plantation des iris

dans les carrés est originale.

29Les jardins sont vivants et ils doivent se visiter aux quatre saisons.

pontDébut juin, nous avons raté la floraison des rhododendrons et des azalées

déjà fanés dans le jardin anglais. Tant pis !

30Si l'occasion se représente, on reviendra courant mai pour profiter des rhodos.

40Le jardin austral s'articule autour d'un rond point.

En rejetant la nuit toute la chaleur emmagasinée le jour, 

 les pavés créent un micro-climat favorable aux plantes.

J austral

41J'aime bien les fougères arborescentes.

36En 2013, le jardin du Pellinec a été sélectionné pour représenter la Bretagne

à l'émission " Le jardin préféré des Français ". Il a terminé 4ème. 

plantesOn termine la visite devant le manoir

avec son jardin à la française aux lignes bien dessinées.

38C'est le jeu des couleurs, la profusion des plantes et l'harmonie des massifs

qui m'ont le plus frappée dans ces jardins.

Pas étonnant quand on sait que le propriétaire était photographe.

Le jardin du Pellinec mérite bien son qualificatif de jardin remarquable.

On quitte Pellinec pour continuer notre balade.

Il y a tant de beaux jardins à visiter dans les Côtes d'Armor.

1Notre prochaine halte se fera à (22) PLOUBALAY

pour la visite du parc paysager de la Ravillais.

0A bientôt 

Posté par sylvie jardine à 18:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

12 janvier 2018

Les jardins de Kerdalo à (22) TREDARZEC

19Nous allons commencer la nouvelle année par une très belle balade

dans les jardins de Kerdalo dans les Côtes d'Armor.

Nous avons visité ces jardins le 5 juin dernier entre deux averses

alors que la météo était pluvieuse et très venteuse.

J'ai été époustouflée par les couleurs extraordinaires des jardins.

Ce n'est pas étonnant car c'est un peintre qui a créé ces jardins.

Abondonnant ses pinceaux, le prince et peintre russe Peter Wolkonsky a imaginé et créé ces jardins. 

En 1965, il restaure l'ancienne ferme en un manoir, creuse des bassins, aplanit des terrasses...

Avec l'aide de grands pépiniéristes, il plante des végétaux choisis pour leur rareté botanique

mais surtout pour leurs couleurs.

Vous allez pouvoir admirer le résultat,

les jardins sont de véritables oeuvres végétales qui se succèdent dans cette propriété de 17 hectares.

74La visite commence par la terrasse engazonnée devant le manoir.

La vue dégagée met en valeur la façade du bâtiment et crée une atmosphère apaisante.

70On chemine sur des allées de pierre en faisant attention à ne pas écraser les petites fleurs.

14Les coloris sont reposants, gris, jaunes, verts.

L'inflorescence à la forme conique couverte de petites fleurs bleues est une viperine, l'Echium des Canaries.

Il y en a beaucoup dans ces jardins.

Si la floraison annonce la mort de la plante, celle-ci se ressème abondamment en sol léger.

36Entre les galets poussent des oeillets, des pâquerettes, des onagres (est-ce bien des onagres?)

13Regardez le fond du tableau avec les dégradés de couleurs.

Le vent a chassé les nuages et une éclaircie illumine le tableau.

66Sur le côté du bâtiment principal, les murs d'une annexe sont recouverts de végétation.

Avec le mur de pierre couvert de végétation et la lanterne,

il est facile de faire une belle photo de carte postale au charme un peu rétro vintage.

40

voeux

42La terrasse inférieure n'est pas accessible 

mais la vue "d'en haut" permet de bien visualiser la géométrie de la composition.

Depuis la mort de Peter Wolkansky,

sa fille et son mari, Timothy Vaughan qui est paysagiste, perdurent l'oeuvre de l'artiste.

Le jardin des quatre carrés est l'ancien potager de la ferme

repensé par Timothy Vaughan entre 2002 et 2004. 

Des allées engazonnées forment la croix centrale tandis que les allées

extérieures sont formées de damiers de gazon et de galets. C'est original.

39Dans les massifs de vivaces,

les taches lumineuses jaunes sont des herbes du Japon "hakonecloa macra aureola",

les touches bleues des sauges aux épis bleu violacé, des geraniums

10et des aulx.

12Deux pavillons d'angle complètent le décor.

37

38La promenade se poursuit dans la vallée du haut.

L'erigeron a colonisé les marches,

et un rosier liane fait la révérence avec ses lianes retombantes.

15Je pense que les plantes jaunes et oranges sont des euphorbes.

43Quel spectacle après les escaliers :

Regardez ce bassin rectangulaire qui s'achève sur une pagode en bois d'inspiration chinoine.

67Des magnolias impressionnnants, des arbustes plus bas moutonnants,

et des nenuphars dans le bassin, que c'est joli !

46Plus loin, nous découvrons la lande dorée.

Les arbres ont été choisis pour la beauté de leur feuillage ou de leur floraison.

Personnellement, je trouve ce spectacle époustouflant.

On dirait une grosse vague qui déferle sur la plage.

17Quelle magie des couleurs et des formes.

Au premier plan, les cotinus ou arbres à perruques apportent des touches de rouge.

18Il y a de très nombreuses variétés d'arbres :

Taxus baccata, Taxus fastigiata, des Euonymus japonica panachés,

des cornus ...

48En été, le pré accueille les insectes.

20 Le massif des gunnera manicata ou rhubarbe géante du Mexique est impressionnant.

21Il y a aussi des plantes plus discrètes.

72Le terrain est en pente et nous descendons doucement vers le grand étang.

22Nous faisons une pause non pas pour reprendre des forces

mais pour profiter de ce doux moment de balade

et pour écouter les oiseaux.

51L'eau est présente dans les jardins par le biais de trois sources

et de la rivière du Jaudy qui traversent le parc.

23Nous entendons le doux bruit d'une cascade. 

54Nous arrivons en bas du jardin.

Sous les feuilles gigantesques des gunnera maticata,

des dalles carrées nous conduisent vers la grotte italienne.

24Elle abrite des bas-reliefs de Wolkonsky

représentant un monde imaginaire de sirène, reptiles et poissons en coquillages.

55Au détour d'une allée, nous découvrons la rivière de Treguier.

73Cette partie du jardin boisée et humide abrite le millepertuis, le lierre et des fougères.

Début juin, les camélias et rhododendrons ont déjà défleuri

et les hortensias ne sont pas encore en fleurs.

71

47Après avoir remonté l'allée à travers bois,

nous contournons le manoir pour accéder aux terrasses supérieures.

25Exposées plein sud, ces terrasses italiennes sont plantées de spécimens exotiques.

30A cette époque de l'année, le cotinus  arbre à perruques) 

a une belle floraison vaporeuse rouge pourprée.

27

26Exposées plein sud, les terrasses accueillent des plantes peu fragiles.

des cyprès, ces colonnes verticales très décoratives qui rappellent les paysages du sud de la France,

des phormiums ou lin de Nouvelle-Zelande, ces grandes feuilles persistantes ...

59Je n'en dirai pas plus sur les plantes parce que malheureusement je ne connais pas leur nom 

mais peu importe, les massifs sont très beaux.

63

33

57  64

La santoline a un joli feuillage gris persistant couvert de petites fleurs jaunes de juin à août.

60

31Ici un joli pavot rouge au coeur noir.

68Si on prend le temps de faire une pause, on peut remarquer une fleur protégée

à la beauté sophistiquée.

58Le lys martagon

61Ses fleurs sont tournées vers le sol et leurs tépales sont enroulées vers l'extérieur.

A maturité, les pétales sont totalement recourbées vers le haut .

62En quittant les jardins par le haut de la vallée, 

des delphiniums forment de belles toquées

76et au détour du chemin, on découvre le pigeonnier.

65Les jardins de Kerdalo sont des véritables tableaux vivants

qui méritent bien le label de jardins remarquables.

Posté par sylvie jardine à 17:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,