sous ma gloriette

16 février 2019

Le jardin du brocanteur (67 140) BARR

terrasse maisonAprès avoir visité le jardin de Marlène, [ICI], nous restons à BARR

pour découvrir un jardin atypique qui ne ressemble à aucun autre jardin.

Ce n'est pas un jardin à l'anglaise avec des mixed-borders fleuris,

ni un jardin structuré avec des parterres de buis, ni un jardin de curé.

Non, c'est un jardin unique en son genre fait de brics et de brocs

détournés de leur utilité première pour trouver une seconde vie très surprenante.

baignoire1Ce jardin aurait pu être kitsch du fait de la diversité des objets.

Mais non, il est original et rigolo.

Il y a tellement de choses qu'il ne faut surtout pas se presser mais 

 regarder à droite et à gauche, l'idéal est de prendre le temps de s'asseoir.

Regardez sur la table le poupon sous une cloche de verre.

Ce qui est original ici, c'est le yarn bombing ? vous ne connaissez pas ?

C'est le tricot-graffiti ou tricot-urbain.

C'est un art de la rue qui utilise des fils tricotés ou crochetés pour recouvrir le mobilier urbain.

Regardez les napperons crochetés sur les roues du vélo.

On verra un peu plus loin des troncs d'arbres habillés. Je trouve l'idée très sympa.

terrasse2 juin 2018, les rosiers sont en pleine floraison,

de belles cactées sont posées sur une table, et partout dans le jardin on retrouve des buis.

Allez on y va, c'est parti pour une balade dans le jardin du brocanteur, ouvrez bien vos yeux,

il y des idées de déco à prendre !

terrasse1L'horloge ne fait plus tic-tac tic-toc mais sert d'hôtel à insectes.

terrasse4Le terrain est très pentu

escaliers6  escaliers7 escaliers8  escaliers9

alors il y a des escaliers et des petites terrasses avec de nombreux recoins.

Approchons-nous du strelitzia.

escaliersCette plante porte bien son nom, oiseau du paradis, la fleur orangée est spectaculaire.

oiseau du paradisL'aménagement du jardin a été réalisé au fur et à mesure des trouvailles dans les brocantes

alors la décoration est unique et il faut avoir l'oeil partout pour tout découvrir.

Regardez, des cupidons sont accrochés sur les contremarches.

escaliers1

escaliers2Le jardin est intéressant  car il y a une grande variété de plantes.

cliquez sur les photos pour les agrandir

 

vue jardin  vue jardin1  vue jardin2  vue jardin3

Au bord des marches : iris, lysimaques...

escaliers3

escaliers4Si on regarde bien, un collier de boutons métalliques est suspendu sur la grille.

Au fond on aperçoit une stèle arrondie avec des inscriptions,

bidons1il y a aussi des récipients aux formes diverses.

bidonsIci des composteurs, des nichoirs, des pots de semis...

compostWhen piggs will fly ?  Regardez sur la table, le petit cochon a des ailes !

terrasse3Dans le jardin d'enfant, on trouve un  tableau et son boulier, ça me rappelle des choses,

un vélo, une brouette avec des iris,

tableauet le parc en bois sert de tuteur à des dahlias Honka.

parc enfantDans ce jardin, nous rencontrons une grenouille qui hésite à se jeter à l'eau,

grenouilleune grue cendrée qui prend son envol,

oieet un coq qui fait le fier sur la terrasse gravillonnée.

Vous voyez l'armature grillagée sur le pot de fleurs.

J'aime bien les couleurs des plantes :

l'heuchère avec son feuillage chaud, l'hosta avec son feuillage lumineux.

terrasse2De jolis nénuphars fleurissent dans un petit bassin.

bassinSur la margelle, des grenouilles prennent un bain de soleil .

bassin2Plus loin, on découvre des marches avec des incrustations différentes dans chacune d'elles : 

fers à cheval, billes, dos de cuillers, vis et écrous.. 

dalle  dalle1  dalles2  dalles3

La partie la plus récente du jardin est moins ombragée

A droite, un ventilateur de toit est posé sur un trépied de géomètre.

escaliers5Prenez le temps de détailler la photo car il y en a des choses

bassin1La baignoire sert de couche.

baignoireAuprès de mon arbre je vis heureux, je ne vais pas le laisser filer.

Si l'envie lui prend de partir, il devra m'emmener avec lui !

bancIl fallait y penser et le résultat est joli : des assiettes protègent le parterre de fraises.

pied de l arbreJ'aime bien le tricot graffiti, l'habillage donne des couleurs toniques.

  tricot graffiti  graffiti tricot1

Il y a de jolies potées dans le jardin

potée

potée1Sur le côté de la maison on peut admirer de magnifiques hostas.

hostas

hostas1Je suis sûre qu'il y a plein de petites choses qui nous ont échappé 

lors de notre visite.

C'est en regardant les photos que j'ai découvert certains détails.

Il n'y a pas à dire, ce jardin est très original.

Je dis chapeau au brocanteur pour ses idées qui font la part belle à l'humour.

 

divers  divers1  divers2  divers3

Dans un prochain billet, nous resterons en Alsace pour aller visiter le jardin de Marguerite

à PLOBSHEIM (67115)  Alors à bientôt

 

Posté par sylvie jardine à 16:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


12 février 2019

Le jardin de Marlène (67 140) BARR

J de MarlèneAprès le jardin des quatre temps (ici) à KUTZENHAUSEN,

nous continuons notre balade en Alsace à BARR dans le jardin de Marlène.

Il y a l'embarras du choix dans cette belle région dépaysante et pleine de charme.

Si vous voulez visiter des jardins privés, pensez au week-end des "Rendez-vous aux jardins"

au cours duquel des particuliers ouvrent exceptionnellement leur jardin au public.

Cette année, cette manifestation aura lieu les 7, 8 et 9 juin prochain.

Notez bien ces dates dans vos agendas car c'est l'occasion de découvrir des jardins privés

et leurs propriétaires se feront une joie de vous raconter leur passion.

Nous sommes arrivés au jardin de Marlène à 12H30 sous une chaleur quasi estivale, 24°C. 

Pendant ces week-ends, on optimise le programme et les trajets pour profiter 

au mieux des jardins, alors on pique-nique sur le pouce pour ne pas perdre de temps.

Rassurez-vous, on ne se laisse pas aller et on se rattrape le soir dans des petits restos sympas.

Et en Alsace, il y a de quoi faire !

terrasseDe la rue on n'imagine pas le théâtre qui se joue à l'arrière de la maison de Marlène.

Des topiaires de buis taillés en boule, des potées d'hostas, un joli rosier rouge,

l'entrée du jardin est accueillante et chaleureuse.

J'imagine qu'il doit faire bon s'attabler sous la terrasse ombragée

pour déguster une flammekueche, vous ne savez pas ce que c'est ?

Mais si, c'est une tarte flambée, hum qu'est-ce que c'est bon!

terrasse1

terrasse3A droite au pied de la haie de conifères, des mixed-borders colorés accueillent une flopée de fleurs.

Admirez le tableau de camaieu de verts, foncé, clair, lumineux,

éclairé par des touches de jaune avec les phlomis à droite

et à gauche les petites graminées au pied de l'impressionnant conifère.

alléeLe tableau is so british, chaleureux  et joyeux, j'adoreeeeeee !

mixed borderIl n'y a pas que moi qui aime ces parterres,

les abeilles s'en donnent à coeur joie. Elles ont l'air d'apprécier les phlomis.

phlomisAvec sa maison sur le dos, dame tortue se promène dans le jardin, 

sans se hâter mais d'un pas assuré, elle cherche un coin tranquille pour une petite sieste.

déco2La barbe de bouc avec ses panicules plumeuses blanches est spectaculaire.

Des digitales, des fougères, l'endroit doit être humide pour que ces plantes soient aussi développées.

mixed border1

mixed border2Pratique l'auge qui sert de récipient pour des petites graminées lumineuses

et des heuchères au feuillage pourpre.

Le lierre et des alchémilles sont d'excellents couvre-sol, les iris sont déjà fanés. 

décoLe lierre panaché jaune forme un joli tapis autour de l'arbre.

tapis de lierre Début juin le parterre de bégonias est encore jeune

mais d'ici peu les fleurs auront recouvert tout le massif.

déco1Passons le petit pont de bois pour découvrir une autre partie du jardin.

pont en bois

allée1A droite, un bassin est dissimulé derrière une végétation luxuriante :

à l'avant des hostas, des fougères,

à l'arrière un rosier liane blanc grimpe à l'assaut d'un arbre.

bassin1

bassin2Des poissons rouges et des carpes koi animent le bassin, un nénuphar blanc est en fleurs.

bassin3Chuut, des grenouilles se prélassent au soleil.

Aucun rapport avec le tintamarre du jardin des quatre temps

où une chorale de batraciens battait son plein. 

bassin4Si des chaises nous invitent à faire une pause,

 notre curiosité nous pousse à continuer la balade.

J arrièreOn est bien dans ce jardin loin de la ville et du bruit.

J arrière1

J arrière2Un tendre rosier rose et une clématite violette habillent une gloriette en fer forgé.

gloriette4

glorietteAu sol des iris et des plantes couvre-sol forment un tapis.

gloriette2En faisant le tour de la gloriette, on découvre un buste sur un piédestal.

gloriette3Dans cette partie du jardin, chaque massif a une forme géométrique  

surlignée par une bordure de buis.

buis6Regardez  les formes orginales des bordures :

ici des quartiers de mandarines,

buis5là un massif en carré.

buis4Dans ce massif des boules accompagnent un arbre au feuillage original tout gris.

buis2 Des arrosoirs sont prêts, les hydrangéas sont des assoiffés.

déco3A noter la bonne santé des buis qui ne sont pas malades !

buis  buis1

2 juin 2018, c'est l'époque idéale pour admirer les rosiers

et chez Marlène, des rosiers il y en a !

rosiers16

rosiers2les rosiers forment des haies,

rosiersIls habillent des arceaux.

rosiers1  rosiers4

rosiers5Certains rosiers commencent à peine leur floraison qui va durer jusqu'à la fin de l'été.

rosiers18Ce massif commence seulement à se colorer mais le spectacle 

promet une floraison estivale généreuse.

rosiers17Au pied de ce rosier s'étalent des heuchères au feuillage jaune, des digitales violets.

rosiers15 Il y a des roses anciennes, anglaises et modernes

et toutes sont très jolies.

rosiers12

rosiers11Au fond du jardin on découvre la campagne et les vignobles.

rosiers8rosiers6On a passé un moment très agréable dans le jardin de Marlène,

c'est un véritable petit coin de paradis fleuri.

rosiers7Dans le prochain billet, nous resterons à BARR en Alsace

à quelques pas du jardin de Marlène.

Nous découvrirons un jardin très original : "Le jardin du brocanteur".

Alors à bientôt.

Posté par sylvie jardine à 18:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

27 janvier 2019

Jardin des Quatre Temps (67 250) KUTZENHAUSEN

J des 4 tempsParmi tous les jardins visités en 2018, mon coup de coeur se situe au Nord de l'Alsace,

à 50 kilomètres de Strasbourg au Jardin des Quatre Temps à Kutzenhausen.

Pourquoi un coup de coeur ?

Bien sûr, parce qu'il faisait beau et que la région est typique,

parce que le charme alsacien opère dès l'entrée dans la cour :

façades à colombages sur lesquelles courent des plantes, volets sculptés de petits coeurs,

 potées de fleurs alignées le long des escaliers.

Mais surtout parce qu'il y a un petit plus, ce petit supplément d'âme

qui vous envoûte dès l'entrée dans le jardin, une atmosphère de plénitude et de sérenité.

On se sent bien dans ce jardin et c'est magique.

entrée cour avantAprès avoir traversé les dépendances de la ferme, 

on sort sur une terrasse d'été couverte par le auvent d'une des granges.

On découvre alors le jardin qui s'étale sur une légère pente descendante.

entrée dans le JUne belle allée engazonnée dévale jusqu'en bas du jardin.

Nous avons visité ce jardin le 3 juin 2018  à l'occasion des "Rendez-vous au jardin".

A cette époque de l'année, le gazon n'a pas encore souffert de la canicule.

J'imagine que le spectacle n'a pas été le même en été. 

allée engazonnée1Sur la gauche, le rosier adossé à la grange a une belle couleur rose soutenue,

à ses pieds s'étalent des sedums, heuchères, géraniums, népétas...

allée engazonnée2Avant de descendre l'allée engazonnée, prenons l'allée des roses.

allée engazonnée5

allée engazonnée4Le rosier grimpant Sympathie a une belle couleur rouge veloutée.

Résistant au grand froid, au soleil et à la pluie,

voici un rosier bien adapté à cette région du Grand Est

qui peut connaître des hivers rigoureux et des étés de plus en plus souvent caniculaires.

rosier rougeIl y a aussi New Dawn et Coral Dawn à la couleur rosée sur la tonnelle.

banc1 Au pied du cadran solaire fleurissent des Stachys byzantina (oreille d'ours), des géraniums 

allée engazonnée10et des pivoines.

pivoine

arche des rosesAprès l'allée des roses, le chemin pavé longe une petite cascade.

bas de la cascade La cascade se déverse dans un bassin dissimulé sous une végétation exubérante:

géraniums roses et bleus, iris, bleuets...

cascade1

bassin1Un héron est à l'affût.

bassin héros

bassin9

bassin6 Il me semble que la plante qui fait penser à des petits sapins est la pesse d'eau (ou queue de cheval).

Si c'est bien l'hippuris vulgaris, la plante est oxygénante grâce à son feuillage sous l'eau.

bassin2Le mariage est réussi entre le nénuphar et l'hippuris.

bassin5C'est la saison des amours chez les batraciens des jardins et ça coasse bruyamment.

Les crapauds et les grenouilles font un boucan d'enfer et il paraît que cela dure un mois à un mois et demi.

bassin grenouilleNous reprenons l'allée engazonnée pour continuer sur la gauche du jardin.

allée engazonnée6

allée engazonnée9Ce n'est plus l'époque, mais le spectacle doit être magique au-dessus du banc

quand la glycine est en fleurs.

bancL'allée engazonnée débouche sur la rue.

Sur la gauche fleurissent des agastaches bleus, des barbes de bouc au plumeau blanc

allée engazonnée8et dans les fougères, si on regarde de plus près,

on aperçoit un hibou.

On découvre au cours de la promenade de nombreuses réalisations en bois, en fer, en pierre et en saule.

c'est Freddy qui a réalisé la plupart des bancs, auges, tonnelles, arches et pergolas !

Quelle chance de savoir bricoler !

déco hibouInutile de vous préciser qu'il n'y a pas de produits chimiques dans le jardin

afin de favoriser la biodiversité et un équilibre biologique naturel.

Tout est réalisé dans le respect de la nature.

potagerjpgUn hôtel accueille les insectes. 

potager1En se nourrissant de pucerons...les insectes sont de précieux alliés au jardin.

insectes

rosier1

rosiersAu fond du jardin, une haie formée d'ifs coniques et d'érables champêtres marque la séparation 

avec la 2ème partie du jardin aménagée en 2001.

Je l'appelle" le jardin du tilleul".

topiairesRegardez comme il est majestueux !

Et qu'est ce que ça sent bon quand le tilleul est en fleurs.

Pas étonnant qu'on est zen dans ce jardin !

tilleulUne banquette circulaire faite "maison" en bois de chêne épouse le tronc de l'arbre 

tilleul1Sous l'ombre du tilleul, le cornus a un feuillage lumineux.

J du tilleul1Des plantes habillent le pied des arbres.

J du tilleul4

fond du JEt voici la 3ème et dernière partie du jardin en cours d'aménagement.

Des chaises et une table en bois nous invitent 

à faire une pause sous le saule pleureur.

J du fond1La scultpure en bois semble évoquer le jardinier contemplant 

avec satisfaction son jardin.

J du fondNous allons nous diriger vers la maison en empruntant l'allée à droite.

allée droiteUn cotynus pourpre se marie avec un joli tapi de fleurs bleues.

allée droite2

allée droite1Début juin, la floraison du tulipier de Virginie se termine,

seules quelques fleurs colorent encore le feuillage.

tulipier de VirginieVoici un massif jaune et bleu

càoté droitNous découvrons un autre bassin.

allée droite3

 

bassinRegardez les grandes fleurs de ces géraniums bleus.

bassin8Les lysimaques sont faciles à vivre, fleurissent longtemps

mais peuvent être envahissantes si on ne maîtrise pas leur développement.

bonhommes en bois Les hémérocalles se plaisent près du bassin.

hémérocallesEt pour finir la découverte du jardin des quatre temps,

voici quelques décorations qui animent les massifs.

déco1
déco2
déco escargot déco poules

deco10Vous comprenez pourquoi ce jardin est un coup de coeur.

Pour en savoir plus sur le jardin des quatre temps, c'est ici 

déco papillonsDans un prochain billet, 

nous resterons en Alsace pour visiter le jardin de Marlène à (67) BARR.

A bientôt

Posté par sylvie jardine à 15:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

29 décembre 2018

Une année au jardin

décembreInlassablement le temps égrenne les heures, les minutes, les secondes.

La ronde des saisons n'en finit pas de tourner en recommencant une nouvelle année à chaque 1er janvier.

29 décembre 2018, l'hiver s'est installé avec ses premières neiges et ses brumes.

Nous connaissons depuis quelques jours en Lorraine un épisode relativement froid.

C'est bien emmitouflés qu'on apprécie le marché de Noël à Metz et ses odeurs de vin chaud.

La magie n'opère pas s'il fait trop doux !

hiver16 décembre dernier, quelle surprise au réveil !

Le jardin était couvert d'une couche de neige et à part les arabesques des oiseaux

voltigeant d'arbres en arbustes, rien ne bougeait dans les parterres.

Avec les mauvais jours, les mésanges et le rouge-gorge sont réapparus au jardin 

et il faut réalimenter régulièrement les mangeoires car ces petites bêtes sont gloutonnes !

rouge gorgeHeureusement que je prends des notes car je ne me rappellais plus que l'hiver 2017/2018

avait été très humide en Lorraine remplissant ainsi les nappes phréatiques.

Le 23 février c'est le "Moscou-Paris", un vent glacial venu de Sibérie qui a soufflé sur le pays.

givreNous sommes incorrigibles, l'hiver commence à peine qu'on a hâte de voir le jardin s'animer.

Il faut savoir être patient et profiter de l'instant présent.

L'hiver est une période où la nature se repose et le jardinier doit en faire autant !

Il faut en profiter pour se ressourcer et être en plein forme dès les beaux jours.

Si la météo est douce, les primevères seront fleuries en février

primevèrestout comme les élégantes héllébores.

Cela dit, elles n'ont pas du tout apprécié le "Moscou-Paris".

helleboresMars-avril, les narcisses mettront de la gaieté dans les jardins et les parterres des villes.

mars2Mais la neige peut encore nous surprendre au début du printemps.

Les bonsais, mis en pleine terre pendant l'hiver pour mieux résister au froid,

sont rempotés début mars.

Le 18 mars 2018, une couche de neige a recouvert les petits arbres d'une fine couche de ouate.

mars1Mais le clou du spectacle printanier au jardin se joue quand les arbres sont en fleurs.

La nature est alors en pleine effervescence et c'est tellement beau !

printempsTulipes, forsythia, photinia..les couleurs sont vives, pétillantes et joyeuses.

fosythiaMuscaris, iberis sempervirens participent à la beauté du décor.

tulipesEn mai si la floraison des pivoines ne dure pas longtemps, elle est remarquablement belle.

Il y a bien longtemps, ces pivoines avaient une couleur rose, aujourd'hui elles sont blanches.

pivoine1jpgJ'aime la floraison vaporeuse, légère et si blanche.

massif sous mirabellier1Je ne sais pas pourquoi il y a toujours des fourmis sur les pivoines !

Il paraît qu'elles se nourrissent des sucres qui se trouvent sur les boutons à fleurs

et qu'elles ne font aucun mal aux pivoines.

Selon certains, la présence de fourmis dissuaderaient ses ennemis de s'en prendre à elles.

pivoineAutres classiques du printemps, les iris hollandais, 

les oeillets et les géraniums vivaces qui forment un beau mariage.

iris oeillets3jpg

Je ne peux pas me passer des pensées aux couleurs variées.

C'est une des premières potées que j'installe au jardin.

printemps1Courant mai, la gloriette se pare de blanc avec les petites roses de Perennial' Blush.

gloriette6

gloriette5Ensuite Perennial blue prend le relais avec une jolie floraison rose. 

sous la G

gloriette3Il est impossible de s'asseoir sous la gloriette quand les rosiers sont en fleurs :

il y a un tel bourdonnement d'abeilles qu'on les laisse butiner en paix !

gloriette4Voici le dernier arrivé, un rosier liane qui nous a été donné par Antoinette et Guy à l'automne 2017.

Ce n'était qu'une bouture et à la fin de l'été, il avait déjà atteint le haut de la gloriette.

La couleur est soutenue et j'aime ces petites fleurs roses et parmes. 

gloriette1A côté de la gloriette s'épanouit le tendre Sourire d'Orchidée.

sourire d'orchidéeLes rosiers sur les 3 arceaux ne sont pas en reste.

Au milieu Jacques Cartier à la floraison rose tendre.

tonnelleJasmina aux fleurs roses bien pleines.

rosesGuirlande d'Amour à la floraison généreuse et blanche.

jasminaJ'aime beaucoup le rosier de L'Haÿ au premier plan très résistant et très parfumé.

Avec ses nombreuses épines, il peut former une haie défensive !

roses2Les trois rosiers sur tige ont également bien fleuri : Porcelaine de Bayeux,

porcelaineRouge Médeillan et Alsace accompagnent les lavandes et les spirées printanières.

roses et lavandesLe 15 août annonce la fin de l'été au jardin.

2018 restera comme une année exceptionnelle pour la récolte de mirabelles ! 

mirabelleLe gazon n'est pas beau mais il est encore un peu vert.

Je ne mets pas les photos quand il est tout grillé !

A la fin de l'été nous pouvons profiter des hydrangéas et de l'hortensia.

Si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas à planter un chèvrefeuille du Japon Halliana,

ses fleurs jaunes très parfumées embaument son entourage tout l'été.

été6

été4 été2

Il y a aussi la verveine de Buesnos Aires, l'anis, les amarantes et les anémones du Japon.

été automne automne1 anemone du japon

Et puis voici une de mes fleurs préférées, le tournesol, symbole de la joie de vivre.

Quel spectacle quand les oiseaux, surtout les mésanges, viennent picorer les graines.

été5 En été on peut admirer des spectacles furtifs quand le ciel est menaçant à l'approche de l'orage.

orage orage1

Les jours passent et l'automne revient avec les brumes matinales

et les belles toiles d'araignée suspendues un peu partout dans le jardin.

automne2Les jours raccourcissent et le gorge-rouge refait son apparition.

La ronde des saisons poursuit son tourbillon...

mars"Le bonheur pour une abeille est d'exister.

Pour l'homme c'est de le savoir et de s'en émerveiller " Jean-Yves COUSTEAU

Bonne et Heureuse Année 2019

2019 Rendez-vous l'année prochaine pour de nouvelles balades dans les jardins

Posté par sylvie jardine à 14:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 décembre 2018

Jardins Henri LE SIDANER à GERBEROY (60 380)

vue des rempartsC'est dans le joli village de Gerberoy que le peintre impressionniste Henri Le Sidaner

s'est installé en 1901 sur les conseils d'Auguste Renoir.

Il n'était pas question pour Le Sidaner de laisser quelqu'un d'autre

aménager son jardin car il avait une idée précise des effets de lumière recherchés.

Les premiers travaux concernent la parcelle derrière la maison aménagée en un jardin blanc.

Nous entrons dans la propriété par une allée pavée.

entréeSur les murets qui bordent l'allée s'étale une plante tapissante au feuillage gris argenté :

cette corbeille d'argent est une variété de ceraiste.

Au printemps ce tapis est recouvert de petites fleurs blanches.

entrée1L'été 2018 a été marqué par une sécheresse exceptionnelle

et il suffit de regarder ce qui reste du gazon pour constater

que le jardin a souffert du manque d'eau.

J blanc3La partie la plus proche de la maison est chouchoutée et arrosée.

Vert, gris et blanc forment un tableau apaisant.

J blanc716 septembre 2018, les hydrangéas sont en fleurs

J blanc10et forment de belles boules blanches.

entrée3  J blanc11

J blanc4 Bien sûr, la fin d'été n'est pas la saison idéale pour admirer les roses.

Mais en septembre, on peut admirer les roses remontantes

dont la floraison est certes moins spectaculaire qu'au printemps

mais très appréciée car la dernière de l'année. 

J blanc1

J blanc2On retrouve les céraistes qui se plaisent sur les murets .

J blanc17

buste le sidanerA côté des fougères, des hortensias et des buis, un tête à tête sympathique.

J blanc19Avant d'emprunter les escaliers qui mènent aux étages supérieurs,

prenons le temps d'admirer les terrasses à l'italienne.

espaliers3Le Sidaner s'est inspiré d'un voyage d'études aux iles Borromées

pour aménager trois terrasses fleuries à l'italienne.

roseraie3

espaliers2Des potées accueillent des géraniums blancs.

J blanc18

J blanc5

J blanc12D"en haut", nous avons une vue sur la boutique du jardin

J blanc13et sur le jardin blanc.

J blanc14

J blanc15

J blanc9Au fur et à mesure des années, Henri Le Sidaner a acquis

les parcelles attenantes à son terrain et les a aménagées en jardins.

escaliersAccolée à la propriété s'élève la collégiale Saint-Pierre, monument historique,

autrefois habitée par des religieuses.

roseraieIci les buis sont centenaires et c'est une chance qu'ils ne soient pas malades.

La vierge à l'enfant doit veiller sur le jardin.

vierge à l'enfantDans la roseraie, les couleurs sont roses et rouges.

roses3roses1

Si à cette époque de l'année, les rosiers non remontants ne sont plus fleuris,

on imagine la beauté du jardin quand les tonnelles croulent sous les roses !

roseraie6C'est en mai-juin qu'il faut venir admirer les rosiers en fleurs.

Depuis 1928 chaque 3° week-end de juin, grâce à Le Sidaner, le village de Gerberoy fête la rose. 

roseraie7Il y a les roses mais rien de tel que des géraniums pour fleurir jusqu'à l'automne la vasque centrale.

roseraie1

roseraie5Persicaire, Polygonum ou Renouée de l'Himalaya, c'est comme on veut !

Plante vigoureuse dont la floraison s'étale de juillet à octobre.

roseraie2Nous découvrons le jardin jaune et bleu construit 

sur les ruines d'un ancien château-fort.

DSC_7370Spirée bleue, barbe bleue ou caryopteris,

l'arbuste aux petits bouquets bleus a une allure décontractée.

Son feuillage est odorant.

J bleu1

J bleu4L'arbuste se marie bien avec les géraniums vivaces bleus.

J bleu

geraniumDans ce jardin bleu, nous découvrons une belle rose :

 "Pacific dream blue"

rosesApprochons-nous du temple de l'Amour

qui est une copie du temple de l'Amour du Petit Trianon à Versailles.

temple de l'amourLa gloriette est palissée de rosiers sarmenteux et grimpants destinés à poursuivre leur croissance

le long des six piliers en bois soutenant la coupole.

Henri le Sidaner a dessiné lui-même ce Temple qu'il a construit avec des amis Versaillais.

temple de l'amour1On aperçoit la coupole des remparts de l'extérieur des jardins.

temple de l'amour2Le terrain escarpé est agrémenté de vasques, de sculptures

qui lui donnent un petit air désuet mais sympathique.

poteries

poterieDepuis plusieurs années, Etienne Le Sidaner, petit-fils du peintre et son épouse Dominique

poursuivent la restauration des Jardins, labellisés "Jardin Remarquable" depuis 2013. 

poteries1Dans la mare barbotent des canards.

mareGrand peintre intimiste français appartenant à la génération post-impressionniste,

Henri le Sidaner a connu de son vivant tous les succès et toutes les récompenses.

Une centaine des plus grands musées à travers le monde possèdent ses oeuvres.

tableauNous finissons l'année avec cette balade dans les jardins Le Sidaner.

En attendant de vous retrouver l'année prochaine pour d'autres visites,

je vous souhaite de belles et joyeuses fêtes.

Prenez soin de vous

Posté par sylvie jardine à 10:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


30 novembre 2018

GERBEROY (60 380) un des plus beaux villages de France

gerberoy1Gerberoy, "un des plus beaux villages de France" se trouve dans l'Oise, au coeur de la Picardie,

au centre d'un triangle formé par Amiens, Beauvais et Rouen.

gerberoy2Nous avons profité de la belle arrière-saison

pour aller dans cette région visiter des jardins les 15 et 16 septembre 2018.

gerberoyDans les billets précédents, nous avons visité le jardin du Clos joli à  Brecy (02 210)

et celui du peintre Van Beek à Saint Paul (60 650)

gerberoy3

Nous allons nous arrêter aujourd'hui à Gerberoy pour visiter deux jardins. 

GERBEROY25Celui du peintre Henri Le Sidaner et le jardin des ifs.

gerberoy5Avant d'aller découvrir ces jardins, je vous propose une promenade dans ce petit village sympathique.

gerberoy7Ses ruelles pavées, ses maisons en bois et torchis font de ce village une belle promenade touristique.

gerberoy18En cette fin d'été, ce sont les hortensias qui s'épanouissent le long des façades.

Il y a encore quelques roses en fleur, des roses trémières et des dahlias.

gerberoy4En 1901, le peintre impressionniste Henri Le Sidaner s'installe à Gerberoy.

Il loue une maison adossée à la collégiale Saint Pierre

et achète au fil des années diverses parcelles sur les ruines du château-fort.

gerberoy26Il crée trois jardins monochromes qui s'ordonnent sur trois niveaux:

le jardin blanc, la roseraie et le jardin jaune et bleu.

jardins Le Sidaner

Il incite aussi les habitants à fleurir les rues et à planter des fleurs devant leur maison.

gerberoy13  gerberoy17

gerberoy27C'est ainsi que depuis 1928, tous les ans le village fête la rose le 3° week-end de juin.

gerberoy12Gerberoy est surnommé aussi "le village aux mille rosiers".

gerberoy11  gerberoy14

Pas étonnant que ce village pittoresque soit un beau décor cinématographique.

gerberoy8Il a accueilli le tournage des films "Le cas de Mme Luneau", 

 le "rosier de Mme Husson" de Maupassant

gerberoy10ainsi qu'un "amour de sorcière" avec Vanessa Paradis.

gerberoy15Nous avons découvert ce village le week-end des journées du patrimoine.

gerberoy29Dans la collégiale Saint Pierre du XVe siècle, nous avons pu admirer la nef voutée en bois,

des tapisseries d'Aubusson de la fin du XVIIe siècle, 

les bancs des fidèles en petites stalles fermées..

gerberoy23Nous avons fait une pause déjeuner à "l'atelier gourmand de Sarah"

pour déguster de délicieuses tourtes salées aux légumes du jardin.

C'était beau et bon, humm !

gerberoy22Maintenant qu'on est rassasiés, on est prêts pour reprendre la route.

gerberoy30Alors rendez-vous à très bientôt dans les jardins d'Henri Le Sidaner. 

Posté par sylvie jardine à 19:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

04 novembre 2018

Jardin du Clos joli à (02) BRECY en Picardie

dahlias2Le week end des 15 et 16 septembre 2018, nous sommes allés dans l'Aisne et l'Oise visiter des jardins.

Nous avons fait une 1° halte à BRECY, un petit village près de CHATEAU-THIERRY

pour découvrir le Jardin du Clos joli.

La météo 2018 marquée par une sécheresse exceptionnelle a assoiffé sols et plantes

rendant les jardins moins colorés avec des pelouses jaunies.

Si le jardin du clos joli n'a pas été épargné par le déficit en pluviométrie,

il n'en demeure pas moins qu'il porte bien son nom

car il révèle le travail d'une artiste qui a modelé son jardin comme une succession de tableaux champêtres.

Quand on entre dans le jardin du clos joli, le regard est tout de suite attiré par une belle demeure

de style balnéaire aux balustrades en bois blanc datant de la fin du XIXe siècle.

maisonNous avons été reçus par la propriétaire des lieux, 

Françoise RADET-MANNERKORPI, artiste peintre qui nous a fait visiter son jardin.

C'est toujours le même bonheur de discuter avec les personnes qui ont imaginé, façonné,

retravaillé leur jardin et qui passent des heures à entretenir leur coin de paradis.

Devant la maison, une terrasse de verdure est bordée d'un rideau de tilleuls, marroniers et d'ifs centenaires.

Les buis atteints par la pyrale du buis ont tous été arrachés.

Des potées d'hostas évoquent un petit air d'Italie.

devantRegardez le visage expressif de cette dame à la couronne de fleurs,

son regard clair et son sourire manifestent le bonheur d'être au jardin.

devant1  devant2   

chaises  devant3

Le parterre central est dédié au printemps avec des hostas, tulipes, primevères...

devant4Sur le côté, des arrosoirs, des pots 

pots2et une flopée de succulentes prennent le soleil. 

pots1

pots

pot sur la tableUne terrasse gravillonnée a été aménagée derrière la maison.

Baigné de soleil, l'endroit est apaisant.

terrasse gravillonnée2jpg

terrasse gravillonnée1Des asters poussent dans les trous trous de la table et c'est marrant.

terrasse gravillonéeOn continue la visite dans le jardin paysage qui s'étale jusqu'au fond du jardin.

C'est un jardin à l'anglaise avec des mixed-borders aux lignes sinueuses, des chaises et des tables.

Regardez le gazon tout jauni !

allee derrière la maisonContrairement aux tableaux qui ne bougent pas, sauf ceux de l'artiste Bansky, 

le jardin est vivant et il réagit aux conditions météorologiques.

Imaginez la même scène avec une pelouse verte et des massifs arrosés par une bonne pluie,

le décor serait plus coloré.

allee derrière la maison1Il faut accepter de ne pas tout maîtriser en matière de jardinage,

c'est ce qui rend l'activité si intéressante et si difficile.

Selon Françoise RADET-MANNERKORPI, qui est artiste peintre,

le jardinage est l'art le plus difficile qui soit.

Le travail en extérieur, les aléas climatiques, des plantes qui crèvent

ou qui se ressèment où on ne les attend pas, c'est un travail sans fin qui réserve bien des surprises.

C'est aussi l'apprentissage de l'humilité.

alléeS'il y a des plantes qui supportent bien la sécheresse, ce sont les sedums ou orpins.

sedum2Ils résistent au gel et à la sécheresse grâce à leurs feuilles grasses. 

sedumLes sedums sont multiples, au port rampant ou tapissant ou érigé à grandes tiges...

mais tous ont un feuillage charnu. 

sedum1On a passé 2 heures et demie dans le jardin avec Françoise RADET-MANNERKORPI 

qui nous a commenté les massifs en nous expliquant le choix des plantes, l'harmonie des couleurs...

Rien n'est laissé au hasard et les moindres détails sont étudiés. Quelle classe !

Avec Roland on ne s'est pas lassés d'écouter la jardinière raconter sa vie et l'histoire de son jardin.

La visite aurait pu durer plus longtemps encore 

 mais nous avions un programme bien rempli avec d'autres jardins à découvrir.

asters dahlias

fond du JFrançoise est une artiste et des sculptures sont intégrées partout dans le jardin.

Le jardin accueille régulièrement des expositions temporaires. 

graminées Une haie d'ifs doublée d'une haie de tilleuls clôturent le jardin.

déco6  déco2

déco5Ce n'est pas une légende, il existe réellement.

Regardez, nous avons réussi à prendre en photo Nessie le gentil monstre du clos joli.

déco4 Moins impressionnants, deux lièvres sont prêts à se sauver dans le jardin.

D'autres statues en bronze, (oies, poules, canards) sont éparpillés dans le jardin 

mais aussi des poteries italiennes d'Impruneta, des vases en fonte, des bustes, des boulets en pierre...

lapinset aussi des petites serres anglaises 

mini serreIl y a aussi une cabane au fond du jardin.

brouetteDans le cadre "des jardins en scène", le jardin du Clos joli accueille des spectacles.

C'est ainsi que des pièces de théâtre, de concerts sont organisés sous le vieux thuya

 dont les branches basses ont été coupées.  

théatre1Lors de la réfection de la toiture, les tuiles ont été récupérées pour couvrir l'allée dans le sous-bois

allee de tuiles3et c'est joli !

allée de tuiles2Ce chemin de tuiles longe le mur surmonté de rosiers, clématites et chèvrefeuilles.

Il faudra revenir en juin pour profiter de toutes les fragances.

Plus de 400 variétés de roses fleurissent le jardin.

allee de tuiles1 Ils n'ont pas souffert de la chaleur, les hydrangéas forment une haie touffue qui s'adosse le long du mur.

hydrangéasLes hortensias profitent de l'ombre du sous-bois.

hortensiasAvant d'entrer dans le jardin à la française, faisons une pause devant la fontaine

agrémentée de pierres, sculptures, plantes aquatiques et graminées.

fontaineMaintenant  nous allons découvrir le jardin clos.

En 1994, Françoise voulait créer un potager à la française.

J côtéElle a d'abord tracé un rond face à l'église et des allées pour former une étoile.

L'allée centrale est orientée vers l'église du village du XIIème siècle et 

c'est le soir venu que la magie s'opére quand le soleil couchant illumine les vitraux.

égliseFrançoise voulait un jardin à la française, avec le temps c'est devenu un champ fleuri. 

Sur la droite des tilleuls centenaires. 

église1Une fontaine marque le centre du jardin et le croisement des sept allées.

J de cote8Un angelot 

J de cote5   J de cote7

J de cotéEn cette fin d'été fleurissent les dahlias, asters, graminées..

J de cote11

dahlias1J'ai pris beaucoup de plaisir à visiter ce jardin avec sa propriétaire, Françoise RADET-MANNERKORPI.

Jardinière passionnée, elle sait partager sa passion et c'est avec une grande gentillesse

qu'elle nous a offert spontanément des boutures de sauge, des graines d'echinops bleus et d'autres plantes 

dont je ne sais plus le nom, on aura la surprise quand elles pousseront!

dahliasSelon elle, les jardiniers ont, comme les enfants, la capacité de s'émerveiller.

Oui mais avec un guide comme Françoise RADET-MANNERKORPI, 

on ne peut qu'être émerveillés dans le jardin du Clos joli.

Nous avons d'autant plus apprécié la visite qu'elle nous a informés qu'elle avait mis la propriété en vente...

J de cote2

Posté par sylvie jardine à 14:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2018

15e jardin éphémère sur la place Stanislas à (54) NANCY

vue panoramiqueTous les ans, la place Stanislas s'habille de fleurs et d'arbres.

2018 célèbre le 45° anniversaire du jumelage entre Nancy et la ville japonaise de Kanazawa.

Les jardiniers ont puisé dans les traditions japonaises pour faconner quinze scènes végétales modernes.

Dès l'entrée le ton est donné.

0On entre dans le jardin par un portail traditionnel japonais, le TORI, 

 fait d'un assemblage de bois de sapin des Vosges.

toriBIBLIO GINGKO 

Il faut souligner que le jardin est essentiellement composé de plantes récupérées des éditions précédentes

ainsi que des décorations végétales de la manifestation "du Livre sur la place",

comme cet arbre à livres urbain.

Admirez au passage les dorures du balcon de l'hôtel de ville !

biblio ginkgoAprès le jardin éphémère,

cet empilement de fines tôles d'acier sera installé définitivement dans le parc Sainte Marie à Nancy.

biblio ginkgo1En regardant de plus près, on peut admirer l'harmonieuse composition de chrysanthèmes,

fougères, graminées Red Baron, feuilles d'heuchères rouges.

Au centre, des représentations de feuilles de Ginkgo.

biblioi ginkgo2GINGKO HIROSHIMA

On retrouve le Gingko Biloba, l'arbre au quarante écus, un peu perdu

dans un jardin de sable soigneusement ratissé.

Au premier abord, on se demande pourquoi l'arbre est si petit.

C'est parce qu'il symbolise la renaissance après Hiroshima.

Le sable est l'image du vide après le bombardement atomique du 6 août 1945.

ginkgo hiroshimaMiraculé d'Hiroshima, le Ginkgo Biloba, est un magnifique symbole de résistance.

Les 6 Gingkos Biloba situés à proximité de l'épicentre ont été les premiers 

et seuls éléments vivants à reprendre vie en développant des bourgeons au printemps 1946.

De nombreuses études ont démontré que cet arbre est très résistant 

à tout élément toxique ou nocif provenant de l'extérieur.

Le Gingko est l'arbre le plus vieux du monde,

il n'a pas changé depuis plus de 200 millions d'années.

Il est l'arbre sacré d'Asie, symbole de vie, de renouveau et porteur d'espoir.

ginkgo hiroshima1LOTUS RENVERSANT

Symbole de renouveau pour les japonais,

 un lotus s'ouvre en forme de coupe.

lotus renverséDans la religion boudhiste, le lotus est assimilé à la pureté

car il s'extirpe des eaux stagnantes.

Quelle belle composition minutieuse et tout en douceur !

lotus inverséAutour du lotus, des pots sont posés sur l'eau comme cette belle Pétasite du Japon.

lotus renversé1LE DUC ECHAFAUDE

stanislas6 Stanislas Leszcynski, dernier duc de Lorraine,

trône au centre d'un échafaudage asiatique, entrelacs de bambous.

stanislas2A ses pieds, un robot jardinier sème, repique, désherbe et récolte.

La révolution numérique chamboule les habitudes.

Dans les hauteurs, l'eau se déverse et ruisselle sur le potager, les chrysanthèmes

stanislas1et les bonsaïs.

stanislas5SONS GRIMPANTS

Derrière Stanislas le Magnifique, deux auditoriums-navires-coquilles

diffusent de la musique nippone. 

sons grimpantsLANTERNE PERCHEE

Autre élément caractéristique des jardins japonais, le toro, 

lanterne traditionnelle en bois, en pierre ou en métal, suspendue ou pas.

lanterne

lanterne1Au jardin éphémère, perchée à six mètres de hauteur, la lanterne surplombe la table des partages

où se déroulent des lectures et des rencontres.

Voici une des tables des partages.

En Occident, les notions d'intérieurs et d'extérieurs sont bien différenciées

alors qu'au Japon, elles sont plus perméables, plus souples.

Voici quelques modèles de tables et de chaises.

intérieurs perméables1Au centre de la table, le végétal apporte de la vie et de la douceur.

intérieurs perméables2J'aime beaucoup les chaises revêtues de gazon.

intérieurs perméables7330 places assises sont dispersées dans le jardin éphémère et c'est très agréable !

intérieurs perméables3Intégrés dans la table, des rouleaux rappellent les rouleaux narratifs peints japonais.

intérieurs perméablesIci des plantes sont insérées dans la table en lattes de bois.

intérieurs perméables6Dissimulés derrière les graminées et les bambous,

la pause est agréable sous le soleil de fin septembre.

intérieurs perméables5HUTTE HAUBANEE

Regardez les cordes qui entourent les sapins.

C'est la technique du yukisuri.

interieur permeables11Pour rendre les branches des arbres plus résistantes au poids de la neige,

les japonais les maintiennent avec de hautes structures coniques en bambou et en cordes

à la manière d'un chapiteau.

pont1Le bambou est indissociable du Japon.

Son esthétique, son élégance expliquent sa popularité que ce soit à l'état naturel 

bambousou en tant que matériau.

Il est utilisé en barrière ou en échafaudage autour du duc Stanislas.

bordures1  bordures

Il sert d'écran à d'autres plantes : fatsia japonica, chrysanthème et bruyère.

chrysanthèmesLes couleurs sont douces et chaleureuses.

chrysanthèmes1FANTOMES DEPOLIS

De beaux arbres japonais sont installés devant des écrans de tissu.

En contournant les gabions chargés de roches volcaniques,

on découvre les silhouettes fantômes.

fantômes dépolisLe parterre jaune est lumineux.

jaune1

jauneLES HAIKUS sont des poèmes très courts écrits de façon instantanée.

On en découvre dans le jardin éphémère.

DSC_7793

DSC_7803Voici d'autres vues du jardin éphémère

intérieurs perméables8

intérieurs perméables 10La place Stanislas est un bel écrin pour accueillir le jardin.

Au fond, une grille de Jean Lamour.

ingérieurs perméables

pensées blanchesNous avons attendu l'ouverture de la mairie à 14 heures pour voir le jardin

des balcons du salon carré de l'Hôtel de ville. (magnifique salon)

Sur le fronton, les armes du roi de Pologne, aigle, cavalier et buffle.

1Dimanche 30 septembre, il y avait beaucoup de monde venu découvrir le jardin. 

horloge

jardin éphémère2Le jardin Japonica restera en place jusqu'au 11 novembre prochain.

Belle idée de balade !

 

Posté par sylvie jardine à 10:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2018

Jardin du Peintre André Van Beek [60650 SAINT PAUL]

pont et barqueJe ne vous raconte pas comment je me suis escagassée avec le blog la semaine dernière !

Impossible d'insérer des photos dans le billet. Qu'est-ce-que c'est énervant quand ça ne marche pas !

Finalement tout est rentré dans l'ordre dans la semaine, patience est mère de toutes les vertus.

Profitons que ça fonctionne pour aller découvrir un très beau jardin

qui révèle toute sa beauté sous le soleil de septembre :

le jardin du Peintre André Van Beek à Saint Paul près de Beauvais.

Pure coïncidence, un reportage est passé dimanche dernier sur la RTBF 1

sur ce jardin remarquable dans l'émission "Jardins et Loisirs".

entrée5 Dès l'entrée du jardin,  j'ai été éblouie par l'harmonie et la profusion des couleurs.

C'était tellement beau que j'ai du marquer un temps d'arrêt pour embrasser du regard le spectacle.

alleAndré Van Beek est un peintre mondialement connu, notamment aux USA et au Japon.

Voici un des tableaux du peintre exposés dans la boutique à l'entrée du jardin :

DSC_7412Ce qui est extraordinaire dans ce jardin, c'est l'impression d'entrer dans le tableau du peintre.

C'est magique comme dans le film de Marie Poppins quand la nurse et les enfants se retrouvent 

dans le paysage de campagne dessiné à la craie sur le trottoir en sautant dedans à pieds joints !

pont12Le jardin d'une superficie de 1,5 hectare

faisait partie d'une ancienne scierie acquise il y a une trentaine d'années par le peintre.

allee1Le 16 septembre dernier, nous avons découvert le jardin sous un beau soleil 

à la période idéale pour admirer les fleurs de la fin d'été.

alleDans ce jardin remarquable, il y a plusieurs bassins.

Le premier a été créé en 2000 suivi dans les années suivantes par plusieurs autres plans d'eau.

André Van Beek a mis en scène son jardin comme une toile de peinture. 

Ainsi les bassins sont exposés est-ouest de façon à bénéficier

des lumières matinales et des couchers du soleil.

pont7Les cascades donnent un mouvement à l'eau.

cascade1J'aime beaucoup les fougères autour des escaliers d'eau.

cascade3Qui dit bassin dit ponts, barques, nénuphars et canards...

pont3 Et des ponts il y en a dans le jardin.

pont2

pont8Les canards barbotent entre les nénuphars sans se soucier des visiteurs.

CANARDLa couleur bleue est omniprésente. 

pont6Il y a des bancs bleus qui permettent de prendre le temps de se poser pour admirer l'endroit.

banc

banc2Il y a aussi les chaises et les tables bleues.

chaises

chaises4Et voici un joli mariage bleu mauve d'asters et de perovskias.

ton bleusOn change de palette de couleurs avec la barque rose et verte

qui se fond dans les massifs de dahlias.

barque

barque1

barque3

barque7Les couleurs et la beauté des lieux rappellent le jardin de Claude Monet à Giverny.

Les variétés de nénuphars des deux jardins 

 proviennent du même fournisseur, à savoir Latour-Marliac (47110 LOT ET GARONNE).

Sinon chacun des jardins a sa personnalité

et le jardin du peintre Van Beek n'est pas une copie de celui de Giverny.

nenuphar1Si toutes les saisons apportent leur palette de couleurs au jardin,

 rien de tel que septembre pour profiter de la floraison des 1 400 pieds de dahlias plantés dans le jardin.

dahlias bdx2

dahlias oranges

dahlias oranges2Tous les dahlias sont hauts sur tige et la masse des massifs impressionne.

L'effet crée de hautes bordures qui animent les allées et cassent les perspectives.

dahlias roses6Rouges, bordeaux, oranges ou blancs,

tous les dahlias sont déterrés à l'automne et replantés dans un endroit différent du jardin au printemps.

Quel boulot !

dahlias blancs 1

dahlias oranges1  dahlias5Avec les dahlias, on découvre les autres classiques qui fleuriront jusqu'à la Toussaint :

les hydrangées et leurs belles inflorescences.

hydrangea

hydrangea2

hydrangea1Les hortensias qui croulent sous le poids des fleurs.

hortensiaLes anémones du Japon au coeur jaune.

anemone du JLes persicaires (polygonums) ou renouée du Japon roses

persicaires1ou blanches.

persicairesLes graminées apportent beaucoup de légèreté dans les massifs.

graminee4

graminee1jpgLes echinacées ou rudbéckias avec leur gros coeur jaune.

echinacee2

echinaceeUn genre de marguerite.

echinacee1La gaura incontournable dans les massifs

gauraEt puis bien sûr les champions, les fidèles asters.

aster

aster1 Pour parfaire le tableau, les asters sont des plantes mellifères qui attirent les papillons.

papillonIl y a aussi de beaux arbres comme ce petit arbre décoratif et rustique que je ne connaissais pas :

l'heptacodium à la floraison blanche et parfumée en cette fin d'été.

heptacodiumSon feuillage prend des teintes rouges à l'automne 

et tombe tardivement dans la saison.

heptacodium1Par contre on connait tous le saule pleureur

avec son port retombant au charme romantique.

saule pleureur1Il y a aussi ce bel arbre rougeoyant dont je ne connais pas le nom

arbre rougeet cet érable au feuillage lumineux.

érableDes pommiers et des pêchers sont chargés de fruits.

pommesQuel plaisir de se promener dans le jardin du peintre Van Beek !

Un bon moment de détente et de sérénité.

dahlias rouges et pont

Posté par sylvie jardine à 13:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

08 septembre 2018

La plus belle fleur de l'été

Après cet été caniculaire qui m'a rendue léthargique, toute ramollo,

je retrouve enfin de la vitalité pour me remuer et reprendre le blog.

Si 2018 a grillé le jardin et a crevassé le gazon,

c'est une année exceptionnelle en Lorraine pour la récolte des mirabelles.

Nous avons deux mirabelliers dans le jardin, une varieté de Metz et une de Nancy.

Plantés il y a dix ans, c'est la première année qu'ils croulent sous les fruits.

Les branches étaient tellement chargées qu'il a fallu les soutenir avec des tuteurs.

Huumm, on en a dégusté des tartes à la mirabelle

et on a fait le plein de pots de confiture et de bocaux de fruits en sirop !

C'est exceptionnel aussi qu'il y ait encore des mirabelles dans les arbres le 8 septembre !

mirabelle

Mais ce qui est extraordinaire, c'est la belle fleur que j'ai découverte cet été 2018.

Je vais vous laisser deviner le nom de cette fleur exceptionnelle à mon sens.

La première lettre de chacune des 7 fleurs en photo

qui vont suivre correspond à une lettre du nom de cette fleur.

Non non, elles ne sont pas dans le bon ordre, sinon autant vous donner le nom tout de suite.

Je reconnais que certaines fleurs sont faciles à deviner, d'autres un peu moins

car on les connaît parfois sous leur nom commun ou scientifique.

Allez on commence.

ECHINACEE  hydrangéa

    lavande1  iris1

oenethera

soleil1  eschscholzia

Vous avez une idée du nom de cette fleur ?

Pour vous aider, voici maintenant les lettres dans le bon ordre.

H

echinacee1

lupin1

orchidée1

IRIS

souci et sedum

erigeron1Vous avez certainement deviné.

On va nommer ensemble une à une les lettres de cette fleur :

Muet ou aspiré, la 1ère lettre est le H

Comme l'héllébore, le nom peut s'écrire avec ou sans H.

Personnellement je préfére avec le H.

Il y a aussi l'hydrangéa qui commence à prendre de belles couleurs en août.

H2ème lettre, le E

La fleur orange est l'eschscholtzia, sa voisine est une echinacee,

en bas l'erigeron et une autre echinacee.

H (1)La lettre L est facile à deviner :

lys, lilas, lavande et lupin

H (2)Tout en rondeur, c'est le O :

orchidée, oeillet et oenethera (pas facile à trouver)

H (5)Droit comme un I, c'est l'iris.

Tapissantes, ce sont l'immortelle et l'impatience.

H (4)S comme le sedum, le souci et le soleil

H (6)On finit pas le E :

erigeron, echinacee, euphorbe, 

H (7)Cette jolie fleur née à Metz le 25 août pendant la fête de la mirabelle 

s'appelle Héloïse.

C'est ma petite fille qui est venue agrandir la famille pour le plus grand bonheur de tous.

 Mathilde, la plus jolie fleur du printemps, [c'est ICI,]

est impatiente de pouvoir jouer avec sa petite soeur.

Pour finir, je vous invite à écouter la très belle chanson "Héloïse" de Renaud.

Pour écouter, cliquez ici  :  CHANSON RENAUD

Héloïse

Posté par sylvie jardine à 13:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :