1Aujourd'hui je vous propose une balade dans le Grand Est,

au coeur du massif naturel régional des ballons des Hautes Vosges. 

C'est à CORNIMONT, à proximité des pistes de ski de La Bresse et à 20 kms de Gerardmer

que nous allons découvrir un jardin remarquable, le jardin des Panrées.

P1130242On accède au jardin en empruntant une toute petite route qui grimpe

sur les hauteurs du village.

J'aime beaucoup les jardins qui sont intégrés dans la nature

et celui-ci se développe en toute harmonie dans le paysage vosgien.

cheminC'est Opium, un jeune toutou tout fou de 9 mois, tout mouillé et plein de fougue

qui nous a fait la fête à notre arrivée sur le parking

en essayant de rentrer dans la voiture et en s'ébrouant !

Vous avez vu le film "Beethoven" ? Et bien c'était le même chien !

Vous imaginez le gabarit, un nounours, bien mignon mais remuant et imposant !

On a du faire attention en mettant nos chaussures de marche 

car le jeu du toutou est de ramener les chaussures dans le jardin.

Les voisins savent où récupérer leurs grolles quand elles ont disparu ! 

Une fois chaussés, on était d'attaque pour commencer la visite.

Venez, on laisse Opium à l'entrée et on commence la visite.

1L'entrée donne le ton.

Outre les milliers d'espèces végétales qui le composent,

le jardin des Panrées recèle des vieux outils, des objets insolites, des oeuvres d'art

disséminés un peu partout dans les allées avec originalité et bon goût.

En plus de ses talents de jardinier, Jean-Louis est artiste.

Il décore le jardin en redonnant vie aux vieux objets apportés par les amis

et en travaillant le bois à merveille.

Regardez le joli bassin en bois qui sert de petite réserve d'eau. 

Plutôt qu’en pierre, la sculpture a été réalisée à partir d’un tronc d’arbre. 

entréeUne déco pas chère et très sympa avec des bouchons en liège :

C'est encore Jean-Louis le jardinier qui a créé le "bouchon art",

l'art de travailler le bouchon.

1aBien sûr,  pas de précipitation sur la matière première,

 on consomme avec modération !

1bQuel plaisir de se promener dans ces allées étroites qui serpentent dans une végétation variée et luxuriante.

1dEt pour ne pas perdre le fil du parcours,

1hhjpgles chemins sont jalonnés de jolies lettres de l'alphabet sculptées dans du mélèze.

lettres2

lettre1

lettre

rosesAu fil de la promenade, on découvre un héron qui se désaltère

dans un bassin couvert de petites lentilles d'eau.

1eL'eau présente dans le jardin apporte de la sérénité

et une impression de fraîcheur.

1ffAu-delà de cet aspect, la présence de l'eau a un intérêt pour le maintien de la biodiversité.

2bIl suffit de passer le petit pont de bois...

2ffAdmirez les couleurs de ce tableau :

le rose des astilbes, le jaune des heuchères, le vert des hostas, le gris...

sur le camieu de verts en fond de décor, c'est beau !

2

1vvIl ne faut pas presser le pas mais il faut prendre le temps de regarder tous les coins et recoins

car il y a beaucoup de choses intéressantes quelquefois dissimulées derrière des feuillages.

Regardez ce petit espace dédié aux succulentes,

J succulentesOn a pris le temps de nous balader dans ces petites allées

mais je suis sûre de ne pas avoir tout vu !

C'est sûr, il faudra retourner au jardin des Panrées,

 peut-être à une autre saison pour découvrir d'autres floraisons et d'autres couleurs.

1fDans cette ambiance ombragée, les hostas se plaisent et s'épanouissent généreusement.

1hApparement il n'y a pas d'attaque de limace !

1iOn arrive à un coin très sympa que j'aime beaucoup :

1jil y a des têtes de bêche en forme de visage toutes souriantes

1kcar c'est impossible de "tirer la schness" quand on est dans un jardin.

(c'est du parler lorrain, mdr !)

2lRegardez ces belles achillées.

1lEt là j'adore le mariage très réussi des achillées avec les hydrangéas et les astilbes.

Tous dans le même ton mais aux formes variées.

1l1Le jardin a une allure très naturelle avec des plantes "sans chichi".

La molène ou verbascum est une plante rustique qui se dresse sur une tige solide.

Ce massif au ton gris et blanc est lumineux. 

1o

2hAvec son côté sauvage sans prétention, on l'aime, un peu beaucoup, à la folie,

la marguerite est indémodable.

1pLe jardin accueille plus de 2 000 espèces de plantes vivaces dont certaines viennent de pays lointains

mais qui ont toutes une caractèristique commune :

1nsupporter les températures de -15°C des hivers vosgiens

et s'adapter à la terre acide de la région.

1ss

1mmDans le jardin il y a des collections de rhododendrons, d'azalées, de géraniums vivaces, d'iris, d' heuchères..

En juillet fleurissent les Inula helenium, ces fleurs au coeur proéminent.

1s

1t

2eLes monardes, ces belles ébouriffées aiment les sols frais et elles sont à l'aise dans le jardin.

Leurs fleurs et leurs feuilles sont comestibles et sont très mellifères.

1uEn juillet, vous avez les monardes qui sont des plantes extraordinaires.

Avec leurs feuilles, vous faites de la tisane ; elles soulagent les douleurs articulaires.

Avec les fleurs, vous pouvez faire de la gelée qui sent un peu comme la bergamote.

C’est notre produit phare"  Yvon Marchal, un des créateur du jardin des Panrées

1vLes variétés d'hostas sont nombreuses et leur feuillage est intéressant.

2wIci le paillis, en plus du côté esthétique, doit certainement être une barrière anti-limace.

canard

1zVoici comment un pin arrivé à la fin de sa vie a pu renaître en une belle sculpture. 

" " Un arbre est mort, ça a cassé la structure du lieu et on a du mal à le réintroduire.

À partir de son tronc, une sculpture a été faite : En équilibre pour la nature. 

Ce sont 7 petits personnages qui maintiennent à bout de bras la planète.

Tous les jours, chaque jour, on doit faire quelque chose pour sauver la planète ! " "

Yvon Marchal

"https://magazine.hortus-focus.fr/blog/2019/06/24/le-jardin-des-panrees-un-jardin-dart-et-de-sagesse"

  " ici  "

1qCette sculpture représente bien l'esprit du jardin :

" " C’est tout un symbole, ce jardin.

Il a été mis en place voilà environ 18 ans. J’ai acheté la maison avec des terrains.

Et puis avec les copines, les copains, on a fait des petits jardins.

Chacun avait sa parcelle, l’aménageait et mettait les plantes qu’il souhaitait.

Au bout de quelques années, certaines ont repris leur vie naturelle et d’autres sont restées." "

Yvon Marchal

1rEn 2011, une association a été créée et depuis,

  en plus du public, le jardin accueille de nombreux stagiaires et des jeunes en service civique.

L'association travaille aussi avec des écoles primaires et des collèges sur des poèmes

qui sont affichés à certaines périodes dans le jardin.

statue statue1

Depuis 2014, l'art s'invite au jardin et le mariage des oeuvres et du végétal est heureux et joyeux.

 1w 2a 2r 2p1m coq6

1y

1x C'est  joli et délicat, vous ne trouvez pas ?

miroir  héron

Le jardin s'étale sur plus d'un 1,5 ha et un projet d'agrandissement est en cours

avec l'aménagement d'un labyrinthe (d’environ 1 hectare) pour les enfants et les adultes.

 2500 plantes vivaces et des graminées géantes sont en cours de plantation 

de telle façon que les visiteurs aient l’impression d’entrer dans une grotte végétale.

Il y aura aussi des arbres et arbustes fruitiers régionaux,

sans oublier les myrtilles (les brimbelles, comme on dit dans les Vosges du côté lorrain) ...

tableauDans le jardin aucun insecticide, aucun désherbant n'est utilisé.

2dLe jardin s'intègre parfaitement dans le plan d'urbanisation de la ville de Cornimont

qui bannit tout pesticide et développe la biodiversité et l'ouverture raisonnée des paysages.

2j

2fSamedi 13 juillet 2019, 10 heures, il fait 16 °C et l'herbe est encore mouillée.

après une nuit d'orage.

2m 2o

1g

2gDes bancs et des chaises dissimulés permettent de faire une pause pour admirer l'endroit, 

2nse reposer,

banc1refaire l'avenir, 

2eeet surtout profiter de l'instant présent ! 

2kLes gens du village appelle ce jardin le jardin cool ou le jardin zen.

2v

BANCC'est aussi un jardin qui plaît aux enfants avec tous les objets de déco disséminés tout partout.

2y

2z

2zz

2zzzIl y a de nombreux outils anciens légués par la doyenne de Cornimont décédée en 2017 à l'âge de 104 ans.

Des abris en bois ont été créés tout au long du parcours

comme l'atelier du menuisier, du fromager, du sabotier...

cabane cabane2

Sur le prospectus du jardin des Panrées, il est écrit :

" Poétique à souhait, il vous laisse pantois avec l'envie d'y retourner,

car à coup sûr, tout n'a pas pu être vu en une seule fois

sur ces petits chemins simples et multiples comme l'alphabet."

La publicité n'est pas mensongère, ce jardin m'a donné envie d'y retourner

mais " Attention, beauté mystérieuse et secrète qui se dévoile à qui sait la voir".

 Pour en savoir plus, c'est ICI

A bientôt pour une nouvelle balade dans un beau jardin